Société

Peut-on conduire après avoir consommé ou fumé du CBD ? Est-ce autorisé par la loi ?

Entre légalité et risques routiers, le CBD crée un paradoxe délicat. Découvrez pourquoi la consommation de fleurs de CBD pourrait vous exposer à des sanctions sévères au volant.

Depuis l’arrêté du 30 décembre 2021, le CBD est devenu légal en France, sous certaines conditions. Cela concerne notamment le taux de THC (tétrahydrocannabinol), la substance psychotrope et illégale, qui ne doit pas dépasser 0,3 %. Depuis cette date, les boutiques de vente de CBD sous différentes formes : huiles, tisanes, gélules, ont fleuri à chaque coin de rue ou presque. Le CBD est aussi vendu sous forme de fleurs de chanvre, de différentes variétés. Même si cela n’est pas explicitement indiqué et qu’elles se destinent à des préparations culinaires ou à des infusions, elles sont souvent achetées pour être fumées*, mélangées à du tabac. Mais cette substance inhalée avec une cigarette vous donne-t-elle le droit de prendre le volant ? Le CBD est-il détectable par les forces de l’ordre ? On va tout vous expliquer !

Consommation de CBD = risque d’amende ?

Voilà l’une des nombreuses étrangetés de cette légalisation du CBD en France. En effet, s’il est bien légal de fumer des fleurs de CBD, à condition qu’elles aient un taux de THC inférieur ou égal à 0,3 %, il devient illégal de fumer si l’on conduit. Étrange, mais finalement simple à comprendre. La résine de cannabis est la substance psychotrope fumée par ceux qui consomment ce que l’on appelle vulgairement le shit. Dans cette résine, le taux de THC est bien plus fort que dans une fleur de CBD et, bien entendu, il est interdit de consommer du cannabis si l’on conduit. « Le cannabis est détectable pour une durée de 6 à 10 h s’il s’agit d’un usage occasionnel. La durée de détection du THC peut s’étendre de 24 h à 8 jours dans le cas d’un consommateur de cannabis ayant un usage quotidien », rappelle Maître Frank Cohen, spécialiste en droits routiers. Contenant du THC, la fleur de CBD peut donc vous rendre positif lors d’un contrôle de stupéfiant.

Fumer ou ingérer du CBD peut vous rendre positif lors d’un contrôle de police.
Fumer ou ingérer du CBD peut vous rendre positif lors d’un contrôle de police. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Pourquoi cet imbroglio vis-à-vis du CBD ?

La raison de la positivité au CBD lors d’un contrôle des forces de l’ordre est assez simple à comprendre. Concrètement, l’appareil de détection des stupéfiants est salivaire et réagit à la présence de THC chez la personne contrôlée. Le problème est que cet appareil ne mesure pas le taux de THC dans la salive. Pour les forces de l’ordre, un fumeur de CBD et un fumeur régulier de cannabis sont donc logés à la même enseigne et risquent la même sanction : jusqu’à deux ans de prison et 4 500 € d’amende ainsi que la suspension ou l’annulation de leur permis de conduire.

Pourquoi le gouvernement ne peut-il rien faire contre cette absurdité ?

Depuis la légalisation du CBD, 10 % des Français adultes, tous âges confondus, disent avoir consommé du CBD en 2022. Ces consommateurs très occasionnels ignorent probablement qu’ils ont, à un moment donné, risqué une grosse amende et la perte de leur permis de conduire. En effet, comme nous vous l’avons dit, le détecteur des forces de l’ordre réagit à la présence du THC sans mesurer le taux comme ce peut être le cas lors d’un test d’alcoolémie. Le problème étant que si l’État français venait à déterminer un taux de THC acceptable pour être en état de conduire, cela reviendrait à légaliser aussi la consommation de cannabis, alors que de ça, il n’en est pas encore question en France, pour le moment.

Pour réduire ce stress, les français se tournent vers le CBD
Pour réduire ce stress, les Français se tournent vers le CBD. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Un dernier conseil ? Si vous avez des fleurs de CBD dans votre voiture, conservez bien le ticket de caisse prouvant qu’il s’agit de fleurs et non d’herbes illégales. Car, là encore, les forces de l’ordre n’ont aucun moyen de faire la différence entre les deux substances ! Que pensez-vous de cette interdiction ? N’hésitez pas à partager votre avis, vos remarques ou nous signaler une erreur dans le texte, cliquez ici pour publier un commentaire .

https://www.youtube.com/watch?v=PG8E5CvksrM&pp=ygUMY29uZHVpcmUgY2Jk

*Fumer nuit à votre santé. Pour arrêter de fumer, contactez Tabac Info Service au 3989. Et pour les addictions liées au cannabis, contactez Écoute cannabis accessible au 0 980 980 940, 7 j/7, de 8 h à 2 h du matin (appel anonyme et non surtaxé).


Abonnez-vous à NeozOne sur Google News ou sur WhatsApp pour ne manquer aucune invention et innovation !

Nathalie Kleczinski

Passionnée de lecture et d'écriture, il était presque logique que je me tourne vers le métier de rédactrice/journaliste professionnelle. Écrire est une passion, un besoin et une manière de communiquer indispensables. Touche-à-tout de l'écriture, j'aime surtout écrire sur des sujets liés à l'environnement, mais aussi à ceux qui prodiguent des conseils, ou des astuces pour vous aider dans votre quotidien. Je suis une adepte des tests en tous genres, surtout s’ils permettent de créer, de faire des économies, ou d’utiliser des produits recycler ! Je voue également une véritable passion aux animaux et suis très sensible à leur bien-être et aux inventions qui peuvent améliorer leurs quotidiens. En revanche, je peux vite devenir cassante lorsqu’il s’agit de parler de maltraitance. Enfin, j’aime découvrir et faire découvrir de nouvelles inventions, de petites choses qui amélioreront notre quotidien, ou celui des personnes en situation de handicap, autre cause qui me tient à cœur. Bénévole dans une association liée à l’aide aux victimes d’accidents de la route, vous comprendrez aisément que cette cause me touche aussi et que j’estime primordial de mettre en avant tout ce qui peut améliorer cette sécurité routière et empêcher un décès supplémentaire sur la route. Ma devise : Carpe Diem, car la vie est courte, et qu'il faut transformer chaque instant en tranches de bonheur !

Un commentaire

  1. l’article souligne également la difficulté pour le gouvernement de résoudre cette absurdité sans légaliser la consommation de cannabis. Cela met en lumière les défis auxquels la réglementation doit faire face avec l’évolution des lois sur le cannabis et du marché du CBD. fabien cbdtech

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Bouton retour en haut de la page