Innovation

Decryptage : pasteur a-t-il vraiment testé le vaccin contre la rage sur un garçon de 9 ans ?

En 1885, Pasteur faisait injecté son premier vaccin à un enfant de 9 ans !!! L'histoire fait débat sur les réseaux sociaux... Nous avons vérifié, et cette histoire se révèle...

La pression sur les non-vaccinés s’intensifie en France, et que, dans le même temps, le variant Delta poursuit son inexorable ascension ! La « guerre » entre les pro-vaccin et les anti-vax fait rage et on peut se demander jusqu’où ira ce nouveau conflit ! Au départ de cette pandémie pourtant, la plupart des personnes souhaitaient un vaccin rapidement… Une fois le vaccin proposé, c’est devenu plus compliqué… La peur d’un vaccin fabriqué rapidement…

L’inconnu quant aux effets secondaires immédiats puis, ceux à plus long terme… Personne aujourd’hui n’est capable de dire ce qu’il en sera dans un an, deux ans, dix ans… Mais les faits sont là : les personnes non-vaccinées prennent donc le risque d’être contaminées par le variant delta. En son temps, le grand Louis Pasteur, inventeur du vaccin contre la rage avait testé sa première injection… sur un enfant de 9 ans… Et on était bien loin des conditions sanitaires actuelles !

L’histoire de Joseph Meister, premier vacciné contre la rage !

Vrai ou faux, toujours est-il que l’histoire de ce garçon de 9 ans, déchaîne les passions sur les réseaux sociaux ! En 1885, cet enfant de 9 ans avait été mordu 14 fois par un chien enragé… Pasteur, alors au stade final de ses essais vaccinaux, décide de lui injecteur la toute première dose de « vaccin expérimental ».

Cette histoire fait écho aux nombreuses questions que l’on peut se poser sur le vaccin ! Le petit Joseph Meister aurait donc été sauvé par « un vaccin expérimental »… Qui donna lieu ensuite à la production en série du vaccin contre la rage, conçu par Pasteur. De nombreuses personnes s’insurgent aujourd’hui contre l’obligation vaccinale ou le pass sanitaire ! Quand d’autres les invectivent de se faire vacciner pour protéger les autres ! D’autres encore crient à la Fake News sur ce vaccin expérimental !

En 1666 le village anglais d'Eyam est parvenu à contenir l'épidémie de peste grâce à une quarantaine stricte !

Pas de fake news, l’Institut Pasteur confirme !

Afin de mettre tout le monde d’accord, nous nous sommes rendus dans la rubrique « Notre Histoire » de l’Institut Pasteur de Lille. Dans la période entre 1877 et 1887, on y parle bien d’un petit garçon de 9 ans, venu d’Alsace, mordu 14 fois par un chien enragé. Pasteur n’étant pas médecin, mais chercheur, il confie l’injection eu Dr Grancher… En dix jours, le petit garçon reçoit 13 injections de moëlles rabiques ! Joseph ne développera jamais la rage, et deviendra le premier humain vacciné…

Puis en septembre 1885, Pasteur appliquera la même méthode sur un berger de 15 ans mordu par un chien enragé… Succès confirmé pour le vaccin contre la rage ! Nous sommes bien loin des conditions sanitaires actuelles, pourtant ce fût bien la première méthode employée pour vacciner des humains.

Le processus vaccinal aujourd’hui !

A l’heure actuelle, un vaccin avant d’être inoculé à un humain subit des batteries de tests, des essais cliniques… Il doit passer par une autorisation de la Haute Autorité à la Santé… En moyenne, il faut environ 10 ans pour développer un vaccin… Mais tout dépend de l’urgence de la situation…

Les égyptologues ont établi les causes de la mort d’un pharaon, disparu depuis plus de 3 600 ans...

Ainsi le vaccin contre Ebola, créé pour faire face à une hécatombe humaine avait mis 5 ans à voir le jour (Source Le Devoir). Devant la redoutable progression du virus de la Covid 19, les scientifiques n’ont eu d’autres choix que de travailler jours et nuits pour produire rapidement un vaccin. En 18 mois, il fallait un vaccin opérationnel, et les moyens habituels ont été évidemment boostés.

Decryptage : pasteur a-t-il vraiment testé le vaccin contre la rage sur un garçon de 9 ans ?
Louis Pasteur par le photographe Félix Nadar en 1878. Crédit photo : Wikipedia

Les phases se sont enchaînées, le but était de gagner du temps … Les compagnies pharmaceutiques ont « mis le paquet » et ont fait du vaccin contre la covid, le centre unique de leurs préoccupations… Les usines ont investi pour produire des milliards de doses rapidement…  Quant au domaine de la recherche, les états n’ont pas regardé à la dépense pour investir dans les meilleurs appareils pour trouver LE vaccin contre la Covid 19… En récapitulant toutes ces données, on peut ainsi mieux comprendre pourquoi ce vaccin est arrivé si vite… Et encore, pas assez pour les quelques 4 millions de personnes qui n’y ont pas survécu !!!

https://www.youtube.com/watch?v=h5Q4HNc1DN4

Source
20minutes.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page