La Norvège pourrait bien voir pousser au beau milieu d’un fjord du cercle polaire arctique un hôtel qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme…

En matière de protection environnementale, ce sont tous les secteurs économiques qui essaient d’apporter leur pierre à l’édifice et notamment le secteur hôtelier qui se penche de plus en plus sur des complexes peu énergivores et le plus autonome possible.

Ainsi en Norvège, un hôtel niché au cœur d’un fjord de la montagne Almlifjellet sera l’un des premiers hôtels à énergie positive. Le Svart Hotel consommera donc moins d’énergie qu’il n’en produira avec un taux de consommation de 85% inférieur au taux des hôtels classiques. Les architectes responsables de ce projet ont mis au point des procédés originaux qui se révèlent indispensables pour réduire l’impact environnemental d’un hôtel de cette envergure.

Le cercle polaire Arctique est l’une des régions du monde la plus sensible au réchauffement climatique notamment mais aussi l’un des endroits où les touristes sont de plus en plus nombreux, des couleurs et des paysages à couper le souffle.  Il fallait donc un complexe de grande envergure avec un respect maximum de l’environnement.


A lire également :


Le directeur de Snøhetta martèle : “Il était important pour nous de concevoir un bâtiment durable qui laissera une empreinte environnementale minimale sur cette belle nature nordique.” Les moyens pensés pour cet hôtel sont étonnants et donnent un rendu très réussi. Ainsi c’est en cartographiant les rayons du soleil que les architectes ont eu l’idée de le construire sur une structure circulaire afin que les panneaux solaires engrangent et redistribuent un maximum de lumière toute la journée et en toutes saisons

Les chambres se trouvent tout autour de la structure et possèdent toutes un balcon, et pas uniquement pour l’esthétisme puisque ces balcons permettent de maintenir la fraîcheur en été sans passer par la case climatisation mais également d’engranger eux-aussi de l’énergie solaire pour la redistribuer ensuite

L’hôtel sera construit à la manière des maisons de pêcheurs environnantes et donc sur des poteaux en bois assemblés en V et immergés dans le fjord Holandsfjorden, une passerelle permettra en été de traverser l’hôtel à pied et en hiver d’y faire accoster les bateaux déposant les clients ou les denrées alimentaires de l’hôtel. Ainsi le port devient naturel et nul besoin de construire un endroit artificiel pour remplir cette fonction.

Nous ne connaissons ni la prévision d’ouverture de cet hôtel ni bien sûr les prix pratiqués mais nous nous devions de saluer l’effort qui est fait pour l’environnement malgré un projet pharaonique destiné au tourisme de masse.

source dezeen.com