Société

Le gouvernement envisage de brider les compteurs Linky pour alléger la pression sur le réseau électrique

Alors que l'automne s'installe, une proposition gouvernementale suscite des inquiétudes : un décret envisage de limiter la puissance des compteurs Linky pour 200 000 foyers. Une initiative controversée visant à prévenir les risques de black-out et à encourager une consommation d'électricité plus responsable.

Nous sommes en plein cœur de l’automne et comme l’an passé, la question de la consommation électrique des Français revient sur la table de nos gouvernants. L’an dernier, nous avions eu le droit à une campagne massive de communication, nous indiquant qu’il fallait que nos thermostats soient réglés à 19 °C pour éviter les coupures ! Certains ont respecté à la lettre les consignes, craignant des coupures d’électricité nationales. D’autres ont conservé leurs habitudes et continué à chauffer leur maison comme ils l’entendaient. Le gouvernement avait donc envisagé des coupures tournantes, pour limiter la consommation d’électricité et éviter un black-out total ! Cette année, ils envisagent les choses d’une autre manière et cela pourrait ne pas plaire à tout le monde. L’idée étant de bloquer la puissance de certains compteurs, sans indemnisation possible. Décryptage.

200 000 foyers concernés par cette mesure ?

Comme l’indiquent les journalistes de La Tribune, de par lesquels nous vient cette information, il existerait un décret de délestage de l’électricité. Ce décret prévoit de mener un test sur 200 000 foyers résidentiels, équipés du fameux compteur Linky, souvent décrié ! Selon ce décret, les « heureux élus » devront se satisfaire d’un « seuil de puissance minimal permettant de faire fonctionner les équipements courants peu énergivores pendant une durée maximale de 4 heures, sur une période courant jusqu’au 31 mars 2024 ». Sans aucune intervention technique, mais uniquement via le compteur Linky qui, rappelons-le, peut-être piloté à distance. L’objectif de ce décret étant de « déterminer s’il est possible techniquement de mettre en œuvre une nouvelle mesure hors marché en cas de déséquilibre anticipé entre l’offre et la demande d’électricité, par exemple pendant l’hiver si la disponibilité des moyens de production d’électricité est moindre. Une telle mesure pourrait permettre de réduire ou d’éviter le recours au délestage qui reste la mesure ultime pour assurer l’équilibrage du réseau électrique. Elle pourrait contribuer ainsi à la sécurité d’approvisionnement pour les foyers français ». En d’autres termes, les coupures d’électricité localisées pourraient-elles être évitées en procédant à une réduction de puissance des compteurs Linky ?

Une mesure qui aura probablement du « mal à passer » !

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, s’est montrée rassurante quant à la capacité du réseau électrique français à faire face à la demande hivernale. Cependant l’exécutif explore, malgré toute cette mesure préventive. Le compteur Linky, depuis son invention, est au centre de nombreuses controverses. Installé par obligation ou presque par ERDF, il est souvent accusé de pouvoir surveiller notre consommation.

Ce qui est vrai, puisque plus aucun technicien ne vient relever notre consommation. S’il peut donner notre consommation, c’est donc qu’il peut aussi être « coupé » ou « diminué » à distance. Apparemment, l’idée est de forcer les utilisateurs à consommer moins, en se disant que le compteur disjoncterait en cas de surconsommation. En d’autres termes, habituer, de manière assez radicale, les consommateurs à prendre de nouvelles habitudes !

Les foyers concernés devraient utiliser uniquement une quantité minimale d'énergie nécessaire pour faire fonctionner des appareils électriques à faible consommation pendant un maximum de 4 heures, sur une période s'étendant jusqu'au 31 mars 2024.
Les foyers concernés devraient utiliser uniquement une quantité minimale d’énergie nécessaire pour faire fonctionner des appareils électriques à faible consommation pendant un maximum de 4 h, sur une période s’étendant jusqu’au 31 mars 2024. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Concrètement, que cela pourrait-il donner ?

