Le gouvernement envisage-t-il réellement de supprimer les APL, c’est quoi encore cette histoire ?

Une rumeur secoue le pays : les APL seraient-elles sur le point de disparaître ? Les déclarations officielles et les spéculations alimentent un débat brûlant.

Depuis quelques jours, une rumeur embarrasse grandement le gouvernement en place, et agite la toile, et les opposants politiques. Il se dit que les réseaux sociaux, et par certains membres de partis opposés, que l’APL (Aide Personnalisée au Logement) pourrait être supprimée. Dans le même temps, d’autres opposants avancent que le gouvernement doit « remplir les caisses de l’État » car la dette aurait augmenté de près de 1 000 milliards d’euros ! Des chiffres qui donnent le tournis, et qui laissent à penser que certains efforts devront être fournis par les Français. D’autant que Bruno Le Maire, ministre de l’Économie depuis bientôt sept ans, rappelle notamment, dans cette interview, que les impôts n’augmenteront pas. Jamais. Mais, alors, qui dit vrai ? Qui dit faux ? Décryptage.

L’Aide Personnalisée au Logement sera-t-elle supprimée ?

La rumeur, dont nous saurons si elle en était une bientôt, est partie d’un article publié dans Paris Match. Dans cet article, un ministre sous couvert d’anonymat annonce : « les APL ? Ça ne sert à rien ! Ça nous coûte près de 14 milliards d’euros par an. Et, cet argent va directement dans la poche des propriétaires ». D’accord, mais cela aide les bénéficiaires dans le besoin, à payer leurs loyers, et par conséquent à se loger ? Cependant, certaines voix anonymes au sein du camp présidentiel laissent entendre qu’une réforme des aides au logement pourrait être envisagée, voire leur suppression totale, afin de pallier les difficultés financières croissantes. Une perspective qui déclenche évidemment les foudres des oppositions et des internautes !

L'aide personnalisée au logement va-t-elle disparaitre ?
L’aide personnalisée au logement va-t-elle disparaitre ? Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Rumeur ou réalité ?

Il est, à l’heure actuelle, impossible de savoir si l’APL sera, ou non supprimée, ni à quelle échéance si cela devait être le cas. Cependant, le ministre des Comptes publics, Thomas Cazenave, est intervenu pour éteindre la polémique, assurant qu’aucun projet de réforme ou de suppression des APL n’est pas, actuellement, sur la table. Malgré les impératifs de réduction des dépenses publiques, les aides au logement demeurent intouchables, selon ses affirmations catégoriques. Disons que nous ne sommes pas à un démenti près, et que certains ministres devraient peut-être réfléchir avant de parler, mais le débat n’est pas là ?

Mais, alors, comment rembourser cette dette astronomique ?

Si l’on reprend les propos de M. Le Maire qui martèle depuis sa nomination qu’il n’augmentera pas les impôts, il faut tout de même le nuancer. En effet, les impôts sur le revenu, donc un impôt direct, n’augmentent plus depuis quelques années. Néanmoins, qu’en est-il des impôts indirects ? Les augmentations des tarifs du gaz, de l’électricité, et celle de 60 % de l’eau prévue dans quelques mois, ne sont-ils pas une manière dissimulée d’augmenter les impôts, ou plutôt les taxes ? Il n’empêche que cette énième rumeur met en lumière les défis auxquels est confronté le gouvernement dans sa gestion des finances publiques, notamment face à un déficit croissant et des pressions pour maîtriser les dépenses.

Alors que la dette publique continue de s’alourdir, l’avenir des APL reste incertain, et les déclarations officielles ne suffisent pas à dissiper toutes les inquiétudes. Une clarification est-elle prévue ? Réponse dans les semaines à venir. Peut-être ? Que pensez-vous de cette rumeur ? Pensez-vous qu’elle soit fondée ? Donnez-nous votre avis, ou partagez avec nous, votre expérience. Merci de nous signaler toute erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Via
Huffingtonpost.fr
Source
Mes-allocs.fr

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

2 commentaires

  1. Lors des derniers seconds tours des présidentielles les électeurs avaient le choix entre chasse aux immigrés et chasse aux pauvres (et classes moyennes). C est ce chasseur qui a gagné donc il chasse, d abord les chômeurs puis les autres.
    Ah l eau va augmenter. Ouf j ai termine la recup d eau de pluie de 9000L hier. Et je ne suis pas imposé dessus, ni sur mon puits. Mais ça va venir.

  2. Avec mes revenus de 530€ par mois, et un loyer de 460€, voyez ce qui reste à vivre pour le mois ?
    Sans les 200€ d’APL, comment je ferai .?
    Alors, une fois de plus, les précaires, vont payer les depenses disproportionnées de ce gouvernement et consort.!
    On sucre dans les budgets de l’école, l’Hôpital, les petites retraites, etc…….
    Et l’on envoie des armes à l’Ukraine et Israël, sans compter les 9 milliards (officiels) à l’Ukraine !
    Alors, qui se moque de nous ????
    Elle est belle “” la douce France “”!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page