Insolite

Une bactérie mutante a accidentellement recréé l’un des tableaux les plus emblématiques de Van Gogh

Les œuvres de Van Gogh nous impressionneront toujours. D’ailleurs, elles se distinguent facilement des autres œuvres d’art. Une banale observation au microscope a laissé les scientifiques bouche bée.

Savez-vous que l’art trouve toujours une façon de s‘exprimer dans n’importe quel domaine ? La preuve en est que récemment, des bactéries ont muté et ont reproduit l’un des tableaux les plus impressionnants de Van Gogh.

Il n’y a pas longtemps de cela, des chercheurs ont étudié une bactérie connue sous le nom de « Myxocoque xanthus ». D’après eux, celle-ci est sociale: elle se déplace et se nourrit en groupe. D’ailleurs, elles seraient capables de s’auto-organiser et de former des milliers de minuscules essaims en seulement quelques heures.

Une fois ces essaims parfaitement organisés, les scientifiques les ont soumis à des colorations artificielles afin de les étudier. Et ils se sont rendu compte que les bactéries avait alors reproduit une réplique quasi exacte du tableau de Van Gogh. Bien que l’expérience n’ait pas eu pour but de démontrer ce phénomène, le résultat a laissé les scientifiques sans voix, rapporte Science Alert.

La science a toujours réponse à tout

Le procédé est simple : un mélange de deux souches de myxobcatérie a été mise en évidence; l’une a surexprimé le TraAB (de couleur jaune) et l’autre est vite devenue non adhésive et non réversible (de couleur bleue). Observées à grossissement x10, on voit se dessiner ce qui semble être « la nuit étoilée de Van Gogh ». Bien que probablement estomaqués, les scientifiques ont trouvé une explication tout à fait rationnelle à cette réaction.

À LIRE AUSSI :  Souffler des bougies augmente de 1400% le nombre de bactéries sur le gâteau d'anniversaire
Une bactérie mutante a accidentellement recréé l’un des tableaux les plus emblématiques de Van Gogh
Crédit photo : Vincent van Gogh/Wikimedia Commons/Public Domain

La bactérie était déjà réputée pour être une bactérie sociale et pour ses vertus thérapeutiques. Mais cela ne l’empêche d’avoir une structure artistique.

Une bactérie mutante a accidentellement recréé l’un des tableaux les plus emblématiques de Van Gogh
Crédit photo : D. Wall/University of Wyoming

De plus, des scientifiques ont pu renforcer la démonstration de ce comportement social grâce à cette découverte. Ils ont aussi démontré que les membres de l’essaim peuvent mettre en commun leur enzyme et leur métabolisme pour former une structure plus forte, pour se nourrir, se protéger et même se déplacer. L’équipe affirma que la qualité collante de TraB avait empêché l’essaim de se déplacer et changer de direction, c’est pourquoi ce phénomène a pu être observé.

Source
Science Alert

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page