ArticlesAuto / Moto

Les motos électriques sont de moins en moins chères, mais comment faire son choix ?

Et si la sortie du confinement vous faisait voir la vie autrement ? En achetant une moto électrique par exemple ! Moins de bouchons, moins de pollution... La liberté retrouvée en somme !

Le 11 mai a donc signé la fin du premier épisode d’un confinement inédit en France. Et, pour certains, c’est le moment de replonger dans l’enfer des transports en commun, avec, en plus cette inquiétude inconnue face à l’épidémie ! Et si c’était pour vous le moment de trouver une alternative aux transports en commun bondés ?

Si vous n’habitez pas à plus de 100 kilomètres de votre lieu de travail, c’est peut-être le moment d’investir dans un scooter ou une moto électrique ? Propres et économiques, ces nouveaux véhicules électriques permettent un transport individuel et une meilleure protection. Qui plus est, les modèles actuels sont de plus en plus accessibles financièrement… Moins de 1000€ pour certaines…

Souvenez-vous, il y a quelques semaines on vous présentait la Hero AE-47, une moto du constructeur Hero Electric qui proposait pour la première fois un deux-roues électrique sous cette fameuse barre des 10 000€, malheureusement réservée au marché indien…. Pourtant en France, il est possible de trouver des motos électriques (équivalentes à 50 ou 125 cm3) à des prix très accessibles. Mais comment faire son choix parmi toutes les offres existantes ? Quel modèle choisir ? Quelle est la législation en vigueur et comment assurer son véhicule ? On vous dit tout dans notre dossier.

Pourquoi choisir une moto (ou un scooter) électrique?

L’achat de ce type de véhicule se fait encore rare, probablement parce qu’une moto doit forcément faire du bruit, sentir l’essence… Les clichés sont bien ancrés ! Pourtant, acheter une moto électrique (ou un scooter électrique) offre de nombreux avantages :

  • Aucun frais de carburant ! Tout au plus quelques KW supplémentaires sur votre facture d’électricité… Et la possibilité de recharger votre véhicule sur votre lieu de travail ou via une borne en ville… Le prix de l’électricité est bien en dessous de celui des carburants fossiles ! Alors qu’un plein d’essence coûte des dizaines d’euros, un rechargement électrique ne coûte que quelques centimes !
  • Pas d’entretien ou presque ! Par définition, un moteur électrique est propre. Il ne s’encrasse pas de calamine, et la mécanique est beaucoup moins sollicitée. Pas de vidanges récurrentes et une mécanique souvent plus fiable, ce qui réduit largement les coûts d’utilisation.

Quel modèle de scooter électrique choisir ?

Aujourd’hui, les concessionnaires proposent de nombreux modèles de motos électriques tout à fait abordables. Il est d’ailleurs impossible d’en faire une liste exhaustive car la demande et les offres évoluent très rapidement… C’est un marché en plein essor. Mais quelle qu’en soit la raison, choisir l’alternative de la moto électrique c’est faire preuve de responsabilité vis-à-vis de l’environnement… C’est aussi gagner du temps sur les trajets. En achetant une moto électrique au meilleur prix, vous vous assurez des économies sur toutes les années à venir !

Vous avez par exemple la HORWIN CR6 PRO (équivalent 125 cm3) dont le design n’est pas sans rappeler les fameuses motos customs Café Racer. Elle est équipée d’un moteur de 11 kW vous permettant d’atteindre une vitesse de pointe de 105 km/h pour une autonomie de 130 km, une version PRO un peu plus performante est également disponible. Mais la HORWIN CR6 PRO est un modèle parmi tant d’autres !

Les motos électrique sont de moins en moins chères, mais comment faire son choix ?
Crédit photo : Super Soco

A l’heure où nous écrivons ces lignes, on trouve également chez les concessionnaires la ELECTRIC MOTION ETREK9 à moins de 10 000€, ou encore la SUPER SOCO TC MAX 2020 qui est encore deux fois moins chère. Dans la même tranche de prix, vous avez également la RIDER RS 5000. Dans les premiers prix, la CINECO CITY SLICKER (modèle équivalent à 50 cm3) est proposée à moins de 3000€… difficile de trouver plus compétitif au niveau du prix !

Vous l’aurez compris, le choix est assez vaste aujourd’hui. Impossible de vous recommander un modèle spécifique sans prendre en compte votre permis, vos besoins et vous affinités en termes de goûts et de design.

Quel permis pour quelle moto électrique ?

Le permis qu’il vous faut pour un deux-roues électrique ne dépend pas des cm3 habituels des moteurs thermiques, mais des kilowatts de votre moteur électrique !

