Notre petit rendez-vous de la semaine pour vous proposer les trois films à découvrir cette semaine.

Ils ne sont le reflet que de mes propres choix, libre à vous de choisir les mêmes ou pas 🙂

Ils sortent le 27 septembre 2017, voici les 3 films à ne pas louper !

Mon premier choix se porte sur Le Petit Spirou, une adaptation de la bande dessinée éponyme.

Synopsis : Petit Spirou, comme toute sa famille avant lui, a un destin professionnel tout tracé. Quand sa mère lui annonce qu’il intègrera dès la rentrée prochaine l’école des grooms, Petit Spirou, avec l’aide de ses copains, va profiter de ses derniers jours de classe pour déclarer sa flamme à Suzette. Et pas n’importe comment. Ils décident de vivre une aventure extraordinaire.

Pourquoi ce film ? Je pense qu’un peu de légèreté ne fait de mal à personne, et ce film de Nicolas Bary doit être très drôle. Tous les fans de bande dessinée belge retrouveront les personnages de Spirou, Suzette, Grand Papy dans une aventure visuelle qui promet un joli moment en famille par exemple.

Ensuite, j’ai choisi Money, un film franco-américain réalisé par Gela Babluani avec Benoît Magimel :

Synopsis : Fatigués de leurs fins de mois difficiles, trois jeunes sans avenir voient l’opportunité de gagner beaucoup d’argent en volant une mallette à un notable du Havre. Sans le savoir, ils viennent de braquer un secrétaire d’État corrompu et de voler l’argent d’une entreprise criminelle. Débute alors, une spirale qui les dépasse complètement.

Pourquoi ce film ? Alors tout d’abord parce que j’aime beaucoup le jeu d’acteur de Benoît Magimel que j’ai adoré dans La Tête Haute entre autres ! Et puis parce que le scénario me semble bien filé, haletant.  Un film sûrement un peu sombre qui promet quelques angoisses !

Et enfin, j’ai choisi le film Le Château de Verre réalisé par Destin Daniel Creton, peu de films en sortie cette semaine mais il fallait faire un choix :

Synopsis : Jeannette Walls, chroniqueuse mondaine à New-York, a tout pour réussir et personne ne peut imaginer quelle fut son enfance. Elevée par un père charismatique, inventeur loufoque qui promet à ses enfants de leur construire un château de verre mais qui reste hanté par ses propres démons, et une mère artiste fantasque et irresponsable, elle a dû, depuis son plus jeune âge, prendre en charge ses frères et sœurs pour permettre à sa famille dysfonctionnelle de ne pas se perdre totalement. Sillonnant le pays, poursuivis par les créanciers, et refusant de scolariser leurs enfants, les Walls ont tout de même vécu une vie empreinte de poésie et de rêve, qui a laissé des marques indélébiles mais qui a créé des liens impossibles à renier.

Pourquoi ce film ? Difficile à dire en fait, l’affiche m’attire, le voyage qu’entreprend cette famille, la fuite du matériel aussi pour quelque chose de plus spirituel me semble intéressante.

Je ne sais pas si mes choix correspondront aux vôtres et je ne sais pas encore quel film fera l’objet d’une chronique sur les sorties de la semaine, retrouvez-les dans la rubrique cinéma au fil de la semaine.

Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1
Partagez