Auto / Moto

Vignette Crit’air : qu’est-ce que je risque ?

La Vignette Crit'Air n'est pas obligatoire, pourtant mieux vaut la coller sur votre pare-brise, car elle peut donner lieu à une amende...

La Vignette Crit’Air n’est pas obligatoire, pourtant il est fortement recommandé de la coller sur votre pare-brise, car elle peut donner lieu à une amende… Vous habitez Lyon, Paris, Grenoble, Lille ou Strasbourg, vous êtes donc concernés par la désormais célèbre vignette Crit’Air ou certificat qualité de l’Air. Cette vignette autocollante colorée qui s’appose sur votre pare-brise, et qui définit le niveau de pollution de votre véhicule, n’est pas obligatoire…

Mais elle est cependant nécessaire pour rouler dans certaines villes ou agglomérations en cas de pic de pollution et de circulation différenciée. Comment l’obtenir ? Pourquoi a-t-elle été instaurée ? Que risque-t-on si nous ne la possédons pas ?

La naissance de la vignette Crit’Air

Afin de savoir quelles villes sont concernées par la vignette Crit’Air, rendez-vous sur un site privé via internet. La vignette Crit’Air a été annoncée et mise en place par Ségolène Royal, alors ministre de l’Écologie, le 2 juin 2015. L’arrêté est publié au Journal officiel le 21 juin 2016. La vignette Crit’Air remplace la pastille verte et précise le degré de pollution de votre véhicule. Les véhicules sont répertoriés en 6 catégories :

  • véhicules électriques ou hydrogènes,
  • violette ou catégorie 1 pour les véhicules au gaz ou hybrides rechargeables mis en circulation à partir du 1er janvier 2011,
  • jaune ou catégorie 2 pour les véhicules à essence (du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010) et les véhicules diesel (à partir du 1er janvier 2011),
  • orange ou catégorie 3 pour les véhicules à essence (du 1er janvier 1997 (utilitaires : 1er octobre 1997) au 31 décembre 2005) et les véhicules diesel (du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010),
  • bordeaux ou catégorie 4 pour les véhicules diesel (du 1er janvier 2001 au 31 décembre 2005),
  • grise ou catégorie 5 pour les véhicules diesel (du 1er janvier 1997 (utilitaires : 1er octobre 1997) au 31 décembre 2000).

vignette Crit'air

À quoi sert la vignette Crit’Air ?

Vous l’aurez compris, plus votre numéro de vignette est élevé et plus votre moteur pollue. Tous les véhicules doivent posséder cette vignette pour rouler dans les zones où elle est demandée. Elle est obligatoire pour circuler lors d’un pic de pollution et de la mise en place de la circulation différenciée, mais également dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Il s’agit de parties du territoire où l’accès est limité, notamment pour les véhicules polluants.

Comment obtenir sa vignette Crit’Air ?

Il n’est pas obligatoire de posséder la vignette Crit’Air. Mieux vaut tout de même l’acquérir dans le cas où vous devez vous déplacer dans une zone où elle est obligatoire. Pour vous procurer la vignette Crit’Air, il suffit de vous rendre sur le site officiel : certificat.air.gouv, d’entrer votre immatriculation et de vous acquitter de la somme de 3.67€ (3.11€ la vignette + frais d’envoi). Vous recevrez alors par voie postale votre vignette dans les jours suivant votre paiement. Une fois la vignette reçue, il faudra la coller de la manière suivante et la rendre visible depuis l’extérieur :

  • pour un véhicule motorisé à deux ou trois roues : sur la fourche,
  • pour une voiture, elle devra se trouver sur le pare-brise.

Vous devez coller la vignette à l’avant du véhicule de manière à être visible depuis l’extérieur :

  • pour un 2 ou 3 roues : sur la fourche,
  • pour une voiture : à l’intérieur du véhicule, recto visible de l’extérieur, sur la partie inférieure droite du pare-brise.

Que risquez-vous si vous ne la possédez pas ?

La vignette Crit’Air est rattachée au véhicule et durera donc toute la vie du véhicule… Si vous achetez une voiture déjà équipée de la vignette, il n’est donc pas nécessaire de la changer. Sauf si vous devez changer votre pare-brise évidemment. Vous déplacer dans une zone à faibles émissions mobilité (ZFE-m) avec un véhicule non autorisé ou sans vignette Crit’Air est passible d’une amende pouvant aller jusqu’à 450€. Généralement, c’est une amende forfaitaire de 68€ qui vous est infligée en cas de non-visibilité de la vignette Crit’Air.

Sources :

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page