Société

Un nouveau “village social” de Tiny Houses voit le jour à Villeurbanne, pour les femmes isolées.

17 nouvelles tiny-house ont été installées à Villeurbanne, dans la proche banlieue de Lyon. Elles accueillent des femmes avec enfants de moins de 3 ans qui n'ont pas de solution d'hébergement.

Dans un article du 21 février dernier, nous vous annoncions l’arrivée imminente d’un village de Tiny House à Lyon. Ce village se destinait à des jeunes en situation précaire. La métropole de Lyon semble avoir choisi les Tiny-Houses comme logement alternatif pour des personnes en difficultés.

Ainsi, à Villeurbanne, dans la banlieue Est de Lyon, sur le site de “La Base”, 17 nouvelles Tiny-Houses ont été installées. Depuis le début du mois de mars, elles accueillent des femmes isolées et leurs enfants.  Ces micromaisons beaucoup moins coûteuses que des relogements à l’hôtel ou dans des hôtels sociaux, mais aussi, écologiques, semblent avoir la faveur des autorités locales. Et d’ici la fin du mois de juin, 200 places seront disponibles dans toute la Métropole.

Les 17 tiny-houses accueillent donc des femmes isolées avec des enfants de moins de 3 ans. Le village est géré par l’association Le Mas. Les 200 places promises d’ici la fin du mois de juin viendront en déduction des 800 prises en charges hôtelières de la Métropole de Lyon. Après le 3ème arrondissement et Villeurbanne, un troisième site devrait accueillir ce type de « logement d’hébergement d’urgence ».

À LIRE AUSSI :  Un logiciel photo dont 100% des bénéfices seront reversés à l'association "Solidarité avec les Soignants" d'Anne Roumanoff

Pourquoi cet engouement pour les Tiny-Houses à Lyon ?

A la Métropole de Lyon, on explique que ces micromaisons sont facilement démontables et déplaçables et qu’elles offrent des lieux de vie collectifs… Mais qui permettent l’autonomie des personnes hébergées. C’est une solution très rapide à mettre en place lors d’un besoin urgent de relogement social temporaire. Qui plus est, le côte écologique permet à ces personnes en difficulté de recréer un lien avec l’environnement. D’oeuvrer aussi pour leur bien être !

Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon rappelle l’engagement de l’agglomération dans la lutte contre le sans-abrisme. Et souhaite que les Tiny-Houses remplacent peu à peu les hébergements d’urgence en centre ou en hôtel social.

Pour rappel, un hébergement d’urgence pendant un an dans un hôtel social coûte 8000€ par personne… Une tiny-house 32000€ et il est possible d’y loger 4 personnes. Les tiny-houses lyonnaises seraient donc amorties en un an seulement !

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page