Technaxx invente la « table panneau solaire » pour générer de l’électricité lorsqu’elle n’est pas utilisée (95 % du temps)

Le fabricant allemand Technaxx lance une centrale solaire innovante en forme de table. Il s’agit d’un équipement idéal pour les balcons, les terrasses et les jardins.

Technaxx est une entreprise basée dans la ville de Schöneck, dans la Saxe, en Allemagne. Elle conçoit des solutions sur mesure pour répondre aux besoins des consommateurs en matière de produits multimédias, d’accessoires automobiles, de sécurité et d’énergie. En ce sens lors du salon IFA 2023 à Berlin, la société a dévoilé une centrale solaire innovante qui peut également faire office de table. Dans cette configuration, la table peut accueillir jusqu’à huit personnes et supporter une charge allant jusqu’à 25 kg. En effet, la surface de la table solaire mesure 173 x 114 x 4 cm, alors que les dimensions de son support sont de 125 x 103 x 80 cm. L’ensemble pèse 32,5 kg.

Une table équipée d’un panneau solaire et d’un micro-onduleur

La table produit de l’électricité lorsqu’elle n’est pas occupée, ce qui représente approximativement 95 % du temps. Sa surface est constituée d’un panneau solaire ayant une puissance crête de 410 W. À noter que l’angle d’inclinaison de celui-ci est réglable à 20, 30 ou 35° pour maximiser la productivité. Comme si cela ne suffisait pas, Technaxx a prévu un petit onduleur intégré, dont la puissance de sortie est de 300 W. Ce dispositif a pour rôle de convertir l’énergie produite par la table en courant alternatif. Ce dernier peut ensuite être injecté au réseau domestique via une prise Schuko.

Les dimensions de la surface de la table solaire sont de 173 × 114 × 4 cm.
Les dimensions de la surface de la table solaire sont de 173 × 114 × 4 cm. Crédit photo : Technaxx.

Facile à installer

La principale particularité de cette solution innovante développée par Technaxx réside dans le fait qu’elle peut être installée par une personne lambda. Pour en profiter, il suffit de déployer la table à l’endroit voulu, de fixer le panneau solaire dessus et de brancher le câble sur une prise domestique. Par ailleurs, l’entreprise a fait en sorte que les utilisateurs puissent obtenir des données en temps réel à propos de la production électrique, de la consommation et d’autres paramètres utiles. Pour cela, la table est compatible Wi-Fi 2,4 GHz. Elle possède une application mobile et une plateforme web dédiée.

À LIRE AUSSI :  Et si on utilisait les chauffe-eaux électriques pour stocker le surplus d'énergie des panneaux solaires ?

Alimenter les appareils de faible puissance

Selon le fabricant, cette table hors du commun est conçue pour répondre aux besoins de base en électricité pendant la journée. Autant dire que si vous souhaitez avoir une infrastructure solaire capable d’alimenter la plupart de vos appareils domestiques, il vaut mieux vous tourner vers des équipements plus puissants. Quoi qu’il en soit, le produit peut aider à réduire sa facture d’électricité et son empreinte carbone dans la mesure où l’énergie solaire est gratuite et renouvelable. Enfin, notons que cette table solaire que Technaxx a récemment annoncée possède un cadre en aluminium. Sa plage de température de fonctionnement est de -40 °C à +65 °C. Plus d’infos : shop-technaxx.de.

La centrale solaire est livrée pré-assemblée, seuls les pieds doivent être boulonnés au cadre.
La centrale solaire est livrée pré-assemblée, seuls les pieds doivent être boulonnés au cadre. Crédit photo : Technaxx.

En 2015, la start-up suisse Mywatt proposait Wattable, une table d’extérieur équipée d’un panneau solaire photovoltaïque. Cette caractéristique permettait à la table de générer de l’électricité lorsqu’elle n’est pas utilisée, ce qui représente environ 95 % du temps, et de la réinjecter dans le réseau. Wattable était un produit véritablement novateur, qui a été présenté sur le stand CleantechAlps lors de l’événement SuissePublic. Il semblerait que l’entreprise n’existe plus à l’heure où nous écrivons ces lignes. Que pensez-vous de cette idée d’utiliser un panneau solaire comme table de jardin ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Marc Odilon

J'ai rejoint Neozone en 2020. Avant de me lancer dans la rédaction web en 2014, j'ai suivi des études universitaires en gestion d'entreprise et en commerce international. Mon baccalauréat technique en mécanique industrielle m'a permis de me familiariser avec l'univers de la tech. Installateur de panneaux solaires et électronicien autodidacte, je vous fais découvrir tous les jours les principales actualités des nouvelles technologies. Curieux de nature et grand amoureux du web, je suis un rédacteur polyvalent et ma plume n'a pas de limites. Quand je ne travaille pas, je fais du jogging !

3 commentaires

  1. Je suppose que l’énergie produite et directement envoyée dans le reseau du logement via une prise exterieure ?
    Cela pourrait il se raccorder à une pompe à chaleur Air/Eau pour l’alimenter et être ainsi autosuffisant pour la production du chauffage et d’eau chaude ?

    1. A mon avis certainement pas pour être autosuffisant.
      Vous produisez 200 300 watts au mieux avec un panneau de cette taille quand il fait très beau.
      Si le temps est couvert ou qu’il pleut cela ne produira que qq dizaines de watts ou presque rien.
      Vous avez la technologie du panneau thermo solaire mais il faut une installation avec un ballon tampon. Cette technologie réside sur la récupération des rayons solaires sous forme de chaleur dans des tubes peints en oir. C’est moins polluant et très efficace mais cela nécessite une installation d’un ballon tampon et cela peut trop chauffer l’été donc il faut le désactiver à ce moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page