Bons Plans

Connaissez-vous le Furoshiki ? Un art japonais qui permet de créer des emballages cadeaux zéro déchet

Ras le bol d’utiliser des papiers cadeaux polluants ? Découvrez le Furoshiki, un art japonais datant du 17ème siècle qui vous apprend à réaliser de jolis emballages en tissu !

Le Zéro Déchet est devenu un terme à la mode, que certains pratiquent et que d’autres aimeraient pratiquer !

Avec l’arrivée des périodes de Noël et des montagnes de cadeaux qui vont envahir les pieds des sapins, il serait peut-être temps de découvrir un art japonais qui porte le nom de Furoshiki ou l’art d’emballer vos cadeaux avec de jolis tissus, de récupération ou pouvant ensuite servir à des créations originales.

Les japonais n’ont pas attendu la mode du zéro déchet pour créer cet art puisqu’ils le pratiquent depuis le 17ème siècle… Exit dans les papiers cadeaux polluants et jetés à peine achetés, place au tissu réutilisable pour les cadeaux 2019.

Les japonais ont toujours eu à cœur de réduire le gaspillage et ont même inventé un terme pour définir la gêne qu’ils ressentent vis-à-vis de cette pratique : Mottainai. Pour pratiquer le Furoshiki, il suffit juste de récupérer quelques jolis tissus et de savoir réaliser de jolis nœuds ou effets de style avec du tissu sans avoir à coudre quoi que ce soit !

Outre le fait que le furoshiki soit original, c’est aussi une belle manière d’offrir un cadeau dans un emballage personnalisé mais également d’agir pour la planète ! Cet art japonais est avant tout écologique mais également pratique car le tissu épouse toutes les formes de cadeaux, même les plus difficiles à emballer. Non seulement votre emballage sera original mais en plus vous passerez un moment relaxant en confectionnant vos paquets cadeaux.

Il existe de jolis tissus japonais spécialement destinés au Furoshiki mais il est également possible d’utiliser des chutes de tissus restantes si tant est qu’elles soient jolies. Une fois le cadeau offert, il peut resservir à celui qui l’a reçu pour un autre cadeau, pour en faire un joli napperon ou créer lui-même une nouvelle utilité à ce tissu… Une transmission du zéro déchet en quelques sortes !

Si cette année, vous passez Noël avec des personnes japonaises, n’offrez pas vos cadeaux dans du papier classique, ils risqueraient de trouver cela irrespectueux… Allez il vous reste une cinquantaine de jours pour apprendre à nouer vos emballages !

Photo de   taa22 / Shutterstock

Connaissez-vous le Furoshiki ? Un art japonais qui permet de créer des emballages cadeaux zéro déchet

Photo de couverture de kai keisuke / Shutterstock

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page