Innovation

Paris : la ville interdit les spectacles avec des animaux sauvages

Cette fois c’est officiel : PARIS interdit aux cirques l’exploitation d’animaux sauvages… Une bonne nouvelle pour nos amis les lions, ours, tigres ou otaries !

Paris interdit l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques dès 2020. Cette mesure a été votée il y a quelques jours et la municipalité parisienne souhaite que cette mesure soit prise au niveau de l’Etat pour que plus jamais aucun animal ne soit exploité par les cirques.

Il ne sera donc plus délivré d’autorisation d’occupation du terrain aux cirques qui présenteront des numéros impliquant des animaux sauvages. Un retour aux cirques sans animaux, mais avec des clowns et des acrobaties. Les propriétaires de cirques annoncent la mort de leurs chapiteaux et voient surtout une perte financière conséquente !

A LIRE AUSSI :
Le Requin du Groenland peut vivre plus de 400 ans, mais ne peut pas procréer avant d’avoir 150 ans !

Cependant deux exceptions seront faites quant à cette interdiction. La première pour le cirque Bouglione qui est propriétaire du cirque d’hiver et qui ne peut pas être assujetti à cette interdiction. Les fauves de Frédéric Edelstein seront donc toujours visibles dans l’enceinte du Cirque d’Hiver. La seconde exception sera faite pour le cirque Gruss car un contrat a été signé jusqu’en 2020. En revanche, les propriétaires du cirque Gruss devront se plier à cette interdiction s’ils veulent voir leur contrat renouvelé à Paris.

Les propriétaires circassiens s’insurgent contre cette nouvelle mesure qui selon eux, ne laissera plus la place aux cirques traditionnels mais seulement à des représentations intellectuelles telles que celles du Cirque du Soleil. Pour tenter de compenser la perte financière due à cette interdiction la Mairie de Paris versera environ 50 000€ sur 3 ans à chaque cirque signataire pour leur permettre une reconversion sans animaux.

D’autre part la mairie de Paris s’est engagée à apporter un soutien financier aux associations qui prendront en charge les animaux de cirque qui auront bien mérité une retraite anticipée ! En attendant que la France soit parmi les 40 pays au monde à proscrire totalement les animaux dans les cirques, la ville de Paris signe là une première belle victoire en faveur de ces animaux exploités et parfois maltraités.

Photo de couverture De David Tadevosian / Shutterstock

Tags

Nathalie

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer