Art / Design

Pourquoi Nike censure les “Satan Shoes” et pas les “Jesus Shoes” ?

666 exemplaires d'une chaussure satanique créée par un rappeur et un studio créatif ont suffi à faire sortir Nike de ses gonds... La chaussure satanique n'est pas du goût du géant américain qui assigne le rappeur pour contrefaçon !

Le géant de la chaussure de sport Nike n’apprécie pas l’idée de détournement de l’un de ses modèles par le rappeur Lil Nas X ! Le vase semble avoir débordé à cause de cette idée, un peu saugrenue, il faut bien l’avouer. Lil Nas X a détourné des Air Max 97 avec la collaboration des studios MSCHF en incluant à l’intérieur…

Une vraie goutte de sang ! Des chaussures sataniques qui ne plaisent pas du tout à la marque qui vient d’attaquer en justice le rappeur et le studio créatif ! Autant les Nike « gazon » ou Eau Bénite, ne les avaient pas dérangés, mais là, ça ne passe pas du tout !

Nike encourage habituellement les créateurs à détourner ses chaussures, ils aiment plutôt les créatifs. Mais cette fois le rappeur semble être allé trop loin. Sur la chaussure, on peut voir les chiffres « 10 :18 », référence au chapitre 10, verset 18 de la Bible.

Ce verset se réfère à Jésus qui voit tomber Satan dans un éclair ! Dans la semelle, on retrouve de l’encre rouge mélangé à une vraie goutte de sang, dont on ne connaît pas l’origine… Et bien sûr ces chaussures sont fabriquées à 666 exemplaires !

À LIRE AUSSI :
Puma : les célèbres sneakers (RE) SUEDE deviennent biodégradables
Pourquoi Nike censure les "Satan Shoes" et pas les "Jesus Shoes" ?
Fabriquées à 666 exemplaires ! Crédit photo : MSCHF

666 paires vendues en quelques jours !

Quant au prix de vente : 1018€ et déjà en rupture de stock ! Entre scandale et coup de pub génial, l’opinion publique ne sait trop sur quel basket danser ! Les studios MSCHF n’en sont pas à leur coup d’essaie puisque la Jesus Shoes avec de l’eau du fleuve Jourdain, c’était eux déjà ! Nike n’y avait pas vu d’inconvénient.

Le rappeur et le studio de création se retrouvent donc assignés par Nike devant le tribunal fédéral de Brooklyn pour contrefaçon… Et l’argent des ventes risque de ne pas suffire à payer les dommages et intérêts ! Nike veut bien que ses chaussures soient détournées, mais il ne faut pas jouer avec le feu, ni avec le diable d’ailleurs !  *A l’heure ou nous écrivons ces lignes la page officielle des Satan Shoes a été retirée et affiche à la place un communiqué officiel sur la procédure judiciaire en cours…

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page