Auto / Moto

Voiture épave : 6 questions que vous vous posez

Vous souhaitez vous séparer de votre vieille voiture ? Faites appel à un épaviste professionnel et agréé, cela vous évitera des tracas administratifs, mais également une grosse amende !

Il peut toutefois arriver que l’on conserve l’ancienne en second véhicule, or la séparation deviendra à un certain moment inévitable. Deux choix s’offrent ainsi à vous. Soit, vous la vendez à un particulier avec les risques et frais que cela engendre, ou vous optez pour un épaviste qui prendra en charge le véhicule généralement sans frais. Il vous déchargera également de toutes les formalités administratives bien souvent fastidieuses. Quels sont donc les tarifs ou les modalités d’enlèvement ?

Quelle est le rôle de l’épaviste ?

Dans le secteur de la « casse automobile », il y a tellement d’offres que l’on finit par garder son véhicule au fond d’un garage. Les formalités administratives peuvent en effet rebuter certains à se séparer de leurs vieilles voitures, même si celles-ci sont en panne. Un épaviste est un recycleur professionnel agréé, il doit être inscrit en tant que CVHU (centres de véhicules hors d’usage). Les épavistes doivent obligatoirement recycler votre vieille voiture et non pas la revendre sous le manteau ou l’expédier à l’étranger. Certains épavistes peuvent même récupérer un camion, un scooter, une moto ou un quad… Le professionnel se déplace à l’endroit où se trouve le véhicule hors d’usage et doit ensuite assurer sa dépollution, sa démolition et son recyclage.

Attention donc aux affichettes qui fleurissent sur les poteaux de vos carrefours… Ces épavistes-là ne recyclent quasiment jamais vos véhicules, mais les réparent et les remettent en circulation. Or, le but d’un épaviste professionnel est d’enlever de la circulation les véhicules dangereux ou polluants. L’épaviste intervient pour deux types d’épaves :

  • un véhicule économique irréparable (VEI) qui vous coûterait plus cher que d’en acheter un neuf,
  • un véhicule gravement endommagé (VGE) qui ne roule plus en raison des dommages sur le véhicule.

Voiture épave : 6 questions que vous vous posez

Enlèvement d’épave : Combien ça coûte ?

Si vous souhaitez connaître le tarif pour un enlèvement d’une voiture épave, il suffit de faire un petit calcul en prenant en compte certains critères. Tout dépend en effet de la distance entre le centre agréé et votre véhicule. L’opération est généralement gratuite en dessous des 15 kilomètres et payante au-delà. Il faudra compter autour de 100€ entre 15 et 30 km et sur devis au-delà des 30 kilomètres. En revanche, si vous déposez votre véhicule dans un centre agréé, c’est gratuit. Les centres de véhicules hors d’usage sont, la plupart du temps rémunérés lors du recyclage.

Quelles formalités administratives pour faire enlever une épave ?

Lorsque vous vendez une voiture « en l’état » ou « pour pièces », il y a de nombreuses formalités administratives à effectuer, notamment le contrôle technique du véhicule s’il est roulant. Avec l’enlèvement par un épaviste, qui mettra votre véhicule à la casse, les paperasses se simplifient. Cependant, il reste quelques documents obligatoires à fournir :

  • la carte grise du véhicule ou son équivalent, et à défaut un certificat de perte ou de vol dûment visé par les autorités tel que la police, la mairie de votre ville ou la préfecture de votre département. Si la carte grise se trouve en préfecture à la suite d’une procédure, il faudra fournir un avis de retrait/remise fourni par la Préfecture. Si la carte grise n’est pas à votre nom, il faudra alors fournir une copie de l’acte de cession entre vous et le titulaire de la carte grise initiale. La carte originale et éventuellement une copie de la facture d’achat sont également nécessaires.
  • Un certificat de non-gage qui permet de certifier qu’il n’y a pas d’opposition à la vente. Il est possible de le réaliser en quelques clics sur le site du Ministère de l’intérieur.
  • Le certificat de cession, qui vous est généralement fourni par l’épaviste et qui entérinera la transaction. Pour anticiper il est également possible de le télécharger ici.

Enlèvement d’épave : combien cela peut vous rapporter ?

Les épavistes frauduleux se multiplient et enlèvent généralement votre épave gratuitement, sans contrepartie pour vous. Un épaviste professionnel, en revanche, pourra vous permettre de toucher une petite somme en contrepartie de l’enlèvement de la voiture, cette prime versée par l’État a un nom, il s’agit de la Prime à la Casse (ou Prime à la Conversion). Le vieux véhicule mis au rebut doit être une voiture ou une camionnette, dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes. Il doit également répondre aux critères ci-après et concerne :

  • les véhicules diesel immatriculés avant 2011,
  • les véhicules essence immatriculés avant 2006.

Le montant varie en fonction du véhicule remplaçant. Attention toutefois, pour bénéficier de cette prime, le certificat de destruction est exigé, , il est remis 15 jours après la récupération de votre voiture par l’épaviste agréer. En revanche, le contrôle technique n’est pas nécessaire si vous remettez votre véhicule pour destruction à un professionnel agréé. La déclaration de destruction du véhicule entraîne sa destruction physique et administrative. Pour être accepté à la destruction, le véhicule doit avoir ses composants essentiels. Cependant, soyez prudent, en confiant votre véhicule pour destruction à des épavistes non agréés, vous risquez une amende 1500€.

Voiture épave : 6 questions que vous vous posez

Qu’en est-il de l’assurance ?

Lorsque vous faites enlever votre voiture par un épaviste agréé, celui-ci vous remettra tous les documents que vous devrez transmettre à votre assurance. Vous devrez obligatoirement déclarer la mise à rebus de votre véhicule à votre assureur, en lui fournissant une copie de la déclaration de cession que vous avez établie avec le professionnel agréé. La résiliation du contrat d’assurance doit se faire dès le lendemain de la vente et peut se réaliser depuis votre espace client sur le site de votre assurance.

Enlèvement d’épave : un geste pour l’environnement ?

Faire reprendre son vieux véhicule par un épaviste professionnel, c’est également faire un geste pour l’environnement. En sortant votre véhicule ancien et polluant de la route, vous allez évidemment réduire la pollution environnante :

  • la dépollution et le recyclage seront réalisés selon des normes très strictes. Votre véhicule sera recyclé à 95%,
  • VALVER, il s’agit de la valorisation du verre que contient votre véhicule,
  • VALTEX pour la valorisation des textiles qu’il contient,
  • PAREO qui recycle tout le polypropylène des anciennes voitures.

Tous les métaux (non ferreux et ferreux) partiront également au recyclage. Il en est de même pour tous les fluides et acides que peut contenir un réservoir ou une batterie. Le but étant d’éviter la pollution des sols, mais également des nappes phréatiques, désastreux spectacle que l’on peut constater chez les « casseurs » non agréés. En faisant reprendre votre vieille voiture par un épaviste agréé, vous éviterez ainsi les démarches administratives fastidieuses, mais également des éventuels retours d’un acheteur mécontent ou tatillon. Vous ferez par la même occasion un geste essentiel pour la planète.

Alexandre Bonazzi

Je travaille dans une société d'études et de conseil depuis 25 ans. Passionné par les nouvelles technologies, le High-tech et la pop culture en général j'ai fondé Neozone en 1999 où je partage depuis des articles et mes humeurs. Vous pouvez m'écrire directement par mail.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page