Innovation

“Dépolluer les moteurs diesel”, un ingénieur dévoile un boitier innovant qui retient le CO2 et les particules fines

On sait que le diesel pollue, pourtant, il pourrait être rendu propre grâce à un dispositif simple... Encore faut-il convaincre les industriels de son bien-fondé !

Depuis quelques années, l’avènement du “tout électrique” est indéniable. On nous répète à longueur d’année qu’il faut investir dans le véhicule électrique car les moteurs diesels sont de gros pollueurs. Ce n’est pas faux, et en effet les véhicules électriques semblent être la solution pour respirer un peu mieux. En 2035, depuis les nouvelles directives européennes, il sera interdit d’acheter des voitures à moteurs thermiques. Pourtant, un inventeur de la Teste-de-Buch, une ville désormais célèbre pour les incendies qui l’ont ravagée cet été, a créé un système qui permet de dépolluer le diesel, explique le site francebleu.fr. L’invention de Laurent Geulin, inventeur de ce système et patron de l’entreprise CIA, a de l’avenir, et on vous explique en quoi elle consiste !

Comment fonctionne l’invention de CIA ?

L’entreprise CIA pour Conception avec Intelligence Artificielle, dirigée par Laurent Geulin a mis au point un boitier qui vient se fixer à la sortie des moteurs diesel, retenant le gaz carbonique et les particules fines émises par le carburant. Le procédé de l’ingénieur girondin permettrait de dépolluer tous les moteurs diesel. Le Compact Carbon Catcher (CCC) se fixe tout simplement sur la sortie d’échappement du véhicule et dépollue le diesel dès les gaz sortis. Ce système s’adapte à de nombreux engins: camions, voitures, bateaux ou encore groupes électrogènes…

Il invente un boitier innovant qui se fixe à la sortie des moteurs diesel et qui retient le CO2 et les particules fines.
Il invente un boitier innovant qui se fixe à la sortie des moteurs diesel et qui retient le CO2 et les particules fines. Crédit photo : Laurent Geulin / société CIA (Conception avec Intelligence Artificielle)

Un dispositif expérimental validé par un huissier

Le CCC pourrait être la solution pour rouler proprement en conservant un moteur diesel donc… Son procédé a d’ailleurs été validé par un huissier de justice, signe de son efficacité. Le procédé reste cependant expérimental, mais l’inventeur a désormais les garanties que son système fonctionne. Après avoir réalisé un test avec sa vieille voiture diesel devant les locaux de la radio France Bleu Gironde, les journalistes ont pu confirmé que le CCC était efficace et qu’aucune odeur de gasoil ne s’échappait du pot. Mais également que cela n’empêche pas la voiture elle-même de fonctionner, évidemment ! En fait, la voiture équipée du dispositif CCC ne rejette plus que de l’oxygène et de l’eau.

À LIRE AUSSI :  Ce milliardaire Norvégien fait construire un "super yacht" qui ramassera 5 tonnes de plastique par jour dans les océans

Et les industriels dans tout ça ?

On l’a vu, le système de l’entreprise CIA fonctionne et a été validé par un huissier. Mais du côté des constructeurs automobiles, l’inventeur se heurte à des forteresses. Les industriels de l’automobile misent depuis plusieurs années maintenant sur les véhicules électriques. Pourquoi alors investir dans un dispositif si les moteurs diesel sont interdits dans une quinzaine d’années tout au plus ? Un espoir cependant: l’inventeur girondin aurait décroché un rendez-vous avec l’équipementier allemand Bosch. Un autre facteur pourrait changer la donne, avec l’intervention de Time for the Planet, une holding investissant dans le domaine de la lutte contre le changement climatique en France et à l’étranger. Pour rappel, elle avait injecté un million d’euros en actions dans le projet Beyond The Sea, un projet de traction par cerf-volant, issu tout droit de la technologie du kitesurf visant à utiliser le vent comme seule source d’énergie. L’intervention de Time for the Planet pourrait donner un coup d’accélérateur à l’invention girondine. De nombreuses solutions existent, souvent inventées par des citoyens, mais elles semblent déplaire aux industriels. C’est assez étonnant non ?

