Insolite

Cette étude démontre que les chiens ont une capacité que nous ne soupçonnions pas…

Avoir conscience que notre corps est un objet explicite par rapport aux autres objets autour de nous est ce que l’on appelle la conscience corporelle. Cette capacité est l’un des éléments fondamentaux de l’autoreprésentation, ou conscience de soi.

Les êtres humains commencent à être conscient de leur corps dès la petite enfance et plus précisément à partir de 18 mois ou juste avant de commencer à comprendre leur environnement. Mais qu’en est-il chez les animaux et plus particulièrement chez les canidés ?

Faute de reconnaître leur reflet, les chiens reconnaissent très bien leur odeur individuelle

Saviez-vous que les chiens ne peuvent pas se reconnaître dans un miroir ? Toutefois, des recherches ont révélé qu’ils s’y prenaient autrement pour se connaître. En effet, à défaut de reconnaître leur propre reflet, ils connaissent très bien leur propre odeur puisqu’il leur est propre et donc, unique. Il s’agirait, selon des scientifiques, d’une sorte de « miroir olfactif ». Mais les chiens sont-ils également conscients de leur corps ?

Des chercheurs sont parvenus à répondre à cette question à travers une étude qu’ils ont réalisé en 2019, nous rapporte ScienceAlert. Dans le cadre de cette étude, les chercheurs avaient sélectionné 32 chiens de différentes tailles et de différentes races qui avaient réussi à passer un test. Ce dernier consistait tout simplement à prendre un jouet et à l’apporter à leur maître.

Les Pays-Bas deviennent le premier pays sans chien abandonné ! Un exemple pour tous !

L’étude a, quant à elle, rajouté une difficulté à cette épreuve. En effet, les chercheurs avaient mis le jouet sous un tapis sur lequel les chiens étaient assis. Ainsi, pour pouvoir prendre le jouet et l’apporter à leur propriétaire, les chiens devaient d’abord descendre du tapis.

Les chiens sont capables de comprendre quand leur corps fait obstacle à une action

Les auteurs ont ainsi expliqué que les chiens ont d’abord essayé de ramasser le jouet mais ils ont constaté que ce n’était pas possible. Mais lorsqu’ils ont senti une traction sur le tapis en dessous d’eux, ils ont vite sauté du tapis pour ramasser le jouet. Cela indique, selon les scientifiques, que les chiens comprennent la différence entre « il y a un obstacle » et « mon corps est l’obstacle ». Les chercheurs affirment également que les chiens se sont déplacés instinctivement une fois qu’ils ont compris cela.

Cette étude démontre que les chiens ont une capacité que nous ne soupçonnions pas...
Les chiens sont capables de comprendre quand leur corps fait obstacle à une action. Crédit photo : Shutterstock / bimka

Les scientifiques ont ainsi déclaré dans leur étude parue dans Scientific Reports que « la réponse des chiens au test principal peut être expliquée en fonction de leur conscience corporelle et de la compréhension des conséquences de leurs propres actions ».

Journée Mondiale contre l'Abandon des Animaux : comment les faire garder pendant vos vacances ?

Les éléphants ont réussi les deux tests de conscience de soi des scientifiques

Cependant, il ne faut pas croire que les chiens sont les seuls animaux à être dotés de cette forme de conscience de soi. En effet, bien que peu de recherches sur le sujet ont été effectuées jusqu’à maintenant, des chercheurs ont effectué des tests similaires sur des éléphants d’Asie. Ils leur ont fait passer non seulement le test du miroir mais aussi le test de conscience corporelle et il s’avéra que les éléphants réussirent les deux tests.

Cette étude démontre que les chiens ont une capacité que nous ne soupçonnions pas...
Si les chiens ont échoué au test du miroir, il est prouvé qu’ils sont dotés d’une conscience corporelle. Crédit photo : Shutterstock / Fotoproyo

Les chercheurs estiment ainsi que même si les chiens ont échoué au test du miroir, il est prouvé qu’ils sont dotés d’une conscience corporelle. Ils ajoutent également par rapport aux tests sur les éléphants que « nos résultats soutiennent l’autoreprésentation comme un éventail de compétences cognitives plus ou moins connectées, et la présence ou l’absence d’un élément constitutif peut varier selon les espèces ».

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page