Innovation

Projet Bison : la plus grande infrastructure de captage de carbone jamais construite

Le Wyoming s’apprête à accueillir la plus grande usine de captage de CO2 au monde. Du moins, c’est ce qu’a laissé entendre l’entreprise CarbonCapture qui est à l’origine du projet Bison.

Il existe de multiples solutions pour lutter contre le réchauffement climatique. Alors que certains s’attaquent au problème en amont, d’autres, comme CarbonCapture, misent sur une résolution en aval. En effet, cette entreprise américaine vient d’annoncer l’ouverture prochaine de la plus grande usine de captage de carbone au monde. Se trouvant au Wyoming, la gigantesque installation permettra de purifier l’air en aspirant le CO2 avant de l’enfouir sous terre. Il faut savoir que CarbonCapture n’a pas choisi cet État américain par hasard pour implanter son usine: en plus d’avoir une législation plus souple en matière de stockage du carbone, il dispose des infrastructures d’énergie renouvelable suffisantes pour répondre aux besoins du site.

Plusieurs millions de tonnes de carbone par an

Le projet Bison, comme CarbonCapture l’a baptisé, a donc pour but d’éliminer le dioxyde de carbone atmosphérique. Selon les estimations, l’usine du Wyoming devrait être opérationnelle à partir de l’année prochaine. L’objectif est de parvenir à capturer plusieurs millions de tonnes de CO2 par an d’ici la fin de cette décennie. Cependant, dans un premier temps, l’infrastructure devrait permettre d’aspirer près de 10 000 tonnes de carbone par an. Un chiffre qui devrait vingtupler à l’horizon 2026 ! Compte tenu de sa taille et des résultats attendus, le projet Bison pourrait devenir la plus grande initiative d’élimination du carbone atmosphérique au monde.

La plus grande usine de captage de carbone au monde sur le point d'ouvrir au Wyoming
La plus grande usine de captage de carbone au monde sur le point d’ouvrir au Wyoming? Crédit photo : BusinessWire

Profiter de l’Inflation Reduction Act

Les États-Unis ont récemment adopté une nouvelle loi baptisée Inflation Reduction Act. Celle-ci comporte des dispositions visant à promouvoir le secteur du captage de carbone. CarbonCapture tirera donc pleinement parti de ce nouveau texte adopté par l’administration Biden. « Avec l’adoption de l’Inflation Reduction Act, la prolifération d’entreprises à la recherche de crédits d’élimination du carbone de haute qualité et l’existence d’une technologie novatrice à faible coût, nous avons maintenant les ingrédients nécessaires pour faire évoluer le DAC (captage direct dans l’air) à l’échelle du mégatonne d’ici la fin de cette décennie », a déclaré Adrian Corless, PDG et directeur technique de CarbonCapture.

Un projet qui n’est pas unique en son genre

Il faut savoir qu’ailleurs dans le monde, des initiatives plus ou moins similaires à celle de CarbonCapture sont en train de faire parler d’elle. Par exemple, en 2021, l’entreprise suisse Climeworks a annoncé le lancement du projet Orca qui a pour but de capter et stocker 4 000 tonnes de CO2 par an. Comme si cela ne suffisait pas, la même société a inauguré plus tôt cette année une deuxième usine baptisée Mammoth dont la capacité s’élève à 36 000 tonnes de CO2 par an. De son côté, la start-up britannique Brilliant Planet ambitionne d’aspirer plusieurs gigatonnes de carbone en utilisant… des algues !

Source
businesswire.com

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page