Source
Francebleu.fr

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

8 commentaires

  1. Un procédé qui semble utile. Une question tout de même. Le CO2 et les micro particules semblent stockées dans cet appareil. Il y a donc un risque de saturation de l appareil. Faudra t il régulièrement le remplacer ou le vider? Et comment seront traités ces déchets?

  2. Bien sûr il doit y avoir un solvant qui séquestre le CO2 en sortie de moteur. On sait le faire en sortie d’usine (mais on ne le fait pas car ça coute extrêmement cher).
    Pour régénérer ce solvant il va falloir dépenser beaucoup d’énergie et récupérer le CO2 pour le stocker ailleurs.
    Tout cela va avoir un rendement déplorable vu la taille du dispositif et ne proposera pas de solution de stockage du co2 à long terme.
    Une fausse bonne idée.

  3. Quelle insulte a l’ingénierie mondiale que de relayer ce genre de système qui n’a aucune démonstration scientifique !!!
    Ayant une société de conseil dans le développement de moteur a combustion interne je peux vous dire qu’il y a un problème rapide dans l’équation.
    Une voiture rejette en gros 120g de CO2 au km. Au bout de 100km cela fait 12kg de CO2. 12kg de CO2 ça prend beaucoup de place, vraiment beaucoup de place.
    Quand on voit les centaines de millions qui sont mis sur la table chaque année pour limiter les polluants, il faut être sacrément culotté pour y croire. Mais bon l’important c’est d’y croire !

  4. Oui une bonne idée pour les véhicules et l environnement.
    Merci d expliquer la procédure, le recyclage .
    Y a t il des produits à changer régulièrement….
    Merci de l info

  5. Cela n’empêchera pas que votre vanne EGR et FAP de s’encrasser et de mettre votre véhicule en mode dégradé. Quid le l’opacité de votre véhicule lors du contrôle technique. Le CO2 OK et après ??

  6. sachant qu’un litre de diesel créé près de 3kg de CO2, avec 50L, celà fait près de 350kg… ils sont stockés où? L’article dit que le système rejeterait uniquement H20 et O2. C’est une aberration sur le plan de la chimie niveau lycée… La combustion consomme de l’oxygène et rejette du CO2. Ici on nous annonce contraire! Ça ressemble à une…fumisterie…

  7. Un moteur à combustion interne qui ne rejette que de l’eau et de l’oxygène cela s’appelle un moteur à hydrogène. De plus qu’en est-il des Nox, HC et du CO?. Ayant travaillé chez un grand constructeur automobile français, j’étais motoriste, je ne peux être qu’infligé par ce genre de démonstration. Il faut que les constructeurs automobiles cessent de dépenser des millions pour dépolluer leurs moteurs si c’était si simple cela se saurait.

  8. Bonjour,
    Peut-être ne sommes nous pas assez clairs.
    Nous ne stockons pas le CO2! Nous le cassons, pour ce qui rentre dans des calculs … tenez en compte … rappel pour la chimie de primaire … le carbone c’est 12 et c’est tout ce que nous conservons! L’oxygène c’est 16 donc 32 (16*2) et nous le relâchons. Plus des 2/3.

    Ensuite effectivement nous devons purger régulièrement le système… mais en sachant que l’on fixe les particules fines et aussi l’azote des NOx, cela est une faible contrainte, et il semble pour tous que cela vaille la peine !

    Pour ceux qui pensent qu’il s’agit d’une fumisterie je vous communique le nom et les coordonnées de l’huissier qui a fait le constat :

    Maître Théophile VAL, Commissaire de Justice
    Tel : 05.57.52.71.71

    Scepticisme ok, diffamation attention…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page