Innovation

Blackdot dévoile une « plateforme de tatouage » entièrement automatisée, basée sur le cloud

Avec sa plateforme automatisée protégée par un brevet, l’entreprise américaine Blackdot veut repenser l’industrie du tatouage. La machine est capable de produire des œuvres qui étaient « auparavant inaccessibles en tant que tatouage ».

En matière de tatouage, obtenir un dessin très détaillé auprès d’un artiste renommé peut être une tâche ardue. Il faut parfois parcourir des centaines, voire des milliers de kilomètres, pour se rendre au bon endroit. À cela s’ajoute le fait que les intéressés doivent souvent patienter pendant plusieurs mois en raison d’une longue file d’attente. Avec sa nouvelle solution, la start-up américaine Blackdot cherche à résoudre ces problèmes. Concrètement, cette jeune entreprise basée à Austin, au Texas, prévoit de commencer bientôt à percer la peau de ses clients avec de l’encre en utilisant ce qu’elle appelle le « premier dispositif de tatouage automatique au monde ».

Des studios futuristes à travers les États-Unis

Le robot, qui aura nécessité près de cinq ans de développement, permettra aux clients d’accéder à de « nouvelles catégories d’art » dans le domaine du tatouage. Blackdot prévoit de mettre ses premières machines à la disposition du public au sein de ses studios futuristes à Austin. La start-up n’en restera pas là. En effet, elle projette d’ouvrir d’autres centres ailleurs, aux États-Unis. Malheureusement, on ne sait pas encore si elle a des ambitions internationales. La société a publié un communiqué dans lequel elle affirme que sa machine à tatouer révolutionnaire est capable de reproduire des motifs complexes avec un niveau de précision sans précédent.

Le robot tatoueur et sa tête d'impression de Blackdot.
Le robot tatoueur et sa tête d’impression de Blackdot. Crédit photo : blackdot

Moins douloureux

De plus, le dispositif promet d’engendrer moins de douleur par rapport aux machines utilisées dans les salons traditionnels. Pour que cela soit possible, Blackdot a développé une fonction qui permet à son infrastructure d’utiliser « un petit nombre de points de test dissimulés pour “apprendre” les caractéristiques de la peau du client ». Grâce aux données récoltées, l’ordinateur qui gère le système peut ensuite déterminer les paramètres, tels que le nombre de perforations et la profondeur de ponction, qui assureront un résultat optimal à l’emplacement choisi par le client.

Une rémunération pour les créateurs

Il est intéressant de noter que le modèle économique adopté par Blackdot inclut un système de rémunération pour les artistes. Les créateurs de motifs de tatouage qui travaillent avec la start-up ont un contrôle total sur les demandes liées à leurs œuvres. « Chaque fois que le dessin d’un artiste est utilisé, il en tire une redevance », a expliqué le PDG de Blackdot, Joel Pennington. Dans le cadre du lancement de son service, la start-up a collaboré avec l’artiste Tyler Hobbs pour créer un design de tatouage personnalisé.

Un studio de tatouage futuriste où le tatoueur serait une machine.
Un studio de tatouage futuriste où le tatoueur serait une machine. Crédit photo : blackdot (capture d’écran vidéo YouTube)

Le tatoueur turc Omer Tunca figure également parmi les professionnels de l’univers du tatouage qui soutiennent l’initiative. Ce service a bien évidemment un coût. Prévoyez plusieurs milliers d’euros, si vous voulez vous faire tatouer chez Blackdot. Plus d’infos : blackdot.tattoo. Seriez-vous prêt à vous faire tatouer par une machine ? Nous vous invitons à nous donner votre avis, vos remarques ou nous remonter une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
businesswire.com

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page