Auto / Moto

Aux oubliettes le contrôle technique obligatoire pour les motos, les trois roues, quadricycles et voitures sans permis

Un nouveau décret publié mercredi 11 août avait annoncé un contrôle technique obligatoire tous les deux ans pour tous les véhicules motorisés à deux ou trois roues et les quadricycles à moteur. Mais voila, un rebondissement de dernière minute est en train de complètement changer la donne...

Un décret publié le mercredi 11 août 2021 au Journal officiel devait complètement changer la règlementation pour les conducteurs de deux-roues, trois roues et quadricycles à moteurs. En effet, comme les voitures, les motos devaient aussi passer au contrôle technique à compter de 2023, et tous les deux ans…

Mais voila, un rebondissement de dernière minute est en train de complètement changer la donne: le fameux contrôle technique tant redouté par de nombreux motards est aujourd’hui “suspendu jusqu’à nouvel ordre” par Emmanuel Macron. Une décision très étonnante dévoilée via une annonce du ministère des Transports à peine 24 heures après la parution du décret dans le Journal officiel.

“Alors qu’on demande beaucoup aux Français sur le plan sanitaire notamment avec le pass, ce n’est pas le moment de les embêter davantage” explique le site France Info.

Pour rappel, cette mesure de sécurité avait été prise dans le cadre d’une directive européenne datant de 2014. Toutefois, sa mise en place a toujours été retardée en France. En 2015, le gouvernement de Manuel Valls l’avait remise sur le tapis, mais sans l’appliquer pour autant.

A titre d’information, le contrôle technique a été mis en place pour toutes les automobiles en France en 1992, avec du retard sur d’autres pays européens mais la majorité des automobilistes y ont quand même adhéré. De même, à l’origine, le contrôle technique pour les deux-roues, trois roues et quadricycles à moteur était initialement prévu pour le 1er janvier 2022 dans le cadre de la lutte contre la pollution et les accidents de la route.

Les pare-brises avant 1983 étaient de véritables dangers pour les conducteurs !

Une contestation virulente des motards

Toutefois, les conducteurs concernés par cette règle avaient vivement manifesté contre cette obligation de contrôle technique. D’ailleurs, ils la contestent toujours, car, comme l’explique Jean-Marc Belotti de la Fédération des motards en colère, ce décret arrive en pleine période estivale. Il qualifie cette décision de scandaleuse, d’être « un vrai racket » mais assure que la Fédération « ne va pas lâcher l’affaire ».

Selon lui, « il y a une vraie méconnaissance du dossier par les pouvoirs publics français. L’accidentalité des motos est en baisse constante, ce n’est pas un problème de Sécurité routière. C’est un scandale financier arrivé par l’Europe et les groupes de contrôle technique. On demandait des mesures alternatives ». D’après les chiffres de l’Observatoire national interministériel de la Sécurité routière, 134 cyclomotoristes et 615 motocyclistes sont décédés sur les routes de France en 2019.

Ce nouveau contrôle technique devait concerner tous les deux-roues, les 50 cm3 et les voitures sans permis. Il devait être effectué « dans les six mois précédant l’expiration d’un délai de quatre ans à compter de la date de leur première mise en circulation, renouvelé tous les deux ans », ou avant toute revente du véhicule.

Resqme, un petit outil indispensable qui peut sauver des vies

Quelles étaient les modalités de la mise en place de ce contrôle technique obligatoire ?

Sa mise en place devait être progressive. En effet, le premier contrôle devait se faire en 2023 pour les véhicules immatriculés avant le 1er janvier 2016, en 2024 pour les véhicules immatriculés entre 2016 et 2020 et en 2025 pour les véhicules immatriculés en 2021. Une exception devait être faite pour les véhicules de collection dont le délai entre deux contrôles techniques est porté à cinq ans, sauf en cas de revente.

D’après la Fédération européenne, des associations de motocyclistes affirment que la plupart des pays européens exigent déjà un contrôle technique pour les motos et seuls la Finlande, l’Irlande et les Pays-Bas ont adopté des mesures alternatives au contrôle technique pour améliorer la sécurité des motards.

Le contrôle technique devient obligatoire pour les motos, les trois roues, quadricycles et voitures sans permis
Image d’illustration. Crédit photo : Shutterstock / megaflopp

Toutefois, le représentant des motards martèle à propos de ce contrôle technique  qu’il « se calque sur les contrôles des voitures. Une moto est beaucoup plus sensible qu’une voiture. Dès que quelque chose ne va pas, on le sent tout de suite. Et les éléments de sécurité sont visibles sur un deux-roues. On sait faire le contrôle visuel nous-mêmes. On n’a pas besoin d’un technicien qui nous prenne 50 euros pour nous dire que nos freins sont usés », rapporte 20 minutes.

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page