Cryptomonnaie

Cryptomonnaie : qu’est-ce que l’ « euro numérique » ?

L’euro uniquement sur des supports numériques pose des questions sur la vie privée et la protection des données personnelles

Le 14 juillet 2021, la Banque Centrale Européenne (BCE) annonçait le lancement de l’euro numérique, une expérimentation qui permettrait le recours à l’euro sur des supports numériques. Le déploiement est prévu à partir de 2024…. En 2020, la BCE avait publié un rapport sur cet euro numérique qui visait à consulter les parties prenantes sur ce projet, grand public compris. Mais qu’est-ce que l’euro numérique ? Quels sont les risques pour la vie privée et la protection des données ? Et à quoi l’euro numérique va-t-il servir…  Décryptage.

Qu’est-ce que l’euro numérique ?

L’euro numérique serait un équivalent des billets papier mais sous forme de monnaie dématérialisée. Elle serait émise par la Banque Centrale Européenne, mais également par les banques nationales de la zone euro. L’euro numérique serait accessible aux ménages comme aux entreprises, mais ne remplacerait pas les pièces de monnaie ou billets explique le site de la CNIL. Ce serait en fait une solution de paiement parallèle et supplémentaire, simple à utiliser et favorisant l’inclusion et la mobilité.

Impôts 2021 : comment déclarer vos cryptomonnaies ?
Crédit photo : Shutterstock / Visual Generation

L’euro numérique pourquoi faire ?

Le lancement de l’euro numérique se ferait donc dans la zone euro, il permettrait le paiement de détail, donc les paiements pour les particuliers en magasin par exemple… Ce projet en développement est similaire aux projets développés à travers le monde, comme E-Krona en Suède, E-Yuan en Chine ou encore Federal Reserve aux États-Unis… De nombreux autres pays comme le Cambodge ou les Bahamas travaillent aussi à une monnaie numérique. En Chine, le E-Yuan est d’ailleurs déjà en expérimentation depuis le mois de mars 2021.

Pourquoi créer un euro numérique ?

Le projet de l’euro numérique répond bien entendu au développement des cryptomonnaies, déjà choisies par certains pays comme monnaie officielle. Mais cet euro numérique répond aussi au projet Libra/Diem de Facebook qui interroge beaucoup les marchés financiers depuis 2019. Concrètement, la création d’une monnaie numérique de banque centrale pourrait concurrencer les cryptomonnaies, aujourd’hui considérées comme de « monnaies privées », même si le terme n’est pas exact. Rappelons que les cryptomonnaies s’échangent sur des plateformes privées, mais qu’elles peuvent être changées par des monnaies officielles sur un site officiel. Mais cette création entend répondre à un autre constat fait par la BCE. Les particuliers ou entreprises délaissent de plus en plus, les paiements en espèces au profit des paiements dématérialisés (carte bancaire, sans contact, Paylib etc.) L’euro numérique serait donc un moyen dématérialisé supplémentaire.

Investissement : peut-on comparer l'or aux cryptomonnaies ?
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Quel enjeu pour notre vie privée ?

La BCE avait, en avril 2021, lancé une consultation publique sur cet euro numérique… Et pour 43% des participants, la confidentialité était primordiale, tout comme la sécurité pour 18% des répondants. Les européens de tous les pays de la zone euro étaient d’ailleurs sur la même longueur d’onde sur ces points essentiels. La majorité des répondants s’est prononcée pour « un euro numérique fondé sur la confidentialité et la protection des données personnelles, utilisable hors ligne ».

L’euro numérique, ce serait pour quand ?

Le projet a été lancé en juillet 2021 et sa mise en œuvre devrait intervenir prochainement mais la mise en œuvre devrait débuter en 2024 s’il est définitivement validé. Il reste encore à définir les choix de paramétrage et de rendre l’euro numérique protecteur de la vie privée dès sa conception.  Nous savons que les cryptomonnaies qui s’apparentent à un futur euro numérique, ne sont pas ultra sécurisées, et il faudrait donc que l’euro numérique soit par exemple impossible à pirater. La BCE ne sait pas encore si l’euro numérique sera affilié à un compte semblable à un compte bancaire ou sous la forme de jetons numériques à acheter, comme pour les cryptomonnaies. Pour le moment il n’existe aucun site officiel. Ce dont la BCE est sûre, c’est qu’elle en sera l’émettrice et qu’il circulera dans des wallets (portefeuilles numériques) et sera indépendant des autres moyens de paiements… Une carte bancaire en euro numérique par exemple ?

Source
cnil.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page