Alzheimer : Bientôt un programme pour ralentir les effets de la maladie

Une étude américaine a réussi à prouver qu’un programme précis pouvait améliorer la mémoire et la vie des malades d’Alzheimer. A suivre de près et avec espoir.

La maladie d’Alzheimer est l’une des maladies actuelles les plus pernicieuses qu’il soit ! Maladie neuro-dégénérative par excellence elle est peut-être moins difficile à vivre pour les malades eux-mêmes que pour les aidants.

Pas ou peu de souffrances physiques mais une dégénérescence mentale qui entraîne des pertes de mémoires et de repères spatio-temporels impressionnants. Aujourd’hui ce sont déjà 30 millions de personnes qui sont touchées par cette maladie, mais en 2050 les estimations sont pour 160 millions de personnes atteintes.

Il y a urgence à trouver sinon un traitement pour soigner au moins un remède pour endiguer les effets de cette maladie et permettre aux malades et aux aidants de vivre un peu plus normalement. Une étude universitaire menée sur un groupe de 10 patients (dont on ne précise pas le niveau de dépendance) atteints de la maladie d’Alzheimer visait à restaurer un bon niveau de mémoire.


A lire également :


La collaboration entre le Buck Institute et les laboratoires de l’université de Los Angeles a permis d’établir un programme de 36 points précis, personnalisés pour chacun des 10 patients afin de ralentir la perte de mémoire voire même de recouvrer certaines de leurs facultés perdues.

Les principaux points de ce programme sont le retour à un cycle de sommeil normal et régulier, l’amélioration de l’alimentation (enrichie en vitamines, appauvrie en graisses), une activité physique régulière voire quotidienne, des stimulants cérébraux (Sudoku, Mots Fléchés ou jeu de société) et la prise de médicaments et de vitamines.

Le résultat de cette étude ne s’est pas fait attendre très longtemps puisque seulement 10 mois après le début du programme un homme de 66 ans récupérait 12% du volume de l’hippocampe qui s’atrophie avec la maladie. Un autre homme de 69 ans a même pu reprendre la tête de son entreprise alors que 6 mois auparavant il ne reconnaissait ni ses proches, ni ses employés.

Cette étude devrait être proposée à de nombreux malades si tant est qu’ils soient volontaires et donc en capacité de décider (ce qui n’est pas toujours le cas). C’est en tout cas, un réel espoir pour les malades et les aidants familiaux de voir enfin arriver une thérapie efficace qui ne guérira pas la maladie d’Alzheimer mais qui en atténuera les conséquences.

Pour prévenir des méfaits ou de l’arrivée de la maladie d’Alzheimer il faut sans cesse solliciter son cerveau avec de la lecture, des jeux de mémoire et éviter de passer son temps à s’abrutir devant des images ou des écrans, ça n’aide pas le cerveau à rester en alerte et provoque l’arrivée précoce de la maladie d’Alzheimer chez les personnes déjà prédisposées.

Crédit photo : Puzzle en forme de cerveau humain De Orawan Pattarawimonchai/Shutterstock

Bientôt un programme pour ralentir les effets de la maladie d'Alzheimer

Crédit photo de couverture : Perte de mémoire De pathdoc/Shutterstock

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page