Voici à quoi ressemblaient réellement nos ancêtres Lucy et l’enfant de Taung

Selon une récente étude, les portraits de Lucy, le plus ancien australopithèque découvert à ce jour, seraient biaisés par l'imaginaire des scientifiques... De nouveaux portraits, basés sur des données scientifiques ont été publiés !

Lucy vous connaissez ? C’est le prénom qu’avait choisi les scientifiques qui avaient découvert le plus ancien squelette “humain” en Ethiopie en 1974. Et l’enfant de Taung cela vous parle ? Lui, c’est le plus ancien squelette d’enfant découvert à ce jour…

Lucy aurait 3.2 millions d’années, et l’enfant de Taung, environ 2.6 millions d’années. Alors que les précédentes études d’identification reposaient apparemment sur l’imagination des scientifiques, une nouvelle étude parue en Février dans la revue Frontiers in Ecology and Evolution propose une nouvelle reconstruction faciale, sur la base des données scientifiques recueillis sur les deux squelettes découverts.

Pourquoi cette nouvelle étude ?

Les deux spécimens appartiennent à l’espèce des Australopithèques et plus particulièrement des Hominina, rang qui rassemble toutes les lignées humaines depuis qu’elles se sont séparées des chimpanzés voici 7 millions d’années explique le site numerama.

Selon les participants à cette étude, les données proviennent de données scientifiques exploitées plus précisément que les anciennes études sur le sujet.  Les reconstitutions connues s’en tiendraient au réalisme de celles-ci, sans prendre en compte les bases scientifiques ! L’imaginaire, la représentation seraient responsables des disparités qui existent entre les différentes représentations connues.

Une étude scientifique donc !

Pour cette ultime reconstitution, les chercheurs ont essayé de ne pas faire entrer l’imaginaire, mais de s’en tenir à des données scientifiques reliées à une imagerie. Cependant, certaines incertitudes persistent, comme la réelle constitution de la peau ou des poils ! Il s’agissait donc de prendre toutes les données en compte sans les interpréter.

À LIRE AUSSI :  Il y a 4 000 ans, les Sumériens ont inventé une « machine anti-sécheresse » à effet Venturi pour sauver leur civilisation

L’enfant de Taung

Dans la photo de gauche (à la une), le portrait se rapproche plus du singe. Au contraire, dans celle de droite, c’est de l’humain que le portait se rapproche.  Les auteurs de l’étude précisent que les choix des scientifiques peuvent avoir un impact énorme sur la représentation. Ainsi simplement en choisissant des traits plus fins (humains) ou plus épais (chimpanzé) la représentation s’avère totalement différente.

Voici à quoi ressemblait réellement nos ancêtres Lucy et l’enfant de Taung
L’« enfant de Taung » fait parti de l’espèce Australopithecus africanus. Crédit photo : R. Campbell, G. Vinas, M. Henneberg, R. Diogo

Lucy

Pour Lucy, le choix des auteurs de l’étude s’est porté sur une peau proche de celle des bonobos ! Alors que pour l’enfant de Taung, ils ont choisi de s’approcher des peaux humaines actuelles ! Et ça change tout !

Voici à quoi ressemblait réellement nos ancêtres Lucy et l’enfant de Taung
Lucy a été découverte le 24 novembre 1974 à Hadar, sur les bords de la rivière Awash. Crédit photo : R. Campbell, G. Vinas, M. Henneberg, R. Diogo

L’objectif de cette nouvelle étude est de développer des méthodes d’identification plus fiables qui permettent de mettre en relation nos connaissances actuelles et la morphologie des australopithèques ! Aucun résultat ne sera la réalité de l’époque à laquelle ces êtres ont vécu, mais le but est de s’en rapprocher au plus près.

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

3 commentaires

  1. Lucy n’est pas notre ancêtre. En effet, en fct de pls études, il semblerait que celle-ci soit une branche cousine et ne soit donc pas en ligne direct avec Homo Sapiens. Merci de vérifier vos infos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page