Société

Cigarette électronique : pourquoi la réglementation pourrait changer et les prix augmenter ?

Vapoter est devenu la norme pour de nombreux adeptes... Mais les prix pourraient augmenter et la réglementation européenne pourrait se durcir !

FUMER TUE ! C’est en tout cas ce qui est affiché en gros sur chacun des paquets de cigarettes, étui de tabac à rouler, ou boîte de cigares… Deux mots qui pourtant ne semblent pas vraiment convaincre les fumeurs de se passer de leur addiction. Depuis quelques années, il existe une alternative au tabac traditionnel : la vape provoquée par la cigarette électronique… On ne fume plus, on vapote en inspirant une vapeur provoquée par des liquides composés deepropylène glycol (PG), de glycérine végétale (GV) et parfois de nicotine…. Les cigarettes électroniques représentent désormais un marché conséquent en termes financiers… Et avec l’apparition récente des puffs, les cigarettes électroniques jetables, les réglementations européennes pourraient sévir et les prix pourraient augmenter !

L’argument des fabricants de cigarettes électroniques !

En France, 5.4% des 18 – 75 ans vapotent et 32 % fument. Pour certains adopter la ecigarette est une alternative aux cigarettes classiques. Ils l’utilisent pour arrêter de fumer… Et c’est avec cet argument que les fabricants tentent de protéger la cigarette électronique de toutes sortes de réglementations… En prônant le fait que la cigarette électronique est un outil qui mène au sevrage tabagique, la cigarette électronique est presque présentée comme « bonne pour la santé » !

Des mesures pourraient être prises !

Selon une étude menée par Xerfi, un institut d’études privé spécialisé dans l’analyse économique sectorielle en France et à l’international, le marché de la cigarette électronique devrait atteindre un milliard d’euros d’ici 2024 en France. Mais l’Europe pourrait bientôt statuer sur le sort des cigarettes électroniques, comme en Allemagne où la réglementation a été renforcée et une taxe appliquée. La hausse des prix pourrait également être provoquée par la hausse de celui des matières qui composent les liquides ou la cigarette en elle-même (batterie, plastique etc.). Les fabricants de liquides de vapotage ont déjà annoncé une augmentation des prix liée à l’augmentation des matières premières…

Pourquoi les cigarettes électroniques "puffs" font un tabac chez les adolescents ?
Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Et au niveau sanitaire, cela pourrait donner quoi ?

Le recul sur les conséquences de la cigarette électronique sur la santé, sont encore insuffisants… Mais les autorités européennes s’alarment sur le fait que le vapotage pourrait inciter les plus jeunes à devenir des fumeurs réguliers à leur majorité ! En Allemagne par exemple, il est déjà interdit de vendre des liquides avec un autre arôme que celui du tabac… Ceci pour éviter aux plus jeunes d’être conquis par des goûts sucrés ou acidulés. Aux Pays-Bas, les liquides de vapotage sont obligatoirement vendus sous formes de cartouches scellées. Si ces mesures venaient à se généraliser en Europe, alors les ventes pourraient chuter de 50% réduisant l’accès aux plus jeunes des vapoteurs ! Les fabricants comme Ecigplanete, se battent pour faire reconnaître la cigarette électronique comme un outil de lutte contre le tabagisme, au même titre que les gommes à la nicotine, ou les patchs dermiques. Quant aux puffs qui sont arrivées il y a peu sur le marché français, les fabricants souhaitent aussi les faire reconnaître comme des alternatives au tabac… A l’inverse les autorités estiment que ces puffs aux goûts sucrés sont une incitation à devenir fumeur… Le bras de fer est engagé avec les autorités européennes… Qui gagnera, nous le saurons dans quelques mois !

Article Partenaire

Source
Boursorama.com

Article Partenaire

Cet article sponsorisé a été rédigé en partenariat avec une marque ou un sponsor.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page