Innovation

Innovation dans l’aviation : des jets privés plus durables

Toutes les innovations dans l'aviations pour créer des jets privés plus respectueux de l'environnement

Aujourd’hui personne n’ignore les effets du réchauffement climatique et la responsabilité qu’a l’aviation dans ce problème. Quand on pense aviation, on pense aux jets privés et aux régulières révélations quant à l’utilisation abusive de leurs consommateurs ou à la pollution qu’ils génèrent. Mais dans ce climat d’inquiétude, l’humain se dépasse et trouve des solutions. Même si on pense que l’aviation est extrêmement polluante et que rien ne change, la réalité en est toute autre. Certaines choses ont déjà été réalisées. Dans les faits, de 1990 à 2020, nous avons atteint 54,3% de CO2 en moins par passager-kilomètre. La science et les personnes qui travaillent pour elle ne s’arrêtent pas et ne s’arrêteront pas là.

Des trajets en jet privé moins polluants

La première chose qui nous vient à l’esprit pour faire évoluer le secteur écologique, ce sont les modifications du carburant. Dans les années à venir, le monde de l’Aéronautique s’est fixé des objectifs clairs.

  • De 2020 à 2025, l’apparition d’avions électriques de 20 sièges.
  •  De 2025 à 2030, même chose pour des avions de 70 passagers cette fois-ci.
  • De 2030 à 2035 plus d’électrique et d’hybrides pour des engins de 100 à 150 passagers et enfin en 2035 et plus, des appareils à l’hydrogène pour les plus gros avions avec beaucoup de passagers.

Il y a donc encore de gros efforts à fournir pour en arriver là. Cependant aujourd’hui, les progrès sont déjà visibles avec l’apparition de Alice la “tesla des airs”. Issue d’une start-up israélienne, Alice est un jet privé électrique.

Innovation dans l’aviation : des jets privés plus durables
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Les innovations pour des opérations et des infrastructures qui génèrent moins de pollutions

Dans la partie innovation à laquelle on pense le moins, il y a la réduction de poids. En effet, réduire le poids transporté par un jet privé (boeing ou autre modèle) permet de faire une réelle économie de C02. Pour cela, le poids des sièges a déjà été réduit de 20%. Notamment grâce à l’utilisation de certains matériaux. De même, l’optimisation du poids d’un jet outre les sièges est importante dans la conception plus écologique de ce transport. Dans la même lignée de la volonté d’optimisation, il y a des changements réalisés sur les ailes. En effet, la conception des ailes de façon à ce qu’il y est une meilleure portance et un meilleur aérodynamisme facile l’économie en C02.

Bien sûr, il y a des changements à faire aussi sur les autres infrastructures comme pour les passerelles d’embarquement ou les camionnettes diverses qui s’occupent de toutes activités sur le tarmac. Pour le sujet des opérations, il existe un programme spécifique qui permet aux passagers d’un jet privé de compenser leur empreinte carbone pendant le vol qui se nomme SkyCO2. Moyennant un financement proportionnel à ce que vous allez émettre, vous pouvez donc avoir recours à cette option. Certaines compagnies ont intégré ce programme au prix des billets.

Le rôle de la technologie dans l’optimisation écologique des jets privés

Évidemment, la technologie a un rôle important à jouer dans l’optimisation et l’économie des missions à effet de serre. Grâce à elle, on peut réaliser des trajets plus efficaces et moins polluants comme avec le principe d’éco piloting. Ce concept technologique permet au pilote de piloter de manière à s’adapter à la météo. Et donc aux vents qu’il rencontre pour effectuer comme un oiseau, un vol moins gourmand en énergie. Mais aussi plus confortable avec moins de perturbation. En définitive, ce procédé permet de faciliter le pilotage en fonction de son environnement direct, pour gagner en énergie et en confort. Un bénéfice certain qui est important à considérer quand on sait que les émissions de carbone émises dans les airs sont beaucoup plus néfastes que sur terre.

Pour conclure, on ne peut pas dire que l’aviation ne se remet pas en question quant à la cause climatique. Des avancées et des innovations sont faites continuellement et nous avons de bons espoirs pour que ça perdure dans le temps. Le temps presse et le point de non retour annoncé par le rapport du GIEC recule chaque année, ce pourquoi il est important d’investir dans un avenir plus écologique et plus sain.

Article Partenaire

Article Partenaire

Cet article sponsorisé a été rédigé en partenariat avec une marque ou un sponsor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page