Les compteurs réduits Linky le seraient en réalité sur les plages horaires où la consommation serait la plus importante dans tout le pays. Par conséquent, de 6 h 30 à 13 h 30 puis de 17 h 30 à 20 h 30. Dans ce laps de temps, la puissance du compteur serait donc baissée pendant quatre heures au maximum. Le gouvernement précise tout de même que « ce mécanisme ne serait, de même que les coupures programmées, activé que si tous les autres leviers étaient insuffisants pour éviter un écroulement du réseau électrique ». Une situation qui ne s’est encore jamais produite en France. Ce décret n’est donc qu’un projet pour le moment, il n’empêche qu’il est déjà « dans les tuyaux ». Pour plus d’informations, le décret est consultable sur cette page. Que pensez-vous de cette potentielle mesure visant à limiter la consommation électrique des foyers ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Latribune.fr

24 commentaires

  1. Pourquoi seulement les clients avec un abonnement de 6kva ? Et pourquoi pas tous ceux avec un abonnement superieur : 9, 12, 15, kva ce sont ceux qui consomment le plus ( chauffage électrique, pompe a chaleur….)
    On punit ceux qui se chauffe au gaz? Cette discrimination est elle bien legale?

    1. Va t on aussi reduire la consommation aussi pour les recharges électriques des voiture ou c est tout simplement une reduction pour permettre a ceux qui on une voiture électrique de pouvoir les recharger.

  2. Les gens sont liés par un contrat et paye pour un service. Leurs diminuer ce service est contraire aux droit des consommateurs et ils devront être dédommagé par cette restrictions.

  3. Ce n’est que le début de l’expérimentation.

    Ils vont nous faire croire que la baisse de consommation de 200.000 foyers va éviter le reste de la France de subir un Black out ?

    Ils veulent décider à notre place et nous imposer leur dictât, que ces baltringues s’équipent de plaids au lieu de chauffer fenêtres ouvertes l’elysee, sénat et assemblée nationale qui la plupart du temps sont vides de tout élu.

  4. Cette mesure est moins contraignante qu’une coupure totale et nous permettra ,si concernés, d’ avoir du courant pour s’éclairer , se chauffer un peu et de ne pas subir des dommages sur des appareils électriques sensibles .

  5. C’est une forme de dictature, on a vraiment l’impression d’être revenu au temps des rois qui vivaient dans l’opulence alors que le pauvre manant se tue au travail pour payer ses impôts à la royauté. La manière a juste évolué.

  6. Bonjour
    Les personnes équipées de pompes à chaleur risquent d avoir des surprises : la pompe à chaleur sollicite le réseau électrique au risque de manquer de puissance du fait du bridage et dans ce cas le compteur linky disjoncte et aura besoin d être réarmé manuellement.

  7. Et voilà le résultat il fallait mettre le compteur linky déjà les cumulus ne fonctionne plus aux heures creuses de 12 h30 et maintenant on va baisser la consommation sur 4 h ( et bien baisser
    aussi l’abonnement vu que cela ne correspond plus )
    Il faut tout électrique (voiture etc…)
    On évite de trop consommer car on a pas les moyens de payer
    Commencer a baisser à l’Elysée , l’assemblée nationale etc..
    Cela devient insupportable pour nous citoyens

  8. Restreindre de force une fois de plus alors qu’on paie un service c’est honteux .
    S’il font sa sa veux dire qu’on peu plus se chauffer se laver et j’en passe l’état nous force presque a passer au tout électrique pour après nous restreindre…
    Faudrait peu être penser à garder les différentes énergies disponible au lieu de centrer tout sur l’électricité

  9. L’hiver dernier, il n’y a eu qu’une seule occurrence ou le gestionnaire du réseau, RTE, s’est trouvé obligé de demander à un industriel électro-intensif de baisser sa consommation électrique. L’industriel qui fonctionne h24 est en mesure d’adapter sa consommation, il a du monde dans l’usine pour faire les actions nécessaires sur ses machines avant que le distributeur ne baisse sa puissance.
    Que dire du particulier ?
    S’il n’est pas chez lui au moment où la puissance est abaissée, pour déconnecter ses radiateurs et autres gros consommateurs électriques, c’est tout son tableau qui sera coupé, et peu importent le nombre de congélateurs, frigo etc qui sont branchés dessus…
    S’il est présent, et que pépé ou mémé dans son lit médicalisé n’a plus de courant pour ses appareils de soutien vitaux, il lui faudra courir avec une lampe de poche pour déconnecter ce qui doit l’être avant de pouvoir voir sont alimentation être rétablie…
    C’est pas une bonne idée, a mon humble avis.

