Innovation

Un jeune Breton invente un dispositif ingénieux pour faciliter le déplacement des personnes malvoyantes

La déficience visuelle rend les déplacements difficiles. C'est pourquoi un jeune entrepreneur Breton a décidé de créer un harnais afin de faciliter la tâches aux personnes touchées, il espère bien développer son dispositif partout dans le monde !

En France nous ne comptons pas moins de 207 000 personnes aveugles et 932 000 malvoyantes. La perte de la vue peut arriver à tout le monde et survenir à n’importe quel âge. Il est donc important de mettre des dispositifs en place afin d’améliorer la vie des personnes malvoyantes. C’est notamment l’ambition de Maël Fabien, fondateur de la start-up Biped. Ce jeune Breton âgé de 25 ans vient de remporter deux prix grâce à son innovation. Celle-ci n’est autre qu’un « copilote » pour les malvoyants.

Un projet évident pour le jeune Breton

Maël Fabien développe sont tout nouveau dispositif depuis déjà 2 ans. L’idée lui est venu lorsqu’il travaillait sur sa thèse à Lausanne. Un laboratoire de robotique se trouvait non loin de son université. Tous les jours, en se rendant à ses cours, le jeune Breton aidait des personnes aveugles ou malvoyantes à traverser la route. Créer ce dispositif est devenu pour lui une évidence.

Le jeune homme s’est donc lancé dans son projet et a présenté son tout premier prototype en 2020 lors d’un hackathon à Martigny en Suisse. Et l’innovation du jeune homme rencontre un franc succès ! Grâce à sa victoire lors de l’International Create Challenge, le jeune Breton obtient pour la première fois de l’argent grâce à sa création. Il y rencontre également Bruno Vollmer, très intéressé par le projet du jeune homme, qui deviendra le co-fondateur de Biped. A ce jour, six salariés travaillent aux côtés des deux hommes afin de tenter d’améliorer les déplacements des personnes malvoyantes ou aveugles. La start-up a notamment remporté deux prix à Las Vegas lors du Consumer Electronics Show (CES).

Aider les personnes aveugles ou malvoyantes à se déplacer plus facilement

L’objectif principal de son invention est bien entendu de rendre les déplacements des personnes malvoyantes ou aveugles beaucoup plus simples. Maël Fabien a donc créé un dispositif ressemblant à un « copilote ». Il se présente sous la forme d’un harnais qui se place autour du cou des individus qui en ont besoin. Grâce à plusieurs caméras 3D, le harnais détecte les objets qui se trouvent à proximité et localisent les obstacles. Ces informations sont ensuite transmises à l’utilisateur par le biais d’un système sonore. Selon les sons, les utilisateurs peuvent savoir où se trouve exactement l’obstacle qu’ils peuvent croiser. Cependant, le harnais de copilotage ne sera pas une substitution à une canne blanche ou à un chien guide; il permettra plutôt de renforcer au maximum la sécurité des personnes aveugles.

À LIRE AUSSI :  Honda, Ashirase : un kit innovant pour les malvoyants qui fait vibrer les chaussures lors des déplacements

La start-up souhaite développer son invention dans le monde entier

Maël Fabien et son équipe se sont déjà lancés dans plusieurs tests afin de rendre leur innovation optimale. Biped fait donc appel à différents testeurs situés, pour l’instant, uniquement en Suisse. Bien sûr, les fondateurs de la start-up comptent bien développer leur projet dans toute la France, voire plus loin. Leur objectif est de commercialiser leur harnais de sécurité d’ici septembre 2022. Mais le jeune Breton ne compte pas s’arrêter là ! Il espère notamment que, d’ici quelques années, son invention soit prise en charge par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Pour le moment, l’invention du jeune inventeur peut s’acquérir sous forme d’un abonnement d’une valeur de 99€ par mois. Mais Maël Fabien compte bien le rendre accessible à un maximum de personnes !

Source
aveuglesdefrance.orgbiped.ai

Méline Kleczinski

Jeune rédactrice de 20 ans, j'aime parler d'actualités, d'environnement et de ce qui se rapporte aux sciences et à la psychologie. Je suis passionnée par les animaux en général et par tout ce qui touche à leur bien-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page