Pour lutter contre les décharges sauvages, les déchetteries pourraient devenir gratuites pour le BTP

La secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire Bruno Poirson voudrait rendre gratuites, les déchetteries pour les entreprises du BTP… La fin des décharges sauvages ?

Que vous habitiez, Lille, Paris ou Marseille, vous avez forcément croisé sur votre chemin des dépôts sauvages de gravats, plaques d’amiante, végétaux ou tout autre détritus qui n’a rien à faire à cet endroit… Ce sont souvent des déchets déposés sauvagement par des professionnels qui ne souhaitent pas payer de taxes pour évacuer leurs déchets professionnels !

Le résultat est effarant ! Des montagnes de déchets à ciel ouvert apparaissent au hasard du passage du contrevenant. Le Maire de Signes y a même laissé sa vie en tentant d’empêcher un dépôt sauvage sur sa commune cet été ! La secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire Bruno Poirson a décidé d’agir !


A lire aussi : Laigneville : 368 euros d’amende pour avoir jeté un emballage sur la voie publique


En 2015, les déchetteries d’agglomérations de commune devenaient gratuites pour les particuliers et payantes pour les professionnels. Les coûts d’évacuation des déchets semblent ne pas convenir aux professionnels du BTP en particulier mais pas seulement, alors les dépôts sauvages se font légions, polluant les sols et les nappes phréatiques et par la même occasion le paysage des administrés.

À LIRE AUSSI :  Inventé par un scientifique japonais, le Bokashi change la donne en matière de compostage

Vidéo : Marseille, une véritable décharge sauvage dans le 14ème

A Marseille, ces décharges sauvages s’étendent sur des kilomètres en plein cœur de la ville : Selon les informations du site BFMTV, les décharges sauvages des déchets du BTP représentent un coût de 340 à 420 millions d’euros par an aux différentes collectivités !

Brune Poirson a donc décidé de rendre les déchetteries gratuites pour les entrepreneurs du BTP ! Bonne ou mauvaise décision, on ne jugera point mais si cela permettait aux artisans de pouvoir jeter leurs déchets dans des endroits prévus à cet effet et non en pleine nature, la planète ne s’en porterait que mieux… A suivre donc !

Photo de couverture De BINK0NTAN / Shutterstock
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page