  10. Je trouve cette mesure injuste on nous prend vraiment pour des enfants. Avez vous réfléchissez un peu. Notre maison est en toute électrique, plaque de cuisson à induction, pompe à chaleur air, air, réglé a 19 degré, deux congelateur avec nos légumes du jardin et autre, nous faisons un maximum attention. De pire en pire.

  11. Je propose que l’on “bride” aussi les indemnités des députés et sénateurs à chaque fois qu’ils sont absents de l’AN et du Sénat.
    Pourquoi ne pas “brider” le coût de l’électricité après ce fameux accord européen. Car pour l’instant qu’apporte cet accord à la population? L’idée de “brider” les compteurs ? On se moque du monde.
    Comment voulez vous que les français aient confiance en ce fameux compteur linky ?

  12. C’est sûr que c’est pénible mais si les gens étaient suffisamment sages ils n’y auraient pas besoin de faire tout cela ils le feraient d’eux même…

  13. Nous sommes locataires. 75 et 80 ans. Tout électrique EDF Tempo.
    A nos frais utilisons des radiateurs à inertie sèche 2000w en replacement des radiants. Pièces de vie rez-de-chaussée de chaussée 50 m2. 2 chambres au premier étage non chauffées. 2 radiateurs seulement.
    Tout électrique. Confort . Belle isolation.
    Consommation annuelle 1000€.

    COMMENT PUIS-JE ACCEPTER UNE REDUCTION D’UTILISATION DE L’ÉLECTRICITÉ ?
    JE SUR-CHAUFFE LA NUIT 21,5 DEGRÉS DE 22 HEURES À 6 HEURES ET MODULE MON CHAUFFAGE AUX HEURES DE PEU DE CONSOMMATION CEST À DIRE DE 16 HEURES À 20 HEURES.

    VENEZ M’EXPLIQUER COMMENT PUIS-JE FAIRE MOINS ?

  14. Ce gouvernement veut passer au tout électrique en 2035 et n’est même pas capable d’assurer le courant en hiver pour tous. On paye chère l’électricité et ça profite à l’état. Ces méthodes de dictature sont écoeurantes et inadmissibles.

  15. J’ai une location RDC très humide energivor pas d’isolation thermique propriétaire ferme les yeux.je paie cher le chauffage même 20deg pas suffisant j’ai des endroits de l’appartement 13deg. Donc je me les gèle.vous avez fait erreur 6h30a13h30=7h et non 4h

  16. Bonjour.
    N’y a-t-il un non sens de droit car chaque consommateur a signé un contrat. La, il y a rupture de contrat si ce délestage est mis en œuvre. Je pense que les tribunaux vont avoir un accroissement de travail.
    D’autre part si le réseau ne peut pas supporter le tout électrique pourquoi ce lobbying ???et la voiture électrique en plus!!!
    Qui est l’auteur et le rédacteur de ce projet??? Un peu de réflexion!!
    A quant la TIPE sur l’électricité ???
    En France quand il y a un problème, nos élus de tout niveau créent une commission ( qui n’a aucune efficacite) et surtout créent une taxe, sur la taxe, sur la taxe….
    Orientons nous sur l’équipement photovoltaique des maisons en toitures comme au sol, la récupération des eaux de pluies pour les toilettes et la MAL, vous verrez vous ferez de sérieuses économies sur ces postes!
    Enfin le fournisseur EDF connaît les bons ( ceux qui consomment le moins voir resonnablement) et les autres qui ne jouent pas . Il fait même des comparatifs sur des foyers de mêmes compositions et même type d’habitats. Alors restreignez les surconsommateurs et laisser tranquille les autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page