Cette découverte sur l’effondrement de la civilisation Maya est un avertissement pour notre société moderne

Des chercheurs ont déclaré avoir découvert l’élément principal ayant causé la fin des anciens Mayas. Avec la crise climatique actuelle, la même histoire pourrait se reproduire si les humains ne prennent pas les mesures nécessaires pour y remédier.

Située dans la péninsule du Yucatán, au Mexique, la cité fortifiée de Mayapán est connue comme étant la dernière grande capitale maya postclassique entre 13ᵉ et 14ᵉ siècle. À l’issue d’une étude publiée en 2022, une équipe de scientifiques multidisciplinaires a conclu que cette ancienne ville serait entièrement détruite en raison de la sécheresse. Selon elle, cet aléa climatique aurait provoqué d’importants conflits civils, qui auraient ensuite conduit à un effondrement politique de Mayapán. Les habitants de cette ancienne grande cité se seraient dispersés pour rejoindre des villes et villages plus sûrs et plus petits. Au cours de ces travaux de recherche, ces scientifiques ont utilisé de nombreux ensembles de données historiques, archéologiques et paléoclimatiques. Ce qui leur a permis d’analyser les relations dynamiques et variables entre le changement climatique, les conflits civils et l’effondrement des anciens Mayas. Découverte.

Ruines de Mayapan (Mayapán), zone archéologique de la ville maya près de Mérida, péninsule du Yucatan, Mexique.
Ruines de Mayapan (Mayapán), zone archéologique de la ville maya près de Mérida, péninsule du Yucatan, Mexique. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une longue période de sécheresse entre 1400 et 1450

En plus des sources de données extérieures, cette équipe de recherche possédait déjà plusieurs archives historiques sur l’évolution de la population maya, les conditions climatiques et les régimes alimentaires contemporains. Par ailleurs, elle a également procédé à une nouvelle analyse des restes humains pour trouver des signes de lésions traumatiques pouvant justifier la présence des conflits civils à cette époque. Selon ces scientifiques, les confits dans l’ancienne capitale maya se seraient significativement empirés. Ceux-ci seraient principalement liés aux conditions de sécheresse prolongée de 1400 à 1450 de notre ère. La modélisation linéaire généralisée démontrerait cette hypothèse.

Les corrélations entre le climat et la prospérité d’une région

D’après l’analyse des données, il existerait des relations entre l’abondance des précipitations et l’accroissement de la population dans la ville fortifiée de Mayapán. Par la suite, les diminutions des précipitations entraîneraient l’augmentation des conflits civils. Le manque d’eau aurait des conséquences néfastes sur les pratiques agricoles et les routes commerciales de cette époque. Cela aurait affecté l’ancien peuple maya. Les aliments se raréfiaient et des factions rivales se formaient, donnant lieu à des conflits sanglants. Ce qui aurait poussé les habitants à quitter cette grande capitale.

Mayapán était la dernière grande capitale de la culture maya dans la péninsule, elle était le centre des aspects administratifs et religieux de Chichén Itzá et Uxmal.
Mayapán était la dernière grande capitale de la culture maya dans la péninsule, elle était le centre des aspects administratifs et religieux de Chichén Itzá et Uxmal. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une résilience à l’échelle régionale

Selon le rapport d’étude de ces chercheurs, l’effondrement institutionnel de Mayapán a lieu entre 1441 et 1461 à cause des conflits civils motivés par des rivalités et des ambitions politiques différentes. D’ailleurs, ce fait est inscrit dans la mémoire sociale des peuples yucatèques, dont les témoignages ont été introduits dans les archives écrites du début de la période coloniale. Malgré cette chute, les scientifiques ont affirmé que la civilisation maya aurait démontré une forte résilience à l’échelle de la région grâce à certaines adaptations au climat et à la situation.

Par conséquent, les structures politiques et économiques mayas ont persisté jusqu’à l’arrivée des Européens au début du XVIe siècle. Grâce aux migrations de la population vers d’autres endroits de la péninsule du Yucatán, vers des villes côtières et des colonies indépendantes, la culture maya aurait continué à prospérer après l’effondrement de Mayapán. Il existe peu de preuves de l’existence des conflits entre ces régions avant l’invasion espagnole, ont expliqué ces scientifiques.

Une sorte d’avertissement face au changement climatique actuel

Cette étude donne un aperçu sur l’histoire de ce peuple ancien. Mais celle-ci peut également servir d’avertissement sur comment les changements climatiques peuvent créer des tensions sociétales et économiques dans les civilisations les plus prospères. D’après les chercheurs, les réponses humaines aux pressions environnementales telles que la sécheresse sont vraiment complexes. De nombreux facteurs devraient être examinés en fonction des époques et des régions concernées. De nos jours, le monde est de nouveau confronté à une crise climatique. Les adaptations sont déjà en cours, avec des objectifs écologiques tels que la neutralité carbone d’ici à 2050. Plus d’informations : Sciencealert.com. Que pensez-vous de cette découverte sur la civilisation Maya ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

Plus de 900 000 abonné(e)s nous suivent sur les réseaux ! Pourquoi pas vous ? Abonnez-vous à notre Newsletter ou suivez-nous sur Google News et sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !
Source
sciencealtert.com

Tsiory Laurence

Titulaire de licence en communication et en langue française, je travaille comme rédactrice web depuis déjà plus de dix ans. J'ai collaboré avec quelques agences de communication locales avant de rejoindre l'équipe de Neozone. Ce qui m'a permis de consolider mon expérience en matière de création de contenus web au fil du temps. J’accorde une grande attention à chaque article que j’écris. Mon objectif, c'est de vous fournir des informations, des solutions et éventuellement des conseils. Je peux traiter divers thèmes, mais mes sujets préférés sont l’innovation, la technologie, le voyage, l’immobilier et les actualités. J’espère que mes articles vous permettront de connaître des inventeurs et des entreprises novatrices en France, en Europe et dans le monde entier. « La vie est une grande école où à chaque instant l’homme s’enrichit et tire une leçon de ses propres expériences ». Cette citation de Maude Anssens m’inspire dans tout ce que j’entreprends au quotidien. J’aime aussi suivre les actualités politiques et économiques internationales. Je pense que donner le meilleur de soi et s’adapter aux évolutions du monde autant que possible sont des valeurs importantes qui peuvent nous aider à progresser et à rester toujours efficaces. Je suis sur Linkedin si vous voulez me faire passer un message.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page