Innovation

Alzheimer : un nouveau traitement pour restaurer les “souvenirs perdus” ?

Et si, dans un futur proche, nous arrivions à guérir complètement de la maladie d'Alzheimer? Les chercheurs sont sur une piste qui pourrait changer la vie des personnes touchées, et de leur entourage.

Depuis que la médecine a pris connaissance de la maladie d’Alzheimer, des scientifiques cherchent désespérément un traitement. Cette pathologie se présente sous la forme d’une maladie neuro dégénérative, qui s’attaque au système nerveux  et engendre des pertes de mémoire de plus en plus importantes.

De nombreuses pistes ont déjà été étudiées afin de tenter de guérir les personnes touchées, mais en vain; les seuls traitements aujourd’hui permettent seulement de ralentir les effets de cette maladie. Mais il se pourrait que des chercheurs ait enfin trouvé une piste prometteuse.

Un traitement contre la maladie d’Alzheimer enfin trouvé ?

Selon un communiqué de presse de l’Université de Leicester, un possible traitement contre la maladie neuro dégénérative à potentiellement été découvert. Cette découverte est celle de scientifiques d’Allemagne et du Royaume-Uni. La maladie d’Alzheimer progresse dans notre cerveau en fonction de la vitesse à laquelle la protéine bêta-amyloïde se déforme. Afin de développer un traitement, les scientifiques ont donc misé sur l’élimination de cette même protéine.

Au fil de leurs longues études, les chercheurs ont découvert que les souris possédaient la solution à leur problème: ces dernières sont porteuses d’un anticorps qui serait capable d’éliminer les protéines bêta-amyloïde. Cependant, les anticorps présents chez les souris ne sont pas en mesure de se développer dans notre corps d’humain. Mais les scientifiques n’allaient pas s’arrêter si proche du but !

Ceux-ci ont donc mis au point une nouvelle version de l’anticorps, compatible avec notre organisme. Ils ont remarqué que la protéine coupable de la maladie d’Alzheimer ressemblait à une sorte d’épingle à cheveux. Afin de permettre à l’anticorps de se lier à la fameuse protéine, les chercheurs ont donc eu l’idée de se servir de la protéine comme d’une épingle venant attraper l’anticorps. En procédant de cette manière, l’anticorps est accepté par le corps humain. Un individu pourra donc développer de lui-même des anticorps de type TAP01_04.

À LIRE AUSSI :  Le Viagra aurait une influence sur le développement de la maladie d'Alzheimer

Mais de quoi serait vraiment capable ce tout nouveau traitement ?

Selon les scientifiques porteurs de ce projet, le traitement permettrait reconstruire des souvenirs que les individus auraient oubliés. Pour confirmer cette hypothèse, les chercheurs ont donc décidé de procéder à un test de l’anticorps modifié sur les souris. Et ce test a révélé des résultats inattendus, et surtout encourageants.

En effet, après injection, les scientifiques se sont rendu compte que l’anticorps aidait effectivement à retrouver la mémoire, mais pas seulement ! Celui-ci permettait également de reconstruire la fonction neuronale et même de diminuer le nombre de protéines bêta-amyloïde qui se forment dans le cerveau.

Néanmoins, l’expérience menée par les chercheurs est encore à son stade de développement et n’a encore jamais été testée sur un patient humain. Afin de mettre au point un réel traitement, il faudra des financements et des ressources beaucoup plus conséquents. Mais les résultats de ce test restent très encourageants dans la recherche d’un traitement contre la maladie d’Alzheimer.

Qui sait, peut-être que d’ici quelques temps nous serons en mesure de guérir la maladie, mais également de vacciner contre celle-ci… Et la gravité de cette pathologie ne sera peut-être plus qu’un lointain souvenir.

Source
futurism.com

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page