Animaux

En se détachant de la banquise, un iceberg géant révèle une biodiversité insoupçonnée !

1270 km² de glace qui se détachent de la banquise ! Cela laisse la part belle aux scientifiques qui se trouvaient à proximité pour découvrir un monde qui héberge de nombreuses espèces vivantes !

Souvenez-vous le 23 février dernier, un iceberg géant de 1270 km² s’était détaché de l’Antarctique. En se séparant de la banquise, l’iceberg détaché, révèle un monde vivant sur lequel les scientifiques se penchent. Une occasion inouïe d’explorer une zone recouverte de glace depuis des années !

L’iceberg s’est détaché à proximité de la base de Halley administrée par le British Antarctic Survey (BAS). Le brise-glace allemand Polarstern se trouvait à proximité et nous rapporte des clichés extraordinaires de ce lieu jusqu’alors inconnu ! Les analyses d’eau et de sédiments vont sûrement révéler encore quelques secrets sur la vie animale dans cet endroit du monde !

Cette brèche, une aubaine pour les scientifiques !

Des scientifiques de l’Institut Alfred Wegener pour la recherche polaire et marine (AWI, Allemagne) ont profité de la brèche laissée par l’iceberg pour explorer immédiatement les eaux libérées. Les clichés représentent cet endroit quand, pour la première fois, la lumière du soleil le pénètre !

Ils ont également profité de l’occasion pour installer des capteurs qui enregistrent de nombreux paramètres. Ainsi les températures, salinité, vitesse et direction des courants marins sont scrutés à la loupe. Ces données seront indispensables pour comprendre comment la calotte glaciaire s’adapte au réchauffement climatique.

À LIRE AUSSI :
Comment protégez les petits écureuils de nos jardins ?
En se détachant de la banquise, un iceberg géant révèle une biodiversité insoupçonnée !
La vie dans les fonds marins en antarctique (une anémone de mer). Crédit photo : Alfred-Wegener-Institut / OFOBS-Team PS124)

Et la biodiversité alors ?

Si les scientifiques pouvaient penser que cet endroit était dénué de vie, c’est raté ! C’est une richesse impressionnante qui s’offre à eux ! Ils ont ainsi découvert des organismes sur des pierres. Et de nombreux êtres vivants dans ce milieu plus qu’hostile.

D’autres organismes comme les étoiles de mers, mollusques ou concombres de mer, ont pu être observées. Cinq espèces de poissons et deux de calmars ont pu aussi être identifiées.

Afin d’en apprendre encore un peu plus sur cette faune marine, les chercheurs enverrons bientôt des robots-plongeurs pour explorer les fonds marins… Peut-être d’autres découvertes à venir donc ?

Nathalie Kleczinski

Mes sujets de prédilection sont l'écologie, l'environnement, les innovations solidaires et les actualités en général. J'espère que vous prendrez plaisir à me lire. Ma devise : "Carpe Diem" parce que la vie est trop courte et qu'il faut en savourer chaque instant.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page