Auto / Moto

Sécurité routière : connaissez-vous la véritable marge d’erreur des radars ?

Dépasser légèrement la limite de vitesse peut avoir des conséquences financières, mais quelles sont réellement les marges d'erreur des radars ? Décryptons ensemble ces nuances pour une conduite plus informée et moins sujette aux surprises.

Lorsque l’on utilise sa voiture pour les loisirs ou pour aller travailler, nous ne sommes jamais à l’abri d’un petit flash de radar. Évidemment, pour ne pas se faire flasher, le plus judicieux est de respecter les limitations de vitesse, nous ne vous apprenons rien. Et quand on reçoit une contravention avec un dépassement d’un petit kilomètre/heure, on se dit que l’on n’a vraiment pas eu de bol ! En réalité, les radars disposent d’une marge d’erreur entre la vitesse réelle, la vitesse relevée et la vitesse annoncée pour la verbalisation. Et ces mesures diffèrent aussi en fonction de la vitesse autorisée et du type de radar… Bref, c’est un peu compliqué pour s’y retrouver, mais nous allons vous expliquer. Décryptage.

Quelle marge d’erreur pour un radar ?

Nous avons l’habitude de penser qu’une marge de 10 % est appliquée et que, concrètement, sur une route limitée à 110 km/h, il est donc possible de rouler à 121 km/h… Erreur ! En réalité, la vitesse retenue n’est pas celle affichée au compteur. Si vous recevez une amende à 111 km/h pour une route limitée à 110 km/h, alors vous aurez été flashé à 117 km/h par un radar fixe ou à 124 km/h par un radar mobile. Avouons qu’il est un peu difficile de s’y retrouver. D’autant que, parfois, une petite erreur d’inattention peut allègrement nous faire franchir la barre des 6 km/h fatidiques pour un radar fixe. Cette marge d’erreur, aussi appelée « marge technique », est présente sur tous les radars. Il s’agit d’une marge de tolérance en faveur du conducteur, bien que cela ne soit pas une faveur délibérée. En réalité, il s’agit d’un seuil technique conçu pour compenser d’éventuelles erreurs de mesure des appareils.

Waze, Coyote : les contrôles de police et radars peuvent toujours être signalées
PARIS, FRANCE – OCTOBER 31, 2014. Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Frederic Legrand – COMEO

Comment fonctionne cette « marge technique » pour les radars fixes ?

Les radars fixes sont un peu plus fiables que les radars mobiles. Ainsi, la marge d’erreur de 5 % s’applique bien à ces modèles. Sur une route limitée à 90 km/h, le flash se déclenchera à 96 km/h et la vitesse retenue sera de 91 km/h. Et sur une route à 110 km/h, la vitesse qui déclenche le radar sera de 116 km/h pour une vitesse retenue de 111 km/h. Ces mesures sont valables pour toutes les routes, la marge technique reste la même.

Comment fonctionne la « marge technique » pour les radars mobiles ?

Les radars mobiles, installés par les forces de l’ordre, semblent un peu moins sévères que les fixes. En effet, sur ces appareils comme sur les voitures radars, la tolérance est de 10 km/h pour les routes limitées à 90 km/h ou moins et de 10 % pour les routes au-delà de 100 km/h. Ce qui veut dire que sur une autoroute à 130 km/h, le radar mobile devrait normalement se déclencher à partir de 146 km/h pour une vitesse retenue à 131 km/h. Cependant, il est préférable, tout d’abord, de respecter les limitations de vitesse pour éviter les accidents et les mauvaises surprises. Et d’autre part, ne vous fiez pas à votre compteur de vitesse, car lui aussi peut-être erroné, le plus fiable étant les applications GPS ou votre GPS lui-même, qui mesure votre vitesse en temps réel, à l’instant où vous roulez ! Cet article vous a-t-il été utile ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page