Science

L’inversion du champ magnétique terrestre il y a plus de 40 000 ans responsable de plusieurs extinctions

Un fossile d’arbre parfaitement préservé a permis aux scientifiques de mieux comprendre ce qui s’est passé il y a 42 000 ans lorsque le champ magnétique de la Terre s’est inversé. L’étude menée par un groupe international de chercheurs révèle un chaos environnemental temporaire ayant influencé tout ce qui se trouvait sur la planète bleue.

Sans le champ magnétique terrestre, nous aurons du mal à vivre. Outre le simple fait qu’il nous aide à naviguer au moyen d’une boussole, celui-ci est fondamental pour l’existence de la vie. Il maintient effectivement en place le bouclier protecteur de la Terre, déviant la trajectoire des particules chargées électriquement qui pourraient s’abattre sur notre monde.

Cependant, cette force magnétique présente aussi bien autour de la Terre que dans sa croûte et son manteau est loin d’être statique. En réalité, elle est dynamique. Elle change notamment de position et fluctue au fil du temps.

Un arbre fossilisé en lien avec l’évènement de Laschamp

Le dernier renversement complet du champ magnétique terrestre remonte à il y a 42 000 ans. Mieux connue sous l’appellation de « évènement de Laschamp », cette excursion géomagnétique s’est donc produite à la fin de la dernière période glaciaire. Bien que les scientifiques s’intéressent à ce genre de phénomène depuis longtemps, ses véritables impacts sur la vie et l’environnement demeurent flous.

Une équipe internationale dirigée par Chris Turney de l’Université australienne de Nouvelles-Galles du Sud s’est alors penchée sur le sujet. Pour ce faire, celle-ci a analysé un fossile d’arbre vieux de 42 000 ans qui avait été découvert en Nouvelle-Zélande. « Pour la toute première fois, nous avons pu dater avec précision le moment du dernier changement de pôle magnétique et son impact sur l’environnement », a déclaré l’expert.

Une inversion des pôles

En analysant le fossile de kauri, un arbre originaire de Nouvelle-Zélande qui a une durée de vie de plus de 1000 ans, les chercheurs affirment avoir pu déterminer le pic des niveaux de radiocarbone (carbone 14) dans l’atmosphère causé par la commutation du champ magnétique terrestre.

À LIRE AUSSI :
Ces particules mortelles venant de l'espace pourraient rayer toute vie sur Terre
L’inversion du champ magnétique terrestre il y a plus de 40 000 ans responsable de plusieurs extinctions
Le vent solaire et le champ magnétique terrestre. Crédit photo : Shutterstock / VectorMine

Les résultats montrent que le champ magnétique s’est non seulement inversé (le pôle Nord s’est déplacé vers le Sud), mais il a également perdu beaucoup de sa force sur une période de plusieurs centaines d’années. Pendant 500 ans, il y a 42 000 ans, le champ magnétique de la Terre a ainsi perdu jusqu’à 6 % de son intensité (jusqu’à 28 % de sa force actuelle).

Des conséquences pénibles

Les conclusions des chercheurs sont effrayantes en ce qui concerne les conséquences de l’évènement. L’étude publiée dans la revue Science évoque un changement climatique dramatique durant la période précédant les quelques centaines d’années pendant lesquelles la position des pôles a changé.

Parmi les effets endurés par la Terre et les êtres vivants de l’époque figurent un appauvrissement de la couche d’ozone, une augmentation de l’ionisation atmosphérique, des niveaux plus élevés de rayonnement ultraviolet, mais aussi une exposition dangereuse au vent solaire. Des phénomènes troublants qui auraient entrainé l’extinction des Néandertaliens.

Reste à savoir quand aura lieu la prochaine inversion. Norbert Nowaczyk, chercheur auprès du Centre de recherche allemand pour les géosciences de Potsdam et un des auteurs de l’étude, note que le champ terrestre s’est déjà affaibli depuis environ 2000 ans… Une chose est sure, un nouvel effondrement du bouclier naturel de la Terre poserait un grand défi à notre génération qui dépend beaucoup de l’électronique.

Marc Odilon

Tout ce qui touche de près ou de loin à l'High-tech me fascine !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page