Pathfinder 1, le « gargantuesque » dirigeable de Sergey Brin, cofondateur de Google, peut maintenant décoller

L’impressionnant zeppelin de Lighter Than Air (LTA) Research est désormais prêt à prendre son envol. L’entreprise fondée par Sergey Brin a pour objectif de concevoir des dirigeables innovants destinés au transport humanitaire et au transport de fret.

Sergey Brin, le cofondateur de Google, a fondé LTA Research en 2015. L’entreprise ambitionne de réinventer le dirigeable à travers une amélioration du design et l’intégration de technologies de pointe. Son premier modèle, le Pathfinder 1, vient de recevoir le feu vert du FAA (Federal Aviation Administration). Désormais, l’engin qui fait près de 124 m de long pour 20 m de diamètre pourra effectuer des vols extérieurs. À noter que ce n’est pas la première fois que l’aéronef s’élèvera dans les airs. Il a déjà accompli un tel exploit au sein du hangar où il est stationné, à Mountain View, en Californie.

Destiné principalement aux missions humanitaires

Étant donné que le dirigeable ne nécessite pas une infrastructure aéroportuaire pour décoller ni atterrir, Sergey Brin et son équipe prévoient principalement de l’utiliser pour des missions humanitaires en cas de catastrophes dans des zones reculées. Le Pathfinder 1 volera à l’hélium plutôt qu’à l’hydrogène. Ce gaz est effectivement plus sûr dans la mesure où il est ininflammable. Malgré son apparence qui rappelle celle des zeppelins des années 20 et 30, l’aéronef est radicalement différent tant en termes de conception que de technologies. Par exemple, il est plus léger tout en étant plus résistant grâce à sa structure constituée de pièces en titane et en fibre de carbone.

Un dirigeable aux dimensions gargantuesques.
Un dirigeable aux dimensions gargantuesques. Crédit photo : LTA Research

Une alimentation hybride

Le Pathfinder 1 dispose de 12 moteurs électriques alimentés par deux générateurs diesel de 150 kW et par 24 batteries. Il possède donc une propulsion hybride. Cette conception lui permettra de décoller et d’atterrir à la verticale. De plus, l’engin a été conçu pour pouvoir voler jusqu’à 120 km/h.

Pour prévenir tout risque de manque de gaz, LTA Research a prévu un système à base de lidar qui permet de suivre en permanence les niveaux d’hélium. En fait, l’appareil comporte au total treize réservoirs d’hélium. En ce qui concerne sa capacité de chargement, elle se situera entre 2 à 5 t.

Douze moteurs électriques répartis sur les côtés et la queue du dirigeable, ainsi que quatre gouvernails à ailettes, permettent un décollage et un atterrissage verticaux (VTOL).
Douze moteurs électriques répartis sur les côtés et la queue du dirigeable, ainsi que quatre gouvernails à ailettes permettent un décollage et un atterrissage verticaux (VTOL). Crédit photo : LTA Research

Un programme d’essai qui durera un an

Le certificat délivré par la FAA permettra à l’entreprise de Sergey Brin de tester le dirigeable pendant un an. Les premiers essais seront menés à Moffett Field, un aéroport civil et militaire près de la Silicon Valley. Cependant, pour des raisons de sécurité, LTA Research ne pourra pas faire voler le Pathfinder 1 à plus de 460 m d’altitude pendant cette période. D’ailleurs, l’aéronef sera d’abord attaché à un mât mobile pour les premiers essais en extérieur avant d’effectuer une vingtaine de vols à basse altitude. Plus d’infos : ltaresearch.com. Que pensez-vous de ce dirigeable ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
spectrum.ieee.org

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page