Innovation

Obi, un bras robotisé qui aide les personnes à mobilité réduite à se nourrir sans dépendre des autres

La maladie de Charcot est une maladie neurodégénérative qui atteint petit à petit les fonctions motrices du malade. Prendre un repas devient impossible seul. Sauf si le petit robot Obi se trouve dans les parages !

Lorsque l’on est atteint de certaines maladies neurologiques comme la SLA. La SLA ou Maladie de Charcot est maladie neurodégénérative des motoneurones de l’adulte. Avec cette maladie les gestes de la vie quotidienne deviennent difficiles sans l’aide d’une personne extérieure.

Prendre un repas devient un parcours du combattant. Sauf si un petit robot peut vous aider ! Obi, c’est son nom, est un appareil d’aide à la restauration. Il permet évidemment au malade de se nourrir seul, mais surtout de retrouver indépendance et autonomie. Ou quand l’intelligence artificielle se met au service des malades !

À LIRE AUSSI :
Recyclamer, le robot qui aspire les déchets et les hydrocarbures dans les lacs et les océans

Obi est un petit robot qui se présente sous la forme d’un set de table. Il dispose de quatre compartiments et est équipé d’un bras robotisé sur lequel repose une cuillère. Au démarrage, le soignant doit indiquer le parcours au robot pour nourrir le malade.

Ensuite, Obi est capable de reproduire le geste pour le reste du repas. Il est équipé d’un détecteur de collision, ce qui lui permet de s’arrêter s’il rencontre un obstacle sur sa trajectoire. Côté batterie, elle est rechargeable et permet de donner entre 4 et 6 repas à un malade sur la même charge.

Crédit photo : Obi
Obi, un bras robotisé qui aide les personnes à mobilité réduite à se nourrir sans dépendre des autres
Obi, un bras robotisé qui aide les personnes à mobilité réduite à se nourrir sans dépendre des autres

Obi est silencieux et ne prend pas beaucoup de place, il a la taille d’un ordinateur portable. Pour David Hare, son concepteur, lui-même atteint de cette maladie, c’est un objet aussi important qu’un smartphone pour les non-malades ! Il estime merveilleux de pouvoir partager un repas avec sa femme sans qu’elle n’ait besoin de le nourrir !

Obi rend l’autonomie aux malades pendant leurs repas… Comme une parenthèse de bonheur dans l’univers difficile de cette maladie qui selon, David Hare, vous prend tout !

Source
Meetobi.com
Tags

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer