Le secteur de l’automobile est en pleine mutation. Chaque jour, les nouvelles technologies prennent un peu plus de place dans nos habitacles, les véhicules sont de plus en plus connectés, de plus en plus intelligents et bientôt, la notion même de conducteur sera révolue.

Car oui, l’ère de la voiture autonome c’est déjà aujourd’hui, la plupart des grands constructeurs et même d’autres grandes sociétés telles que Google ou Apple travaillent d’arrache-pied sur leurs prototypes.

L’IA au service de la sécurité de nos véhicules

Il y a peu, le premier accident mortel impliquant un véhicule autonome, le 18 mars à Phoenix (États-Unis), a fait grand bruit, mais au vu des premières images publiée par la police américaine, pas sûr qu’un individu au volant au moment des faits aurait pu éviter un tel drame. Pas sûr donc non plus que cet événement tragique n’entrave le développement de ces moyens de transport du futur. Un petit coup de frein sans doute pour l’industrie automobile qui a dû se résoudre à mettre en stand-by ses tests en conditions réelles pour la plupart des marques, mais certainement pas un coup d’arrêt.

L’intelligence artificielle (IA) embarquée fait des miracles, sans cet épiphénomène dont les responsabilités restent à éclaircir par la justice, tous les tests réalisés jusque-là étaient plus que probant pour Uber, dont le véhicule a été incriminé, comme pour les autres entreprises impliqués sur ce marché. Pour les voitures autonomes, comme pour celles déjà en service, la sécurité est au cœur des priorités. C’est pourquoi de nombreuses start-up se sont engouffrées dans ce filon.

La voiture connectée qui sauve des vies

Alors que l’on connaissait déjà le boîtier diagnostic plug and play Xee imaginé par l’entreprise lilloise Eliocity, Awaken Car va encore plus loin. Le principe est le même : un simple branchement d’un petit appareil à la prise diagnostic de l’auto qui transmet directement sur votre smartphone tout un tas de données.

Boitier Awaken Car

L’intérêt est à la fois économique, sécuritaire et vital ! Car la grande ingéniosité d’Awaken Car, c’est d’accélérer le temps d’intervention des secours en cas d’accident via une alerte envoyée en temps réel au SAMU.

Boitier Xee

Très utile, ce dispositif permet également de retrouver facilement sa voiture en cas de vol, de faciliter le remboursement des frais kilométriques ou d’anticiper les pannes. En effet, un diagnostic complet du véhicule est effectué lors de chaque démarrage. Ainsi, vous êtes averti si un élément est défectueux.

Vous pouvez alors choisir d’aller dans un garage ou bien de réparer vous-même le composant défaillant. Certaines réparations peuvent très bien être réalisées par ses propres soins, sans être un expert de la mécanique, d’autres en revanches nécessiteront l’intervention d’un professionnel en atelier. Petit tour d’horizon.

Huile de coude, la réparation pas cher

Parmi les tâches les plus simples que l’on peut effectuer seul, les plus simples sont sans doute le remplacement d’ampoules et d’essuie-glaces. Changer une roue demandera un peu plus d’effort, mais monter un pneu est à la portée de tous. Tout comme le changement du filtre à huile, dont les caractéristiques et les pièces auto disponibles sont présentées dans cet article, cliquez ici pour le lire. Pourvu qu’on mette un petit la main à la patte et que l’on se renseigne un petit peu, d’autres réparations peuvent être exécuter sans passer par un garagiste. Le principal avantage, c’est la réalisation d’économies conséquentes dans le budget alloué à notre engin et son entretien.

Application Vrooly

Il est par exemple recommandé d’aller en atelier pour tout ce qui touche à l’électronique du véhicule, son système de refroidissement, de climatisation, au moteur ou à la boite de vitesse. Dans ces cas là, des applications comme IDgarages et Vroomly vous proposent des comparaisons de prix détaillés entre les différents garagistes, selon le type de prestation nécessaire. Cette dernière se targue d’avoir recensé pas moins de 20 000 garages à travers toute la France !

Application IDGarage

Innovations aussi pour les garagistes

Mais les mécaniciens eux aussi bénéficient des avancées technologiques. La marque italienne Texa a par exemple développé des lunettes de réalité augmentée, en collaboration avec Epson. Il s’agit des BT-200, équipé d’un viseur binoculaire avec lentilles transparentes. Cet outil révolutionnaire permet au garagiste d’effectuer ses opérations tout en ayant toutes les informations diagnostic directement projetées sur les verres. Ce qui diminue le risque de manipulations dangereuses. Petits bijoux numériques, ces lunettes de réalité augmentée ont même été honorés du prestigieux prix de l’Innovation Award dans la catégorie « Réparation & Diagnostic ».

On n’est moins dans la technologie, mais tout de même dans l’innovation avec la colle biodégradable conçue par Pannex. À force de recherches scientifiques, cette société lituanienne a en effet créé un mastic à base de microfibres capable de résorber des trous dans les pneus allant jusqu’à 8 mm. Le coût et la durée d’intervention, mais aussi l’impact écologique se retrouvent par conséquent fortement minimisés. Ce produit ingénieux a d’ailleurs été plusieurs fois récompensé pour son respect de l’environnement.

   
2 Partages
Partagez
Tweetez
Enregistrer
Partagez
+1