Isolation : l’étonnante astuce des plombiers pour réduire la consommation électrique de chauffe-eaux et cumulus

Alors que le froid s'installe, découvrez des astuces simples pour réduire la consommation électrique de votre chauffe-eau, recommandées par des plombiers soucieux de votre porte-monnaie.

Alors que l’automne est déjà bien entamé, l’hiver va arriver et avec lui, les factures d’électricité qui vont s’emballer. Dans une maison, il est un poste qui consomme de l’électricité, mais cette consommation peut être réduite grâce à de petites astuces utilisées par les plombiers eux-mêmes. Ce poste de consommation, c’est votre chauffe-eau électrique qui va chauffer votre eau dès que la température de celle-ci descend. Les astuces que nous allons vous dévoiler sont conseillées par des plombiers soucieux du compte en banque de leurs clients. Et vous allez voir qu’il n’y a pas besoin de dépenser des sommes folles pour les mettre en œuvre ni d’être un bricoleur expérimenté. Découverte.

Pourquoi votre chauffe-eau électrique consomme-t-il plus qu’il ne le devrait ?

Le chauffe-eau appelé aussi cumulus est un grand réservoir qui, grâce à un système de résistances électriques, maintient votre eau à 65 °C. Lorsque vous tirez de l’eau et que vous videz le chauffe-eau, celui se remplit alors d’eau froide, qui doit être de nouveau chauffée pour la prochaine utilisation. Et dès que la température d’eau descend trop bas, le mécanisme de chauffe s’enclenche pour conserver la température d’utilisation. Concrètement, en maintenant votre réservoir à une plus haute température, le chauffe-eau se déclenche moins souvent et vous économisez sur votre facture d’électricité. Voici donc les deux astuces utilisées par des plombiers pour que votre chauffe-eau se déclenche moins fréquemment !

Une isolation pour réduire les déperditions de chaleur.
Une isolation pour réduire les déperditions de chaleur. Crédit photo : capture d’écran Amazon

Astuce n° 1 : la couverture de survie et le papier bulle !

Cette solution pourrait être comparée au fonctionnement d’une marmite norvégienne, que l’on cache sous des couvertures pour que la cuisson des aliments se poursuive. Pour le chauffe-eau, il vous suffit de disposer de deux couvertures de survie, de papier-bulle, de fil de fer et de ruban adhésif double-face. Dans un premier temps, il vous suffit d’accrocher une couverture, face argentée contre le ballon, en la collant sur du double-face. L’étape suivante consiste à recouvrir cette couverture de deux couches de papier bulles, maintenues avec du fil de fer autour du chauffe-eau. La seconde couverture de survie viendra couvrir le tout maintenu avec du double-face ou du fil de fer. La face argentée de la couverture de survie va refléter la chaleur et maintenir l’eau de votre cumulus à une température constante plus haute que sans dispositif.

Un isolant pour ballon d'eau chaude et cumulus.
Un isolant pour ballon d’eau chaude et cumulus. Crédit photo : capture d’écran Amazon

Astuce n° 2 : l’isolant spécial pour chauffe-eau

Cette seconde solution est un peu plus facile à mettre en œuvre et peut-être un peu plus esthétique. L’isolant spécial chauffe-eau se présente sous la forme d’un rouleau qui va venir entourer votre chauffe-eau. Il peut ainsi vous faire économiser jusqu’à 360 € d’électricité par an, soit 30 € par mois au tarif réglementé de l’électricité ! Simple à utiliser, cette couverture isolante peut être découpée selon les dimensions de votre chauffe-eau à accumulation, puis fixée directement par vos soins. En tant que véritable cocon thermique, cet isolant multicouche est composé d’une mousse en polypropylène revêtue de films métallisés réflecteurs de chaque côté, et intègre également une couche de ouate polyester en fibres recyclées. Vous pouvez trouver ce type de couverture pour chauffe-eau sur Leroy Merlin, Cdiscount ou Amazon.

Meilleure Vente n° 1
EURO VANADIUM Isolant pour Ballon d'eau Chaude ET Cumulus 160 X 200CM - KIT Complet avec Scotch
  • ✅ Ce kit d'isolation pour chauffe eau Made In France, vous permettra d'optimisez la chaleur de votre ballon d'eau chaude. À installer par vos propres soins.

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 23 ans, j'écris depuis trois ans, avec une préférence pour les domaines liés à l'actualité, à la psychologie, aux études scientifiques, ou à la protection et l'environnement dans son ensemble. Mon petit parcours de rédactrice junior s'inspire de différentes études scientifiques, ou de sujets d'actualité abordés dans différents médias que je suis avec intérêt. Particulièrement touchée par la protection des animaux, j'aime vous transmettre les avancées et les lois relatives au bien-être animal. Personnellement engagée comme présidente d'une association, je mets un point d'honneur à protéger les animaux de toute nature (hérisson, abeilles, insectes, chiens ou chats)... Je n'ai probablement pas l'expérience professionnelle de certains rédacteurs en matière de politique, de principes scientifiques. Mais, je tente d'apporter ma petite pierre à l'édifice en vous racontant mes expériences et mes réflexions dans des domaines qui me touchent. Et, puisque la vie est une surprise chaque jour, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. C'est la raison pour laquelle, à 23 ans, j'ai encore besoin d'apprendre des milliers de choses, et de me cultiver pour vous conter encore plus d'histoires passionnantes. Rejoignez-moi dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens... Ma passion pour les animaux en général a toujours été au cœur de mes préoccupations. Soucieuse de leur bien-être et de leur place dans notre monde, je m'efforce de sensibiliser mon audience à leur protection, à travers des articles informatifs et engagés. Qu'il s'agisse de sujets comme la conservation des espèces, les droits des animaux ou simplement des anecdotes touchantes, je trouve une grande satisfaction à partager mes connaissances et mes réflexions pour encourager une prise de conscience collective. En tant que jeune professionnelle, je considère chaque jour comme une opportunité d'apprentissage et d'évolution. Je m'efforce de rester à l'affût des dernières découvertes scientifiques, des débats sociétaux émergents et des avancées technologiques, afin d'enrichir mon travail et d'offrir à mes lecteurs un contenu pertinent et stimulant. N'hésitez pas à me rejoindre dans cette aventure de découverte et de réflexion, où la curiosité et le souci du bien-être animal se rejoignent pour inspirer des discussions et des actions porteuses de sens..

4 commentaires

  1. 360€ par an, soyons sérieux ! Ou alors votre chauffe-eau est dehors par -20c. Ce type de couverture vous permettra de gagner quelques euros tout au plus.

    1. Totalement d’accord, pour un ballon d’environ 200L on va économiser ~200wh/jrs, ce qui fait dans les 17€/an a condition que le ballon soit installé à l’intérieur d’un domicile. Par contre pour ce qui aurait leur ballon dans les combles, au garage ou dehors ça devient plus que nécessaire de l’isoler

  2. J avais cru être intelligente en protegeant mon chauffe eau , bien avant de lire votre article, mais les économies ne m ont pas parues évidentes sur ma facture ! Heureusement l investissement n a pas été important. J ai juste bonne conscience de faire de mon mieux pour la planète ! ????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page