Environnement

Côte Atlantique : une marque associative offre des bijoux contre des déchets collectés sur les plages

1 kilo de déchets contre 1 joli bracelet ? C'est l'étonnant deal que propose Sauvage Méditerranée à la Ciotat pour lutter contre la pollution des océans et mers de nos littoraux !

Cet été, vous aurez peut-être à cœur de faire un geste pour l’environnement ? Quand vous vous baladerez sur les plages et verrez des morceaux de plastiques éparpillés, peut-être prendrez-vous le temps de les ramasser ? Si vos vacances se déroulent sur la côte atlantique, ce geste sera bénéfique pour la Planète ! Mais si vous avez choisi les plages de La Ciotat (13) pour vos congés, vous allez pouvoir transformer ces déchets en bijoux ! Non, nous n’avons pas perdu la tête, cette génialissime idée vient de l’association Sauvage Méditerranée et on vous explique comment ça marche !

“Sauvage Méditerranée” c’est quoi ?

Cette association est en réalité une marque de bijoux et sacs mais qui les fabrique à partir de déchets collectés en mer ! L’idée est déjà géniale mais si en plus vous rapportez environ 1 kilo de déchets ramassés sur les plages, vous repartez avec un bon d’achat de 15€ ! Soit l’équivalent d’un bracelet fabriqué par Sauvetage Méditerranée !

Tous les soirs, sur le marché de La Ciotat, vous pourrez donc « acheter » vos cadeaux souvenirs avec des déchets ramassés ! Le stand se trouve sur le Port Vieux !

Comment ça marche ?

Cela fonctionne finalement le plus simplement du monde ! Sous la marque « Sauvage » se cache des bijoux fabriqués à partir de plastiques ramassés. A Noël dernier, ils avaient lancé l’idée en collectant uniquement les bouchons plastiques ! Mais s’ils veulent aller plus loin en acceptant tous les déchets, c’est pour éviter aux gens de se dire : « Ah non ce déchet-là, je le laisse, je ne pourrai pas l’échanger » !

Côte Atlantique : une marque associative offre des bijoux contre des déchets collectés sur les plages
Crédit photo : Association Sauvage Méditerranée (Collection Sauvage)

Manu Laurin, fondateur de l’association Sauvage Méditerranée, avait nagé 120 km entre Toulon et Marseille pour collecter des déchets ! Mais l’idée de l’association n’est pas seulement de collecter les déchets mais surtout de les valoriser ! Les premiers bijoux sortis des usines d’Aix-En-Provence provenaient des filets de pêche ! Puis les déchets plastiques et le verre poli ramassés dans les calanques marseillaises sont venus grossir les rangs des déchets transformés.

Des plastiques contre des bijoux !

Concrètement, vous ramassez l’équivalent d’un gros sac de course (recyclable évidemment), ce qui pèse environ 1 kilo ! Sur le stand du marché, votre sac sera échangé contre 15€ en bons d’achat… Une trentaine d’articles sont disponibles à la vente !

L’association qui ne fait pas de bénéfices sur les ventes. Elle réinvestit la totalité de ses recettes dans l’achat de matériel pour l’atelier. Mais ils les reversent également en partie à des associations partenaires qui luttent pour la même cause : le nettoyage de la Méditerranée ! Et il y a du boulot ! Pour aller toujours plus loin l’association ne brevète rien, c’est-à-dire que n’importe qui peut utiliser les machines de l’atelier… Et lancer un nouveau produit !

Normalement vous devriez avoir une météo clémente autour de la Méditerranée, et surtout une belle mission pour vos enfants ! Collecter des déchets en famille pour repartir avec de jolis bijoux ! Ce n’est peut-être pas l’idée du siècle, mais cela y ressemble fortement !

Plus d’infos :


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
20minutes.fr

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page