ArticlesInternet

Les cartes de crédits touchées par le développement des monnaies numériques

La société est de plus en plus tournée vers le numérique et le monde de la finance n’échappe pas à cette tendance. D’autant que la crise sanitaire du Covid-19 risque d’accélérer les choses. Le mouvement est mondial, ainsi, de nombreux pays envisagent de développer leur propre monnaie numérique, mais des accords seront-ils trouvés afin d’harmoniser tout cela ?

Le déploiement des monnaies numériques dans de nombreux pays

C’est en 2018, que la Chine présentait ses intentions de numériser sa monnaie nationale (Yuan), en présentant son Digital Central Electronic Payment (DCEP), dans le but de relancer son économie. Mais la pandémie, qui a débuté fin 2019, a quelque peu déjoué cette vision de développement. La guerre économique qui se joue actuellement entre le Chine et les Etats-Unis pourrait alors voir émerger de nouveaux acteurs, d’ici quelques années, par le déploiement des monnaies digitales partout dans le monde.

De nombreux pays se penchent sur la numérisation de leur propre monnaie interne, aux Etats-Unis, ce sera le Digital Dollar Foundation qui devrait organiser cette application en interne. Mais les Européens ne souhaitent pas se laisser distancer dans cette course au numérique et ce sont près de 80 % des banques centrales des pays qui envisagent de mettre en place une version numérique de l’Euro.

Les entreprises privées telles que Facebook, Google, ou encore Apple se penchent également vers cette tendance du paiement numérique. Mais certains acteurs tels que Visa ou Mastercard se sentent menacés par ces supports numériques ne nécessitant pas l’utilisation de cartes de crédit.

Le danger pour les modes de paiements par carte bancaire

C’est pour cela que Visa a fait une proposition de brevet auprès de l’organisme de dépôt américain (USTPO) pour une devise fiduciaire numérique avec la Digital fiat Currency. En tentant de copier la célèbre cryptomonnaie Bitcoin, Visa tente de ne pas passer à côté de la numérisation de la monnaie.

En effet, le marché de la carte bancaire serait fortement menacé par les devises numériques, le marché traditionnel de la carte de crédit représentant près de 3 milliards de supports. Grâce à ce brevet Visa voudrait pouvoir opérer sur de nombreuses devises numériques telles que le dollar, le Yen, la Livre ou encore l’Euro.

Vers la création d’un euro digital

La France prévoit d’ailleurs la mise en place d’une monnaie européenne numérique, la Banque de France ayant déjà lancée quelques expérimentations à la fin de l’année 2019. Dans un premier temps, ces essais permettraient de tester le fonctionnement en interne dans le pays, avant d’envisager le déploiement d’une monnaie européenne numérique.

De nos jours, les moyens de paiement sont principalement faits sur support carte bancaire, mais ils vont finir par devenir obsolète dans quelques années, la digitalisation permettant de réduire les coûts, d’accélérer les paiements et de faciliter l’interopérabilité.

Le plus gros du travail sera de s’entendre sur la norme utilisée, mais pour cela, il faudra que des accords soient mis en œuvre entre les entreprises et les différents états qui se lancent dans les monnaies digitales. La bataille fait rage entre tous ces acteurs, afin de trouver la solution technique la plus efficace et qui conviendra à l’ensemble des utilisateurs.

Remarque : nous pouvons percevoir une commission lorsque vous achetez par le biais de liens sur notre site, sans frais supplémentaires pour vous. Cela n'affecte pas notre indépendance éditoriale. Pour en savoir plus, cliquez ici.
 
Bouton retour en haut de la page