Innovation

Une université américaine utilise une application pour vérifier la présence des étudiants

Pour combattre l’absentéisme, cette université américaine a eu l’idée de surveiller la présence des élèves via une application basée sur la technologie Bluetooth des smartphones. Jusqu’ici, les résultats semblent assez positifs.

Beaucoup d’universités n’exigent pas la présence obligatoire des étudiants aux cours afin de responsabiliser ces derniers. Cependant, certaines n’adoptent pas la même politique et n’hésitent pas à prendre des mesures drastiques pour surveiller les étudiants.

C’est notamment le cas de l’Université du Missouri, aux États-Unis. Pour vérifier la présence des étudiants en cours, cette dernière a demandé à ceux-ci d’installer une application mobile baptisée SpotterEDU sur leur smartphone.

Comment ça marche ? L’application est basée sur la technologie Bluetooth des smartphones. Lorsqu’ils rentrent en classe, un récepteur note tout simplement la présence des utilisateurs. Et une fois les cours terminés, la localisation s’arrête.

La méthode ne plaît pas à tout le monde

Dans un premier temps, l’application SpotterEDU était uniquement utilisée par les athlètes et les étudiants en difficulté scolaire. Cependant, son utilisation a récemment été étendue à l’intégralité des étudiants de l’université. Malheureusement, ce nouveau système n’a visiblement pas été bien accueilli par tout le monde. De son côté, l’American Civil Liberties Union of Missouri a exprimé ses inquiétudes par rapport à la confidentialité de ce projet. « Pourquoi les étudiants devraient-ils renoncer à leur droit à la vie privée en échange du droit d’étudier dans une université publique ? », a questionné la directrice de l’association.

Face aux critiques ainsi qu’aux accusations de violation de vie privée, l’université du Missouri a publié un communiqué pour expliquer que l’installation de l’application de présence est purement optionnelle. « L’Université du Missouri mène un projet pilote de l’application SpotterEDU avec environ 20 cours ce semestre. La participation au pilote, offerte à moins de 2 % des étudiants MU, est entièrement facultative. Si un étudiant ne veut pas utiliser l’application pour suivre sa fréquentation, il devra se renseigner auprès de son professeur par une autre méthode, comme la signature d’une feuille de présence. »

À LIRE AUSSI :
Au canada une école affiche des messages inspirants et motivants sur les marches d'escalier de l'établissement

Les premiers résultats sont positifs

L’Université du Missouri n’est pas le seul établissement à utiliser cette application. D’après le média The Verge, elles seraient une quarantaine. Et les premiers résultats seraient assez positifs.

« Depuis que nous utilisons Spotter, le taux de présence en classe a largement augmenté.  Et des étudiants qui présentaient un risque de redoublement en étant trop souvent absents sont maintenant en bonne voie pour valider leur semestre », a déclaré Jeffrey Rubin, professeur à l’université de Syracuse dans l’état de New York.

Plusieurs universités ont également adopté le même système en Chine. Certaines sont même allées plus loin en imposant des uniformes connectés permettant aux responsables de géolocaliser les étudiants.

Photo de couverture l i g h t p o e t / Shutterstock

Tags

Kanto ANDRIAMANJATOSON

Passionnée par tout ce qui tourne autour de l’actualité et l'innovation, j’aime partager mes découvertes à travers mes écrits.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer