Innovation

Low-tech : comment construire un chauffe-eau solaire avec des vieux cumulus électriques ?

L'association Alter Eco 30 propose des plans gratuits pour la construction de ce chauffe-eau solaire, démontrant que cela peut être réalisé sans grande complexité. Découvrez comment ce projet peut vous faire économiser de l'argent tout en contribuant à la préservation de l'environnement.

Alors que les prix de l’électricité ont flambé par deux fois depuis le 1ᵉʳ janvier 2023, il devient plus que nécessaire de faire des économies. Pour ce faire, il est possible d’installer des panneaux solaires ou un chauffe-eau solaire, mais ces solutions peuvent avoir un coût important. Cependant, il est tout à fait possible, avec des objets récupérés, de concevoir un chauffe-eau solaire, gratuit ou presque. Dans une vidéo publiée sur TikTok, les responsables de l’éco-lieu, l’ArchiPelle, nous prouvent que cela fonctionne. Alter Eco 30, une association basée à Vauvert (30), propose des plans gratuits pour construire ce chauffe-eau solaire et vous allez voir que ce n’est pas réellement très compliqué. Découverte.

Combien va vous coûter la construction d’un chauffe-eau solaire simplifié (CESS) ?

L’idée principale étant de ne rien acheter, mais de tout récupérer, les matériaux nécessaires à la fabrication de ce CESS peuvent donc être trouvés gratuitement. Cependant, certains matériaux spéciaux devront nécessairement être achetés en magasin. Concrètement, il vous en coûtera entre 150 € et 400 € pour le construire, contre 1 500 à 2 000 € pour un chauffe-eau solaire acheté neuf. La liste est longue, mais vous pouvez  la retrouver gratuitement sur ce document édité par Alter Eco 30. Bien entendu, les pièces maîtresses de cette construction restent les deux vieux cumulus, qu’il faudra récupérer, mais ce n’est pas très compliqué. Renseignez-vous auprès des plombiers, par exemple !

Une conception et réalisation d'Alter'éco 30.
Une conception et réalisation d’Alter’éco 30. Crédit photo : Alter Eco 30 (capture d’écran)

Quelles sont les performances d’une telle fabrication ?

Comme nous l’expliquent les gérants de l’ArchiPelle, ce chauffe-eau solaire simplifié leur permet d’obtenir 400 l d’eau chaude sur tous les mois d’été. Ils affirment que l’eau sort à 65 °C et qu’elle suffit à la douche et à la vaisselle d’une trentaine de personnes. Bien entendu, il ne fonctionne pas pendant les mois d’hiver. Il fonctionne donc sans énergie électrique et peut largement vous alimenter tout l’été au moins. Vous pouvez retrouver gratuitement l’intégralité du plan de construction de ce chauffe-eau solaire ici.

Quels sont les avantages de ce chauffe-eau solaire simplifié ?

Le principal avantage de ce système réside dans le fait qu’à l’intérieur, la température oscille de 40 à 80 °C, ce qui réduit considérablement les pertes de chaleur. De plus, ce système fonctionne de manière autonome, nécessitant uniquement une alimentation en eau froide, logique ! Notez que la pression minimale de l’eau arrivant dans le système doit être de 0,3 bar. Un autre avantage notable réside dans sa durabilité exceptionnelle, sans aucune tendance à l’usure ni aux pannes, et la possibilité d’auto-réparation en cas de besoin. De plus, il permet éventuellement l’usage d’une résistance électrique supplémentaire, bien que cela influe sur l’efficacité énergétique.

@larchipelle

Comment chauffer son eau sans électricité ? #autonomie #eau #solaire

♬ son original – L’ArchiPelle

Et quels sont les inconvénients ?

L’inconvénient principal réside dans le fait que le ballon et le capteur sont intégrés en un seul élément. Ce qui signifie que pour l’installer en toiture, il faut garantir la solidité de la structure qui devra supporter environ 260 kg de poids. De plus, il y a une déperdition de chaleur pendant la nuit à travers la paroi transparente. Malgré ces pertes, le chauffe-eau parvient à produire de l’eau à 40 °C, même en mi-décembre, lorsque les températures atteignent -5 °C. Toutefois, l’ajout d’un volet isolant sur cette paroi durant la nuit pourrait considérablement améliorer ses performances. Ce sont des aspects à considérer pour une utilisation optimale. Plus d’informations : larchipelle.fr / altereco30.com.

[wpdiscuz-feedback id=”can7nzs4nt” question=”Veuillez laisser un commentaire à ce sujet” opened=”0″]Que pensez-vous de cette astuce pour construire soi-même un chauffe-eau solaire avec des matériaux de récupération ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte (cliquez sur la bulle à droite pour publier un commentaire).[/wpdiscuz-feedback]

La chaîne YouTube « Les énergie renouvelables de MacGyver » propose une autre alternative très intéressante à l’aide d’un serpentin en cuivre. (vidéo ci-dessous)

https://www.youtube.com/watch?v=E3O9sDuUnb4


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
Altereco30.comAltereco30.comTiktok.com

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page