Science

Les bébés pleurent-ils dans l’utérus ? Des ultrasons laissent les chercheurs perplexes !

Des chercheurs de l’Université de Durham dans le Royaume-Uni se sont intéressés aux mouvements faciaux des fœtus in utéro. En effet, s’il est communément admis que les bébés peuvent commencer à bouger dans le ventre de leur mère dès le deuxième trimestre de grossesse, qu’en est-il des pleurs ?

Des recherches ont révélé que les bébés commencent à s’entraîner à pleurer dans le ventre de leur mère. Pour parvenir à ces conclusions, ils ont utilisé des ultrasons pour scruter l’intérieur de l’utérus et observer les fœtus pendant qu’ils étaient en phase de croissance.

Une vidéo parue dans la revue Archives of Disease in Childhood – Fetal and Neonatal Edition en 2005 aurait d’ailleurs montré un fœtus de 33 semaines effectuer des expressions faciales ressemblant à des pleurs à travers un profil échographique.

Lors de cette recherche, les chercheurs ont envoyé une vibration et une stimulation sonore au fœtus. Il a alors ouvert sa mâchoire, rentrer son menton et laisser échapper trois grandes expirations d’affilée alors que sa tête s’inclinait vers l’arrière, se terminant par un tremblement du menton. Un geste observé auprès de 10 fœtus, soit 6% environ du nombre total de bébés observés.

échographie 3D du bébé dans le ventre de sa mère
Expressions faciales d’un bébé dans l’utérus. Photo d’illustration. Crédit image : Shutterstock / Valentina Razumova

Les fœtus effectuent des expressions faciales préliminaires

A la question de savoir si un fœtus peut pleurer, la psychologue du développement, Nadja Reissland, auprès de l’Université de Durham, dans le Royaume-Uni, a répondu que cela dépendait de la définition que l’on donne des pleurs. Elle a expliqué que « si vous utilisez la définition d’un cri ou d’un cri fort inarticulé exprimant un sentiment ou une émotion puissante, alors vous pouvez dire avec certitude que les bébés ne pleurent pas dans l’utérus ».

À LIRE AUSSI :  BsWee : ils inventent un distributeur de lingettes (lavables), innovant, écologique et qui humidifie à la demande

Cependant, en analysant le développement des expressions faciales in utero des fœtus au cours des deuxième et troisième trimestres grâce à l’imagerie échographique 4D, les chercheurs ont pu identifier des expressions faciales, comme la « cry-face-gestalt » et la « rire-gestalt » qui, selon eux, seraient des précurseurs des expressions faciales utilisées en dehors de l’utérus.

Ces expressions faciales préliminaires se développeraient vers le 24ème au 35ème semaine et leur complexité augmenteraient avec l’âge gestationnel. Cependant, ces mouvements seraient trop subtils pour être ressentis par la femme enceinte.

Développer un outil pour détecter les troubles de développement

En étudiant ces expressions faciales, Reissland et son équipe espèrent développer un outil utile pour identifier les troubles de développement et d’autres problèmes de santé in utero. En effet, un fœtus présentant un problème pourrait ne pas montrer les mêmes expressions faciales qu’un fœtus en bonne santé, selon les chercheurs.

En tout cas, les fœtus ne peuvent pas produire de larmes: les bébés peuvent pleurer avec des larmes à quatre semaines environ après leur naissance étant donné que c’est à ce moment que leurs canaux lacrymaux sont suffisamment matures pour former des larmes.

Source
Science Alert

Arielle Lovasoa

Je me retrouve dans les mots de Françoise Giroud dans Lou: Histoire d'une femme libre: "C'est une fille irréductible qui n'en fait et n'en fera jamais qu'à sa tête, non pas par caprice mais par nature". A cela, j'ajouterai le sage conseil de Confucius, mon leitmotiv: "Si tu veux profiter de ta vie, apprends à profiter de ta simple journée"

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page