Aérospatiale

La couche supérieure de la Lune peut alimenter en oxygène 8 milliards de personnes pendant 100 000 ans

D'après une récente étude, la Lune pourrait alimenter 8 milliards de personnes sur une période de 100 000 ans en oxygène. Mais extraire cet oxygène s'avère plus compliqué qu'il n'y parait ! Extraire cet oxygène présente un tout nouveau défi technologique et signe le début de la conquête de la Lune.

Nous le savons tous, notre planète Terre pourrait devenir inhabitable d’ici quelques temps. La pollution créée par les humains a abîmé la couche d’ozone et la planète bleue se fatigue. Dans le cas où la Terre deviendrait inhabitable, certains chercheurs, comme Stephen Hawking, pensent qu’il faut trouver une autre planète pouvant accueillir l’humanité. Et des chercheurs aéronautiques ont récemment découvert qu’un satellite en particulier serait dans la capacité de nous accueillir. Ce satellite naturel n’est autre que la Lune.

Contrairement à ce que l’on a pu penser jusque-là, la Lune contiendrait en réalité beaucoup d’oxygène. Cependant, cet oxygène se trouverait enfermé dans du régolithe. Le régolithe est une épaisse couche de roche et de poussière fine qui se trouve à la surface de la Lune.

Mais pourquoi la Lune ?

La présence d’oxygène sur le Lune n’est pas une nouveauté. En effet, la surface lunaire se compose de plusieurs minéraux tels que la silice, l’aluminium, le fer ainsi que les oxydes de magnésium. Et tous ces minéraux possèdent de l’oxygène. Mais la forme de cet oxygène contenu dans ces minéraux ne peut pas être absorbée par nos poumons.

Ces minéraux présents sur la Lune se retrouve sous différentes formes : de la poussière, de la roche dure, des pierres ainsi que des graviers. Ceux-ci s’accumulent sur la planète au fil du temps et des collisions de météorites avec la surface lunaire.

Le régolithe se composerait en partie d’oxygène

Selon une récente étude, le régolithe présent sur la Lune se composerait à 45% d’oxygène. Mais extraire cet oxygène serait plus facile à dire qu’à faire. En effet, cet oxygène est lié aux minéraux qui le contiennent, il faudrait donc briser tous ces minéraux afin d’en extraire l’oxygène. C’est là que le problème se pose. Pour briser cette liaison, il faut disposer de beaucoup d’énergie. Et la seule option possible serait d’utiliser de l’énergie solaire ou toute sorte de sources d’énergie présentent sur la Lune. Cette option reste la seule envisageable à l’heure actuelle.

À LIRE AUSSI :
Le rover chinois Yutu 2 découvre un étrange caillou sur la face cachée de la Lune

Le régolithe qui se situe sur la Lune est enfoui à une profondeur moyenne de 10 mètres. Une fois extrait, tout cet oxygène serait capable de faire vivre les quelques 8 milliards de personne vivant sur Terre pendant environ 100 000 ans.

Extraire l’oxygène présent sur la Lune : un réel défi technologique

L’extraction de cet oxygène qui se trouve sur la surface lunaire représente un nouveau défi technologique. Cependant, une startup belge est bien décidée à relever ce défi ! En effet, la startup belge Space Applications Service annonce récemment son projet de construire trois réacteurs. Une fois construits, ces réacteurs seront envoyés sur la Lune afin de créer de l’oxygène. Cet oxygène se crée par un phénomène appelé électrolyse.

La mise en place de ce projet est prévue pour 2025 en lien avec le programme d’utilisation des ressources de l’Agence spatiale européenne.Mais les Belges ne sont pas les seuls à vouloir relever ce défi ! En effet, le mois dernier, l’Agence spatiale australienne signait un accord avec la NASA. Cet accord permet à l’Agence spatiale australienne de pouvoir envoyer un rover sur la Lune. Le projet d’extraire l’oxygène qui se trouve dans les roches lunaires s’inscrit dans le cadre du programme Artémis. Ce programme lunaire vient d’ailleurs d’annoncer son retard et devrait débuter d’ici 2025.

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page