  • Jusqu’à 4 kilowatts : le permis AM (BSR) suffit… Un permis A ou B suffit également pour ceux qui l’ont obtenu avant la mise en place du BSR. Les motos 4 kilowatts peuvent être conduites dès 14 ans.
  • Jusqu’à 11 kilowatts : il faut être détenteur du permis A1 et avoir 16 ans révolus.
  • Jusqu’à 35 kilowatts : le permis A2 est nécessaire et la majorité (18 ans) est requise.
  • Au-delà de 35 kilowatts : le permis A moto est nécessaire et l’âge minimum est porté à 20 ans.

Les deux-roues électriques sont soumis à la même réglementation que les deux-roues thermiques, le permis nécessaire dépendant de la puissance électrique du moteur. Il existe également des motos pour les jeunes conducteurs, qui devront conduire un deux-roues avec un permis A2 pendant 2 ans avant de pouvoir passer à un modèle de plus de 35 kilowatts.

La conduite d’une moto électrique

Si vous décidez d’opter pour une moto électrique, vous allez découvrir des sensations totalement inédites ! Et vous sentir encore plus libre qu’avant ! Une moto électrique n’émet pas de bruits de pétarade (évidemment) et ne produit pas de gaz d’échappement. Elle ne dégage pas d’odeur désagréable non plus et offre souplesse et maniabilité dans ses mouvements.

Le seul bruit que vous pourriez entendre est celui de l’accélération, qu’il faudra d’ailleurs apprendre à doser… L’accélération sur une moto électrique est instantanée, il faudra donc l’apprivoiser pour éviter les à-coups et les accélérations trop violentes. Il n’y a pas de levier de vitesses : tout se fait en progression. L’absence de bruit est un énorme avantage ! La pollution sonore dans les villes peut être très fatigante… Avec une moto électrique, quelle que soit l’heure à laquelle vous partez travailler, vous ne risquerez plus de réveiller tout le quartier. Et accessoirement, vous pourrez profiter de longs trajets silencieux, bien moins stressants que dans le bruit du moteur d’une 1100 cm3 !

Vigilance pour ceux qui sont sur votre chemin !

En revanche, le silence s’apprend ! Car si la moto électrique est silencieuse pour vous, elle l’est aussi pour les piétons. Ils ne vous entendront pas arriver, ce sera donc à vous de rester le plus vigilant possible. Un petit coup de klaxon à l’approche d’un piéton qui n’aurait pas détecté votre présence pourrait bien lui sauver la vie… Attention à votre propre sécurité également, car les autres automobilistes ne vous entendront pas circuler.

Aucune pollution

Les moteurs des deux-roues électriques n’émettent aucun gaz d’échappement. Ils sont donc classés en Crit’Air 0 : ce qui implique qu’ils peuvent rouler tous les jours, même lorsque le taux de pollution interdit à certains véhicules de rouler en ville notamment.

Et l’assurance ?

La loi est simple : tout véhicule terrestre à moteur doit être assuré, qu’il circule sur la voie publique ou sur terrain/chemin privé. Elle résulte de l’article L211-1 du Code des Assurances.

Il existe comme pour les véhicules thermiques trois types de contrats d’assurance.

  • Au tiers : la formule la moins chère qui se limite à la garantie Responsabilité Civile et la garantie Recours Juridique. Parfois, elle ne couvre pas votre véhicule en cas de sinistre ni en cas de vol. Elle ne protège pas non plus les tiers que vous pourriez blesser en cas d’accident. Elle est destinée aux petits trajets sur lesquels les risques sont moins élevés.
  • Formule intermédiaire : elle reprend les garanties de la formule précédente mais couvre aussi le vol et l’incendie.
  • Formule intégrale ou tous risques : elle est calculée sur la valeur de votre véhicule et c’est évidemment la plus sécuritaire des trois, autant au niveau des garanties pour le véhicule que de celles pour le conducteur. Les tiers qui pourraient subir un dommage à cause de votre véhicule sont également protégés. C’est évidemment la formule conseillée, surtout si votre moto électrique a été achetée neuve.

Vous savez désormais à peu près tout sur les motos (ou scooters électriques)… Finalement elles offrent bien plus d’avantages que d’inconvénients ! Et si vous sautez le pas de la moto électrique, vous pourriez bien faire de réelles économies en plus de dire adieu au bruit, aux embouteillages et au stress !

La rédaction

“Une personne qui n’a jamais commis d’erreurs n’a jamais tenté d’innover.” Albert Einstein

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer