Ehpad : les personnes âgées pourront (bientôt) garder leur animal

L’association Terpta oeuvre pour l’arrivée des animaux de compagnie dans les maisons de retraite… Pour que les maîtres et les animaux puissent couler des jours heureux… Ensemble !

Vieillir est souvent synonyme d’isolement, d’ennui et quoi que l’on en dise, les structures accueillants les personnes âgées ne permettent pas aux résidents une compagnie 24h/24 et 7j/7. Pour pallier cet isolement, certains EHPAD proposent des ateliers de zoothérapie, pour créer un lien entre la personne dépendante et l’animal.

Mais une association Terpta veut aller encore plus loin et proposer aux Ehpad, une structure qui permettrait aux résidents de garder auprès d’eux leur animal de compagnie. Les bienfaits des animaux auprès des personnes âgées sont reconnus par tous les thérapeutes et permettraient même aux seniors de vivre plus longtemps.

Quand il faut prendre la décision d’un placement en EHPAD, cela veut souvent dire aussi abandonner son animal de compagnie, celui qui partage la vie de la personne âgée. L’animal se retrouve donné dans le meilleur des cas ou proposé à l’adoption en refuge si personne ne peut l’accueillir. Pourtant aucune loi en France n’interdit la présence d’animal dans les maisons de retraite. Terpta (Tu es responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé) se bat pour que les animaux puissent enfin suivre leurs maîtres en EHPAD en offrant une solution clé en main pour les personnes désireuses de garder leur animal.

Cette association parrainée par Brigitte Bardot et l’écrivain Henry-Jean Servat propose donc des installations extérieures pour accueillir les animaux, mais également la nourriture et le personnel nécessaire. Les infrastructures proposées pourraient accueillir 12 chats et 8 chiens et permettraient aux résidents de passer toute la journée s’ils le souhaitent avec leurs animaux de compagnie mais également de créer des liens entre les propriétaires d’animaux. La logistique serait assurée par des auxiliaires vétérinaires et des bénévoles. Une étude comportementale sera faite sur chaque animal entrant par un spécialiste.

Côté financement, l’installation coûtera entre 12000 et 25000€ avec la moitié de ces frais à la charge de l’EHPAD. Selon les informations du site Animaux Online, l’association est aujourd’hui à la recherche d’un EHPAD pilote pour 2020 mais également de partenaires dans l’assurance animale, et bien sûr de bénévoles prêts à consacrer quelques heures de leur temps pour que ces personnes âgées puissent garder leur animal de compagnie. Une bien belle idée qui, on l’espère verra vite le jour !

Photo de couverture De Alena Brozova / Shutterstock
Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page