Innovation

Japon : Inventer des choses inutilisables au Japon porte un nom : Le Chindôgu !

Elle s'appelle Marina, elle est japonaise et fabrique des choses "utiles mais inutilisables" le concept exact de cet art japonais : le Chindôgu !

Sous ses airs un peu austères, le Japon est pourtant un pays où l’extravagance est légion… Les amateurs de cosplay déambulent dans les rues et s’habillent ainsi dans leurs quotidiens…

Ils ont également un goût particulier pour inventer des choses inutiles ! Le concept porte même un nom : Chindogu ! Et c’est même considéré comme un art japonais qui consiste à créer des objets « utiles mais inutilisables ».

À LIRE AUSSI :  Le Getty Muséum lance un défi créatif : Reproduire des toiles célèbres avec les objets de la maison

En fait ces objets semblent utiles mais ils créent soit de nouvelles contraintes, soit un ridicule inégalé et deviennent donc inutilisables. Une jeune japonaise, Marina Fujiwara en a fait sa spécialité. Elle relaie ses inventions saugrenues sur la toile… Petit tour d’horizon.

Le masque spécial repas !

Lorsque vous approchez vos baguettes de la bouche, le masque se soulève pour que vous puissiez vous nourrir… Problème, le masque vous cache les yeux et ne redescend pas ! Qui plus est, le serre-tête qui le déclenche est tout sauf discret !

Le « pare-eau » en carton-pâte !

Nettoyer une louche est souvent synonyme de douche inopinée… Marina créé un personnage style manga en carton qui se lève devant l’évier… Après test, on voit que le résultat n’est absolument pas convaincant !

Le « doigt qui supprime !

Toujours aussi inutile mais rigolo, le doigt qui vient supprimer un texte en cas d’erreur de frappe… Bon il faut quand même appuyer sur un bouton pour déclencher le doigt qui vient appuyer sur la touche « Supprime » !

Et pourtant c’est un art ! Kenji Kawakami revendique la paternité de cet art qui consiste en fait à inventer ou innover sans but commercial… Juste pour le fun ! Il dénonce ainsi le consumérisme de ce monde mercantile. Ils sont plus de 10000 à pratiquer le Chindogu à travers l’association « International Chindogu Society » !

Via
dozodomo.com

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page