Science

Pourquoi notre perception du temps est différente pendant les vacances ?

Avez-vous remarqué que le temps semble passer à une vitesse folle lorsqu’on est en vacances ? On a à peine le temps d’en profiter que c’est déjà fini ! Eh bien figurez-vous qu’il existe des explications scientifiques à ce genre de phénomène.

Petit ou grand, c’est toujours avec impatience qu’on attend les vacances. Quand le moment tant attendu arrive enfin, n’avez-vous pas la étrange sensation que le temps passe beaucoup plus vite que d’habitude ? Comment expliquer que notre perception du temps devienne aussi bizarre pendant les vacances ? La neuropsychologie apporte des éléments de réponse à cette question plus ou moins récurrente.

Dans un entretien avec Madame Figaro, Marie Sebbag, neuropsychologue, explique que cette étrange sensation que le temps passe vite, pas seulement pendant les vacances, mais aussi avec l’âge, est liée à la perception du temps par notre cerveau.

À LIRE AUSSI :  Neuralink : l’interface "cerveau-machine" d'Elon Musk va recevoir une importante mise à jour

« Cette sensation que le temps s’accélère avec les années est liée au fait que nous vivons de façon automatique. Quand on est dans une routine, un contexte qui nous est familier, le cerveau active des réseaux qu’il connait, ce qui demande moins d’énergie. » C’est pareil pendant les vacances quand la routine est cassée : « quand on est à l’aise, on fait appel à moins de ressources énergétiques. C’est plus automatique pour nous et les zones cérébrales concernées fonctionnent de manière plus fluide », d’où le temps qui semble filer plus vite !

Claudia Hammond, auteur du livre « Time Warped : Unlocking » abonde également dans ce sens. Dans son livre, elle explique que cette distorsion temporelle que nous vivons pendant les vacances est liée au fait que durant cette période, notre routine est complètement chamboulée et que le cerveau perd complètement ses marques.

Rythme de vie et stimulation

« Au cours de la vie ordinaire, le temps semble passer à un rythme normal et nous utilisons des marqueurs comme le début de la journée de travail, les week-ends et l’heure du coucher pour évaluer le rythme des choses. Mais une fois que nous partons en vacances, la stimulation de nouvelles images, de nouveaux sons et de nouvelles expériences injecte une quantité disproportionnée de nouveautés qui entraîne un décalage de ces deux types de temps. Le résultat est une perception déformée du temps. »

Maintenant que vous savez enfin pourquoi les vacances semblent toujours si courtes, ne perdez plus de temps à vous casser la tête sur ce détail et profitez plutôt de ces moments de détente bien mérités !

Vidéo : Le temps déformé – Claudia Hammond

Andy RAKOTONDRABE

Il n’y a pas de réussites faciles ni d’échecs définitifs.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page