Innovation

Une invention pour convertir les gouttes de pluie en courant électrique

La recherche sur les énergies renouvelables vient de franchir un nouveau palier. En Inde, des chercheurs ont réussi à produire de l’électricité à partir de l’eau de pluie.

L’industrie énergétique mondiale continue de s’appuyer fortement sur les centrales thermiques à flamme. Les combustibles fossiles se trouvent au cœur du fonctionnement de ces derniers. Cela est bien évidemment mauvais pour la planète.

En effet, les centrales thermiques à flamme produisent une quantité phénoménale de gaz à effet de serre. Rappelons que la hausse de la quantité de ces gaz dans notre atmosphère est en grande partie à l’origine du changement climatique. D’où l’importance de se tourner vers des sources d’énergie renouvelables.

Produire de l’électricité avec la force mécanique générée par les gouttes d’eau

Des travaux sont menés dans les quatre coins du globe pour le développement de ces énergies. À ce propos, des ingénieurs indiens annoncent avoir mis au point une installation capable de générer de l’électricité à partir de la pluie.

L’installation en question est un nanogénérateur triboélectrique à interface liquide-solide. En plus de produire de l’électricité à partir des gouttes de pluie, le dispositif inventé par les chercheurs indiens peut aussi convertir en énergie électrique la force mécanique générée par les gouttes d’eau, les cours d’eau et même les vagues de la mer. Son mécanisme repose sur deux principes : la triboélectricité et l’influence électrostatique.

Innovation : la réfrigération sans électricité devient une réalité en Arabie saoudite

Pour alimenter les petits appareils électroniques

La triboélectricité – qui n’est pas un nouveau concept – est définie comme un phénomène électrostatique. Ce dernier résulte du contact de deux matériaux différents dont le frottement renforce l’effet triboélectrique. Un appareil n’a pas besoin d’une architecture complexe pour générer ce type d’énergie électrique. Des polymères nanocomposites et des électrodes constituent les principaux composants de l’innovant générateur indien. Le contact avec les gouttes de pluie produit ainsi de l’électricité.

Une invention pour convertir les gouttes de pluie en courant électrique
Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Tati Ponomareva

Les inventeurs de l’Institut indien de technologie de Delhi sont encore loin de pouvoir proposer un générateur capable d’alimenter une centrale thermique. Leur prototype ne produit qu’une puissance de quelques milliwatts. Pour l’heure, l’utilisation du dispositif se limite aux petits appareils électroniques. Le générateur peut alimenter une montre connectée, des capteurs de santé ou de petits émetteurs. L’équipe de l’IIT Delhi a néanmoins précisé que la triboélectricité possède un rendement supérieur à la piézoélectricité.

Plus efficace avec l’eau de mer

Les ingénieurs de l’IIT Delhi ont bénéficié du soutien de deux ministères indiens dans le développement de leur générateur. En effet, le ministère de la Science et des Technologies et le ministère des Télécommunications soutiennent des recherches sur les énergies renouvelables à travers le programme NNetRa.

5 astuces simples et efficaces pour réduire votre facture d'électricité

L’équipe continue leurs travaux pour améliorer le dispositif. Les membres du groupe de recherche ont notamment découvert que les gouttes d’eau de mer augmentaient de manière considérable la production électrique. Ce qui amènera probablement à quelques ajustements.

La recherche sur les énergies renouvelables connaît des avancées majeures. Toutefois, le problème de l’intermittence n’est toujours pas résolu. Ce défaut fait que l’industrie énergétique mondiale compte encore énormément sur les centrales thermiques.

Source
thelogicalindian.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page