Innovation

La Chine obligée de démentir la construction d’une “machine à remonter le temps” !

Une pseudo start-up, un pseudo prix Nobel, et une levée de fond de plusieurs millions d'euro pour une machine spatiotemporelle... Ils ont failli parvenir à réussir leur arnaque... Mais les autorités chinoises ont réagi ! Et vite !

En 1985, Robert Zemeckis lançait sur les écrans la DeLorean du Dr Brown dans Retour Vers le Futur ! Aujourd’hui les voyages dans le temps sont toujours au centre des intérêts de nombreux scientifiques… Mais remonter le temps ne semble pas une mince affaire ! En Chine cela friserait même l’incident diplomatique.

La rumeur du développement d’une machine à voyager dans le temps vient d’être démentie par l’Académie des Sciences chinoise. La Chine avance à grands pas et domine technologiquement le monde… Mais les autorités ont décidé de censurer cette information ubuesque. Explications.

La rumeur en question provenait pourtant du très honorable Institut de physique des hautes énergies de l’Académie chinoise des sciences (IHEP). Associé à une entreprise privée, Ruitai Technology Development Technology, ils se targuaient de concevoir cette fameuse DeLorean Made in China.

Cette rumeur est arrivée par le biais d’un Powerpoint présentant une espèce de tunnel spatiotemporel ! La présentation disait que l’appareil pouvait contrôler l’écoulement du temps, briser la barrière de l’espace… Bref nous propulser en 2050 ou nous ramener en 1515 !

“Les ingénieurs ont développé et conçu un dispositif expérimental qui génère un tunnel spatio-temporel. L’appareil peut le controller et déformer le temps et l’espace (…) et peut être largement utilisé pour les voyages dans le temps, les voyages interstellaires, la prolongation de la vie, etc…” explique très sérieusement le document

À LIRE AUSSI :  Decryptage : pasteur a-t-il vraiment testé le vaccin contre la rage sur un garçon de 9 ans ?
La Chine obligée de démentir la construction d'une "machine à remonter le temps" !
Le schéma de la fameuse machine à remonter le temps.

Lors de cette présentation, les deux collaborateurs disent avoir besoin de lever 164 millions d’euro pour concevoir cette machine… Et ils précisent qu’une fois terminée, son prix sera de 838 milliards de dollars… Vertigineux ! Ils précisent encore qu’ils ont été salués par Gao Kun, prix Nobel de physique.

En fait une vaste arnaque !

Les « vraies » autorités chinoises ont préféré investiguer quant à la véracité de cette annonce ! Et avec de simples recherches, le pot-aux-roses a été découvert. Gao Kun n’a jamais été prix Nobel de quoi que ce soit. Les concepteurs n’existent nulle part… Quant à Ruitai Technology, la start-up n’existe que depuis décembre 2020.

L’Académie des sciences de Pékin a publié un communiqué officiel expliquant qu’il n’y avait pas de travaux en cours sur cette pseudo machine…Quant au patron de Ruitai Technology, que personne ne connaît, il parle d’une erreur marketing ! On ne sait pas trop ce qu’est devenu cet homme, mais on connaît la sévérité du gouvernement chinois… Et on ne donne pas cher de sa liberté !

Meilleure Vente n° 1
Retour vers le futur 2
791 Commentaires
Retour vers le futur 2
  • Amazon Prime Video (Video on Demand)

Cet article contient un ou plusieurs liens d'affiliation. Neozone.org touche une commission au pourcentage sur la vente des produits affiliés, sans augmentation de prix pour l'utilisateur. Pour plus d'informations consultez nos mentions légales.

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page