Lifestyle

Alexandre vit dans une tiny house avec seulement 300 euros par mois

Vivre en tiny house, beaucoup aiment l’idée mais peu en sont encore décidés. Est-ce que cela signifie forcément rompre avec toute vie sociale, s’isoler dans une habitation minuscule et minimaliste ?

Question dépenses, est-ce que ce mode de vie ne renvoie-t-il pas au même ? Un reportage réalisé par la chaine YouTube Tiny House Livingston répond à ces questions et dément la majorité des préjugés ! Le couple à l’origine de la chaîne est allé à la rencontre d’Alexandre Leroux, un jeune homme qui a décidé de changer de mode de vie du jour au lendemain pour aller dans une ferme et travailler à mi-temps en tant que wwoofer.

Il y mène alors une expérience de vie qui le conduira à construire une tiny house sur le terrain d’accueil de la ferme, avec l’accord du propriétaire, en échange de sa participation au train de vie de la ferme et en favorisant l’économie circulaire. En d’autres termes, un témoignage qui prouve que vivre en tiny house n’est pas synonyme d’isolement et que bien au contraire, ce mode de vie de plus en plus prisé par les Français peut s’avérer être une bonne expérience de vie !

À LIRE AUSSI :  Futuro : une petite maison en forme de soucoupe volante à vendre au plus offrant

Une Tiny House modulable et confortable

Comme nous l’explique Alexandre dans la vidéo, il a conçu sa tiny house de telle sorte à s’y sentir à l’aise et confortablement en toutes saisons. Bien que la plupart des personnes peuvent s’imaginer qu’une tiny house signifie avoir peu d’espace à disposition et un confort moindre, Alexandre nous prouve avec sa tiny house modulable qu’il peut non seulement disposer d’une pièce de vie, de deux mezzanines, d’une douche et de toilettes sèches, d’une cuisine et même d’une petite terrasse sympathique dans sa tiny house.

Alexandre vit dans une tiny house avec seulement 300 euros par mois
Une Tiny House modulable et confortable. Crédit photo : Tiny House Livingston

300 euros maximum : Tout un mode de vie

Question dépenses et charges, Alexandre assure ne pas dépenser plus de 300 euros toutes charges comprises. Cela est possible du fait de son mode de vie écologique mais aussi du fait qu’il n’utilise l’électricité que rarement et, en matière de connectivité, il ne se connecte que dans le bâtiment principal de la ferme. De plus, Alexandre est végétarien et a choisi une alimentation biologique si bien que le fait de vivre dans une tiny house aménagé dans une ferme lui a ainsi permis de joindre l’utile à l’agréable et ainsi, d’avoir accès à une nourriture bio de qualité.

Alexandre vit dans une tiny house avec seulement 300 euros par mois
300 euros maximum : Tout un mode de vie. Crédit photo : Tiny House Livingston

Un changement de vie

Si bien des Français hésitent encore à franchir le pas, par crainte que ce mode de vie ne leur convienne pas, par peur de casser avec leur habitude ou autres, Alexandre n’a qu’un conseil : « Remettez toujours vos habitudes et votre vie en question », sachez ce qui est vraiment important pour vous, trouvez des envies, trouvez des rêves et convertissez-les en projets.

Alexandre vit dans une tiny house avec seulement 300 euros par mois
Un changement de vie. Crédit photo : Tiny House Livingston

Plus d’infos :

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page