En principe, lorsqu’on récolte le miel, il faut étourdir les abeilles avec de la fumée afin qu’elles sentent moins menacées. Cela permet d’enlever les alvéoles de la ruche en sécurité.

On place ensuite ces alvéoles dans une centrifugeuse pour récupérer le précieux nectar.

Bien que le nombre d’abeilles soit important, la procédure reste très intrusive pour la population de la ruche.

Durant la manipulation des alvéoles, il n’est pas rare que celles-ci se fassent écraser ou noyer dans le miel comme on peut le voir dans l’image ci-dessous. Et je ne parle même pas du stresse engendré par la procédure…

flow-hive-abeille-ruche-006

Partant de ce constat, deux apiculteurs australiens ont cherché une solution. Ils ont trouvé un système ingénieux permettant de récupérer le mail sans ouvrir la ruche. Ces nouvelles ruches sont équipées d’alvéoles préformées en plastique qui redirigent le miel directement dans des bocaux par le biais de canalisations.

flow-hive-abeille-ruche-005

Un robinet permet ensuite de récupérer le miel sans endommager la cire. Les ouvrières, voyant les alvéoles vides, vont ensuite rapidement les remplir. Les abeilles construisent leurs rayons de cire naturellement, comme elles le faisaient auparavant.

flow-hive-abeille-ruche-004

Quelques questions subsistes toutefois. Comment peut-on vérifier l’état sanitaire pour prévenir les maladies si on n’ouvre plus la ruche ? Comment palier à l’essaimage ? Ce nouveau concept de ruche fait polémique dans le monde de l’apiculture. Je laisse les spécialistes donner leurs avis dans les commentaires.

Flow Hive coûte près de 700 dollars (625 euros). Si le sujet vous intéresse vous trouverez plus d’infos sur honeyflow.com.

257 Partages
Enregistrer167
Partagez88
Tweetez2
+1
Partagez