Auto / Moto

Piasecki Aircraft : un premier vol habité avec un hélicoptère rétrofité à l’hydrogène

Piasecki Aircraft est sur le point de faire voler un hélicoptère à hydrogène. Si tout se passe comme prévu, il s’agira du premier vol habité au monde à bord d’un tel engin.

Le PDG de Piasecki Aircraft, John Piasecki, fait partie des rares personnalités présentes lors de la récente conférence H2 Aero organisée par la Vertical Flight Society. Il a profité de l’évènement pour partager les plans de son entreprise relatifs à la transition énergétique vers l’hydrogène. Comme ses pairs, l’entreprise fondée par Frank Piasecki s’intéresse à ce combustible censé nous permettre un jour de réduire considérablement nos émissions de gaz à effet de serre. Dans cette optique, elle s’apprête à déployer dans les airs le premier hélicoptère à hydrogène piloté par un humain.

Un modèle converti en attendant

Il faut savoir que la firme développe son propre hélicoptère fonctionnant à l’hydrogène, mais avant d’aller plus loin dans ce projet, elle a choisi de modifier un modèle existant. Le modèle en question est le CoAX 2D du fabricant allemand Aerotec. Dans sa version originale, l’appareil est équipé d’un moteur thermique de 80 kW. John Piasecki et son équipe ont remplacé ce dernier par un groupe motopropulseur incluant quatre piles à combustible SPM 20, un réservoir d’hydrogène ainsi que des moteurs électriques pour entrainer les deux rotors coaxiaux. L’objectif de ce premier vol habité est de tester le concept et de démontrer sa faisabilité.

Un hélicoptère CoAX 2D
Crédit photo : Aerotec
Un hélicoptère CoAX 2D transformé en hélicoptère à hydrogène
Crédit image : Piasecki et Hypoint

Vers la certification de la FAA

En ce qui concerne le PA-890, le modèle que l’entreprise américaine est en train de développer, la puissance de son bloc moteur sera de 560 kW. Piasecki y travaille depuis plusieurs années et s’attend à ce que les essais au sol interviennent avant la fin de cette année. Le constructeur affirme être déjà en pourparlers avec la Federal Aviation Administration (FAA) en vue de la certification de l’appareil. « Nous avons maintenant des réunions régulières avec la FAA, pour passer en revue nos plans de certification », a déclaré le fils du fondateur de la marque Piasecki.

“Ce que nous concevons, c’est un générateur électrique très simple et élégant, à l’état solide, facile à gérer et à contrôler, nettement plus léger que les batteries ou les turbines, et dépourvu de toute combustion, et qui produit de la vapeur d’eau comme sous-produit (…) L’avantage est que vous obtenez une puissance spécifique bien plus élevée que les systèmes traditionnels de piles à combustible à basse température, qui souffrent du poids de leur appareil de refroidissement.” Piasecki Aircraft

Une baisse conséquente des charges d’exploitation

Comme le COAX 2D retrofité, le PA-890 embarquera des piles à combustible SPM 20 refroidies par air fournies par l’entreprise californienne Hypoint. L’hélicoptère disposera de deux réservoirs d’hydrogène supportant une pression pouvant aller jusqu’à 700 bars. Chacun est capable de contenir jusqu’à 19,3 kg de H2, ce qui devrait permettre d’atteindre une autonomie de plusieurs centaines de kilomètres.

À LIRE AUSSI :  Chase Zero, le premier à bateau à foil et à hydrogène au monde

Si Piasecki s’intéresse de près à la propulsion à hydrogène, ce n’est pas seulement dans l’objectif de sauver la planète en réduisant les émissions de CO2; c’est aussi dans le but de réduire le coût d’exploitation de ses produits. Effectivement, les hélicoptères à hydrogène sont des appareils de type zéro émission. Selon les estimations du constructeur américain, ils devraient permettre d’économiser à hauteur de 50 % par rapport au budget nécessaire au fonctionnement d’un hélicoptère classique.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page